Franc-maçonnerie : Mgr Cattenoz ne renie rien

Dans Vaucluse Matin du dimanche 24 avril, Mgr Cattenoz “ne renie pas” ses propos tenus dans nos colonnes et confirmés par un ecclésiastique très en vue dans le diocèse. L’archevêque en profite pour s’interroger : “Nous avançons à visage découvert, mais, les loges maçonniques, semblent préférer les forces obscures”. Revenant sur la polémique autour du “Piss Christ”, Mgr Cattenoz explique que “beaucoup de fidèles se sont sentis blessés par cette image, mais il y en a, aussi, qui ont redécouvert l’importance de la croix du Christ à cette occasion. La proximité de Pâques leur a même fait prendre conscience qu’ils devaient vivre davantage en chrétiens dans leur vie”. L’archevêque minimise la destruction de “Piss Christ” : “ça n’est qu’une photo. Il faut remettre les choses à leur véritable place”. Enthousiaste, Mgr Cattenoz explique avoir “instauré une heure de chemin de vie par semaine” au collège Saint-Gabriel de Valréas. “On m’a dit que je revenais 50 ans en arrière. Aujourd’hui, les professeurs me disent qu’ils n’ont plus la même relation avec les élèves”. “Une nouvelle forme de vie ecclésiale se met en place” se réjouit-il.

Autres articles