La question des subventions aux Roms agite le conseil municipal de Strasbourg

La municipalité socialiste de Strasbourg a depuis plusieurs années une politique d’accueil des Roms consistant à leur offrir des endroits spécifiques où s’installer, pour éviter que les campements sauvages ne se développent sur toute la commune. Bien que les endroits prévus à cet effet soient effectivement occupés, cela n’empêche pas le maintien d’autres campements sauvages, notamment dans le quartier de Koenigshoffen.

Accompagnant ces populations installées gratuitement sur des terrains municipaux, de nombreuses associations reçoivent d’importantes subventions pour venir en aide aux Roms (aides psychologiques, médicales, cours de langue, aide à l’insertion professionnelle, etc…). Pour l’année 2014, ces subventions aux associations s’approchent des 450000 euros.

Ces subventions font régulièrement l’objet de débats animés depuis l’élection de deux conseillers municipaux FN en mars 2014 (Jean-Luc Schaffhauser et Julia Abraham). À tel point que cela a provoqué une interruption de séance lors du conseil municipal du lundi 22 septembre 2014.

Voici le reportage de TV Libertés sur ce conseil municipal :

> Le texte de l’intervention complète de Julia Abraham au conseil municipal de Strasbourg

Articles liés

11Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Pitch , 26 septembre 2014 @ 13 h 51 min

    Je crois que je suis tombé amoureux du “visage de haine” (!) de Julia Abraham…

    C’est grave, docteur ?

  • Jack , 26 septembre 2014 @ 13 h 54 min

    J’admire la dérive du débat ! On parle de pognon et du fait que cette population pose problème et aussitôt la gôôôôche moralisatrice ressert les mêmes lieux communs humanitaires, fustigeant les gens de droite et le FN… Il y a une bande de faux culs qui reflète l’ambiance générale de notre pays… On n’est pas capable d’aider nos propres concitoyens et on largue des sommes faramineuses pour aider des communautés dont leur précarité n’a jamais été causée par la France… Il paraît qu’ils n’ont pas le choix, on a toujours le choix, ne serait-ce que se rebeller dans son propre pays !!! Ras la casquette d’accueillir toute la misère du monde qui plus est, ces gens ne travaillent pas, quand ils le font tirent vers le bas les salaires, ne peuvent se loger décemment, bénéficient d’aides payées par nos impôts, sans aucun retour… Ajoutez à cela l’immigration du maghreb, d’Afrique noire, des pays de l’Est, etc…etc… dans un pays en crise avec plus de 5 millions de chômeurs… Qui paye tout cela, les travailleurs, les ouvriers de France… Et une fois arrivés, comble de l’hospitalité, ils réclament un logement décent à l’heure où des milliers de Français, travailleurs et ouvriers, ne peuvent trouver un logement !!!??? Drôle, notre pays la France !!! Cette bonne moitié de Français si humanistes, et bien qu’ils commencent par loger chez eux ces arrivants, qu’ils donnent l’exemple, qui une famille dans un jardin, qui une famille dans une résidence secondaire, qui une famille dans une ou des pièces abandonnées d’un logement ou logement en location… Sûr, qu’avec l’argent des autres on peut en faire de grandes choses et on peut balancer de grandes idées humanitaires… Bande de faux-culs !!!

  • anonyme , 26 septembre 2014 @ 14 h 37 min

    Comment appelle-t-on des subventions que l’on s’estime obligés de fournir ?

    En novlangue, c’est un acte de générosité.

    En parler vrai, c’est un tribut, ou rançon. A moins que ce ne soit un impôt.

    Si c’est un tribut, qu’est-il censé acheter ? Nous protège-t-il contre quelque chose de pire ?
    Si c’est un impôt, quel serait le citoyen assez couillon pour l’avoir fait voter de son plein gré ?

  • Dame Ginette , 26 septembre 2014 @ 16 h 12 min

    Il y a 3 semaines, je raccompagnais un groupe de touristes à Kehl, ville frontière près de Strasbourg au long du Rhin.
    Au droit du pont frontière, mes touristes rejoignent leur bateau de croisière, et moi, que vois-je, médusée :
    deux policiers allemands encadrant un groupe de jeunes hommes “roms” depuis Kehl jusqu’au pont de l’Europe… Là les policiers s’arrêtent et les “roms” traversent le pont pour aller en France.
    J’ai été témoin d’une méthode européenne efficace de raccompagnement à la frontière pratiqué par les Allemands et je ne sais pourquoi, interdite en France…
    Deutsche Qualität !!!
    Pas de problème, c’est moi qui paye.

  • gerard , 27 septembre 2014 @ 15 h 09 min

    Et nos pauvres de France qui les aide ?
    Après avoir travaillé toute une vie,beaucoup ne peuvent meme pas se soigner ou se chauffer,alors les moralisateurs socialos,on s’en tappe,je suis sur que certains ont des vieux parents dans ce cas et ils ne doivent meme pas s’en occuper …Bandes de louseurs !

  • delaye , 27 septembre 2014 @ 15 h 32 min

    Donner de l’argent aux roms est une infamie. Ces individus sont des cambrioleurs, des voleurs dans leur quasi totalité. Ce sont des parasites à bouter hors de France. Hollande est capable de donner des subventions à la léonarda pour qu’elle revienne,avec sa famille de fainéants.La France aux Français!

  • Hyperion , 27 septembre 2014 @ 17 h 28 min

    L’ignorance de ces élus de la pseudo gauche, la plus bête du monde, se gavant de la dépense publique alors que le pays s’enfonce dans la paupérisation, est tout simplement indécente et scandaleuse. Ils feignent d’ignorer que la Roumanie et la Bulgarie sont membres de l’Union Européenne et sont des pays démocratiques. Les Roms ne sont en aucun cas obligés de quitter leur pays natal ! . Ils sont pour la plupart envoyés en Europe occidentale par des clans mafieux. D’excellents reportages notamment des chaînes publiques françaises ont largement révélé la vérité. Le comportement de ces élus montre à quel point ils sont aux abois et paniqués par les prochaines échéances électorales. Car ce pays, la France, exploité fiscalement jusqu’aux sangs, par ces “vampires” en a plus qu’assez de ces parasites incompétents et bon à rien. Un Waterloo doublé d’une Berezina les attend aux prochaines élections. Jamais notre pauvre pays depuis 1945 n’a été aussi lamentablement gouverné !

Les commentaires sont clôturés.