Exclusif : Encore une journaliste occidentale violée place Tahrir !

Le Caire (Égypte). Natasha Smith est encore sous le choc : cette journaliste de 22 ans affirme avoir été agressée sexuellement dimanche place Tahrir, alors que des milliers d’Egyptiens s’y réunissaient pour fêter les résultats de l’élection présidentielle qui a vu Mohammed Morsi, le candidat des Frères musulmans, l’emporter.

Dans un billet intitulé “S’il vous plaît, mon Dieu. S’il vous plaît, faites cesser cela” posté mardi sur son blog, Natasha Smith décrit ses agresseurs comme un « groupe d’animaux » qu’elle accuse de l’avoir déshabillée avant de lui toucher violemment les seins et même de rentrer leurs doigts dans son sexe !

Évacuée par un ami, elle trouve refuge dans une tente médicale. Ses agresseurs “restaient à l’extérieur comme s’ils étaient assoiffés de sang ; leur proie avait été cruellement arrachés à leur portée”, raconte-t-elle. Ils ont tenté d’attaquer la tente”, “ils voulaient mon sang”, continue la journaliste. Natasha Smith s’en sortira en enfilant des vêtements pour homme et une burka, donnant la main à un homme comme si elle était mariée.

“Tout ce que j’ai pu voir, c’était des regards concupiscents”, se remémore celle qui raconte “[avoir] été ballottée comme la viande fraîche au milieu des lions affamés”. Triste ironie de l’histoire, la jeune femme qui prépare une maîtrise en journalisme international au University College Falmouth était place Tahrir pour filmer la foule, dans le cadre d’un documentaire sur les droits des femmes…

Natasha Smith aurait été victime de “rumeurs” disant qu’elle était “une espionne étrangère”. Elle n’est pas la première journalistes a être agressée en Égypte. Lara Logan, journaliste à CBS News, avait été attaquée tout près de la place Tahrir pendant la révolution de 2011. “Ils m’ont violée avec leurs mains”, avait-elle expliqué (en anglais) sur CBS :

> Cet article est une exclusivité francophone. Aidez Nouvelles de France à (sur)vivre, achetez notre mensuel !

Autres articles

6 Commentaires

  • Richard , 28 Juin 2012 à 7:26 @ 7 h 26 min

    C’est bien regrettable pour elle, mais elle savait qu’en allant la bas elle subirait le même sort, que celles qui sont déjà passés,avant elles,je ne vois pas pourquoi allait faire des reportages au milieux
    des hommes sauvages et complètement frustrés, de ne pas pouvoir toucher une femme avant le mariage, si c’est çà le leur religion,!!!( mariage arrangé, femmes excisées,je ne vois pas ce que va apporté la Charia??, même 2 femmes qui sont allés en Tunisie, elles aussi ont été harcelées,, tout le temps
    ils leur tardaient de rentrer, ce n’est pas avec des principes comme ceux la qui vont attirer les touristes
    alors qu’ils en auraient besoin pour leur économie vous les femmes soyez vigilantes.

  • Komdab , 28 Juin 2012 à 9:45 @ 9 h 45 min

    Ne vous en faite pas Richard, si les musulmans ne sont pas censés avoir de rapport avec les femmes avant le mariage en réalité cette règle n’est valable que pour certaines femmes seulement.

    Par ailleurs, les Catholiques qui observent la même règle n’en deviennent pas des animaux pour autant.. curieux !

  • Robert , 28 Juin 2012 à 21:04 @ 21 h 04 min

    Son aventure résume mieux que tout le problème de l’inadéquation de l’islam avec la raison et la loi naturelle. Une démonstration parmi d’autres de l’impossibilité que l’islam soit d’origine divine.
    Le christianisme ne produit pas des comportements d’animaux comme ça alors que dans l’islam c’est courant, même si bien souvent on parvient à les cacher et les taire.

  • MisterJack , 1 Juil 2012 à 11:47 @ 11 h 47 min

    COMPORTEMENTS D’ANIMAUX ??? Nulle intention de ma part de cautionner quoi que ce soit, mais il ma paraît opportun de rappeler qu’on ferait bien de balayer devant chez soi avant d’aller le faire chez les autres ! Chez nous des actes inqualifiables sont commis sur des paroissien(e)s mineurs d’âge par des ECCLESIASTIQUES !!! N’avons-nous pas assez d’exemples : quasi tous les pays européens ont été secoués par des scandales. Idem en ce qui concerne l’Eglise catholique américaine. En Belgique près de 350 dossiers (plaintes) sont actuellement ouverts auprès de la commission Adrianssens : http://www.levif.be/info/actualite/belgique/eglise-catholique-350-plaintes-pour-abus-sexuels/article-1194737410537.htm
    L’abstinence forcée (célibat des prêtres) et la virginité obligatoire avant le mariage dans les pays musulmans entraîne visiblement des comportements condamnables.
    Je n’ai pas la prétention d’être spécialiste des pays musulmans, mais de nombreux séjours au Maghreb m’ont permis de découvrir certaines réalités. Notamment que des femmes portent le foulard pour que les mâles en manque les laissent tranquilles. Décolleté et minijupe ne sont vraiment pas conseillés dans ces pays. En Tunisie, la prostitution était tolérée jusqu’à ce qu’intervienne la révolution de janvier 2011. A Sousse, des barbus bien pensants (et vociférants) se sont empressés d’aller tout casser dans le quartier des bordels de la medina. En chassant les femmes qui vendaient leurs charmes, la plupart pour nourrir leur marmaille. Résultats : supression d’une soupape de sécurité pour de nombreux mâles célibataires en quête de sexe, retour à la misère pour des familles et instauration d’une prostitution clandestine (autrefois les prostituées de ce quartier bénéficiaient d’un suivi médical). Dès que des principes religieux font force de loi, qu’il s’agisse du célibat imposé pour les uns ou de virginité obligatoire pour les autres, il y a des problèmes. Mais tant que musulmans et catholiques resteront sur leurs positions, rien ne changera..

  • Robert , 1 Juil 2012 à 14:24 @ 14 h 24 min

    MisterJack,
    Vous avez une conception plutôt pessimiste de la sexualité humaine.
    Concernant le clergé, les scandales révélés, sachant qu’il y en a certains qui sont des dénonciations calomnieuses, ne concernent qu’1% des prêtres au plus. De là à en déduire que le célibat consacré et la virginité sont impossibles à vivre est dérisoire. L’immense majorité des abus sexuels, qui se font d’ailleurs très rarement en pleine rue à une heure d’affluence mais passons, ont lieu chez des hommes ou femmes ayant une activité sexuelle voire mariés. Le célibat est un faux prétexte, rien n’empêche d’être célibataire et chaste, à commencer par mon exemple qui n’est pas exceptionnel et l’immense majorité des prêtres vivent la continence sans dériver. Les pasteurs, rabbins ou imans, non assujettis au célibat connaissent encore plus de dérives. Certaines explications ne servent qu’à essayer de démontrer que la fragilité humaine est indépassable et doit être “gérée” avec fatalité, ce qui est une autre façon de se justifier soi-même pour certains. Vous parlez de loi religieuse alors qu’il s’agît de loi naturelle, pour la maîtrise de soi, et d’état de vie consacré, pour la prêtrise ou le mariage, ce qui est différent d’une simple loi religieuse imposée en dehors de toute enracinement dans la réalité.
    Quand à la prostitution, la plupart des hommes n’y ont pas recours et ceux qui le font le sont pas forcément “soulagés” au point de ne pas avoir des difficultés à contrôler leur sexualité.Il faut voir aussi la misère sexuelle qui existe autour de ce business des deux côtés pour constater que cela ne résout rien même si ça paraît endiguer un flot. Il n’y a jamais eu autant de licence sexuelle que chez nous et le nombre de viols explose, l’instabilité des couples aussi, les comportements sexuels dominent beaucoup de relations, etc…
    Et la pornographie est aussi présente en pays d’islam qu’ailleurs. Les recherches Google placent le Pakistan au premier rang, mais Maroc et Tunisie se débrouillent bien.
    Mais le vrai problème est ailleurs. La philosophie qui découle de l’islam n’est pas adaptée à la réalité humaine. La sublimation de la sexualité, le contrôle de soi libre et épanoui n’y ont pas de place.
    Effectivement, tout être humain est un animal en puissance s’il perd le contrôle de se instincts et est dominé par ses pulsions. Mais certains garde-fous aident à contrôler toute cela et une simple loi écrite ou la contrainte ne suffisent pas à y parvenir.
    Effectivement, les femmes occidentales pourraient aller en tchador dans des pays musulmans, mais il y a seulement dix ans, dans la plupart d’entre eux les femmes ne le portaient pas. Et les musulmans viennent et vivent chez nous et c’est donc peut-être un problème qu’il faudra envisager autrement qu’en fatalistes ou en dhimmis faute d’avoir à subir notre imprévoyance. Ce qui est déjà commencé vu la surreprésentation des musulmans dans la criminalité sexuelle en France.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen