Jean Zay détestait le drapeau français

Lu sur Contre-info à propos de la panthéonisation de Jean Zay :

Jean Zay, qui déshonore par son nom de nombreux établissements scolaires en France, fut un ministre particulièrement hostile aux valeurs patriotiques et traditionnelles, avant d’être condamné le 4 octobre 1940 pour désertion en présence de l’ennemi.
Il est resté toute sa vie fidèle à la haine de la France et des Français qu’il exprimait dans un « poème » dont il faut rappeler la teneur. Il s’intitule Le Drapeau. Il traite du drapeau français. Pour cet apatride, le drapeau national français est décrit comme « cette saloperie-là », « cette saloperie tricolore », « cette loque », « cette immonde petite guenille », « cet ignoble symbole » « de la race vile des torche-culs ». Un drapeau que ce sale type avouait haïr « férocement » : « Oui, je te hais dans l’âme, je te hais pour toutes les misères que tu représentes […] Je hais tes sales couleurs, le rouge de leur sang, le sang bleu que tu voles au ciel le blanc livide de tes remords. »

C’est cet homme-là à qui les députés ont rendu hommage ce mercredi à l’Assemblée nationale.

Autres articles

31 Commentaires

  • montecristo , 28 Mai 2015 à 16:03 @ 16 h 03 min

    “Désaffecté” …… c’est exactement le mot qui convient.

    D’ailleurs, avec Germaine Tillon au Panthéon, Hollande paye à nouveau son tribut aux algériens pour enfoncer le clou après son discours mémorable à Alger sur la repentance.

  • pénible , 28 Mai 2015 à 16:13 @ 16 h 13 min

    Mr Martin,

    Vous auriez été surement comme un poisson dans l’eau de vichy.

  • borphi , 28 Mai 2015 à 17:50 @ 17 h 50 min

    J’espère qu’ils l’ont fait rentrer au panthéon avec le drapeau Français étendu sur son cercueil!
    Tout bien , tout honneur !

Les commentaires sont fermés.