Jean Zay détestait le drapeau français

Lu sur Contre-info à propos de la panthéonisation de Jean Zay :

Jean Zay, qui déshonore par son nom de nombreux établissements scolaires en France, fut un ministre particulièrement hostile aux valeurs patriotiques et traditionnelles, avant d’être condamné le 4 octobre 1940 pour désertion en présence de l’ennemi.
Il est resté toute sa vie fidèle à la haine de la France et des Français qu’il exprimait dans un « poème » dont il faut rappeler la teneur. Il s’intitule Le Drapeau. Il traite du drapeau français. Pour cet apatride, le drapeau national français est décrit comme « cette saloperie-là », « cette saloperie tricolore », « cette loque », « cette immonde petite guenille », « cet ignoble symbole » « de la race vile des torche-culs ». Un drapeau que ce sale type avouait haïr « férocement » : « Oui, je te hais dans l’âme, je te hais pour toutes les misères que tu représentes […] Je hais tes sales couleurs, le rouge de leur sang, le sang bleu que tu voles au ciel le blanc livide de tes remords. »

C’est cet homme-là à qui les députés ont rendu hommage ce mercredi à l’Assemblée nationale.

Autres articles

31 Commentaires

  • queniartpascal , 27 Mai 2015 à 20:20 @ 20 h 20 min

    il a reçu la peine qu’il méritait,1 lâche de surcroit

  • Denise , 27 Mai 2015 à 20:31 @ 20 h 31 min

    C’est dingue çà ! et il est au Panthéon ?

  • Centulle , 27 Mai 2015 à 23:40 @ 23 h 40 min

    Voila l’homme qui mériterai d’être au Panthéon.
    Seulement pour trouver sur le net un article parlant de lui autrement qu’a cause de la torture qu’il a utilisé sur ordre il faut chercher ‘ Capitaine SOUAL’ pour voir l’authentique héros. Sur wikipédia il n’ont pu moins faire que de lister ses décorations. C’est impressionnant

    http://www.soldatsdefrance.fr/In-memoriam-General-Paul-AUSSARESSES-Sa-passion-la-FRANCE–sa-regle-la-Disicipline_a1015.html

  • jules brayotte , 28 Mai 2015 à 1:08 @ 1 h 08 min

    Un peu de patience, le panthéon, on y entre mais on en sort aussi (mirabeau, marat…)

  • Goupille , 28 Mai 2015 à 5:10 @ 5 h 10 min

    Donc, si nous nous résumons : une porteuse de valises du FLN, deux Francs-Macs, un de la GLF, l’autre du GOF.
    A se demander qui était vraiment Geneviève A de G…

    La Taupe, un jour, sera au Panthéon, si la gauche merdique perdure.

  • anonyme , 28 Mai 2015 à 7:06 @ 7 h 06 min

    Mes sources semblent plutôt indiquer que l’accusation de désertion, émise à l’occasion de son procès à Vichy est totalement infondée. Quant au poème sur le drapeau, oeuvre de jeunesse à 19 ans…

    … Je m’inquiète davantage de l’idée sous-jacente de le panthéoniser parce que, précisément, il est une victime de son époque. De quoi nous rappeler un certain président “normal”…

  • Philippe Clerc , 28 Mai 2015 à 7:28 @ 7 h 28 min

    Il a été assassiné par la bande à Pétain, faut quand même pas la pousser trop loin et le traiter de déserteur. Il en est un comme De Gaulle !

Les commentaires sont fermés.