Un prénom pour la vie…

Un prénom pour la vie…

Par Isabel Orpy

Vous ne pourrez donc point prénommer vos enfants  Nutella ou Fraise, un ostracisme “fruitier” incompréhensible car la France compte  nombre de Cerise, Prune, Airelle, Pomme, Myrtille… sans parler des Fauve, Bulle, Théonie, Alpha, Tome… Toutefois, vous pourrez vous en venger en l’appelant Moche, c’est autorisé et l’état civil en comptabilise 156 depuis 1945…. ou  Jihad, Tokalie, Quays, Merdive, Baby voire Térébentine dont est affublé la fille de Cécile Duflot, nièce de Bertrand Cantat, ceci expliquant peut-être cela.

Si vous êtes pressé, vous pouvez opter pour l’alphabet. Entre 1950 à 1980, l’Insee. a recensé  M, N, et X, des prénoms mixtes, tandis que A et L sont uniquement masculins. A et L sont portés respectivement par 10 Français,  M par 20 filles et 170 garçons, N par 60 filles et 10 garçons et X par 30 filles et 70 garçons.

Enfin, sachez que Folavril, Gloarnic, Joyeux, Ravi, Manahattan, Patriste, 89, Daemon, Anal, Titeuf, MJ, V8, Lucifer, Christ, Anus (prénom turc) sont prohibés.

Les parents américains sont beaucoup plus libres que nous. En 2014, le site Baby center a répertorié les prénoms les plus délirants  à partir des données communiquées par  500 000 familles.  Chez les filles, on a recensé des petites Amore, Merci, Nivea, Holiday, Tempest,  Yolo (le LOL utilisé en français) et Audi. Chez les garçons, le choix des parents est encore plus éclectique: Dior, Hennessy, Denim, Hiltos, Judge, Castle, Patch, Tiger, Wolf, Falcon, Simba, ou ZZyzx (5), le plus réjouissant étant Berk, équivalent d’idiot…

Si vous ne voulez pas leur donner les prénoms les plus répandus, soit Jean ou Marie, sachez que plus personne ne veut d’Yvette ou de René dans sa famille. Quant à Charlie, il serait très en vogue depuis une quinzaine de jours…

Articles liés