L’intolérable injustice des retraites des fonctionnaires

Le gouvernement ne veut pas toucher au fossé abyssal qui existe entre les retraites des fonctionnaires, retraites payées par vos impôts et la dette de vos enfants, et celles des salariés du privé. Ce reportage du JT de 20h de France 2 du 26 août s’intéresse au cas des infirmières : les fonctionnaires peuvent partir à 57 ans avec une pension de 1 500 euros par mois contre 62 ans et une pension de 1 300 euros pour le privé…

Autres articles

74 Commentaires

  • François Desvignes , 27 Août 2013 à 11:55 @ 11 h 55 min

    Le Tiers-Etat ne paie pas que les pensions de retraite de la fonction publique, cette nouvelle (petite) noblesse de la république.

    Le Tiers-Etat leur finance également leurs allocs via les CAF entièrement financées par le dur labeur du Tiers, ouvriers, employeurs, maitres et apprentis, stagiaires membres à part entière des corporations et des ordres libéraux.

    Et maintenant que l’ampleur, la profondeur et la la largeur de la comparaison avec ce qui s’est passé en 1789 est bien souligné, je vous laisse deviner et écrire la fin….de l’histoire de la noblesse républicaine:

    La fin prochaine de la fonction publique.

  • Psyché , 27 Août 2013 à 12:01 @ 12 h 01 min

    La comparaison présentée dans ce reportage est biaisée car on compare une fonctionnaire qui part à la retraite de manière ANTICIPEE et une infirmière du privé.
    Il ne sert à rien d’opposer les uns aux autres. Chaque statut a ses particularités et l’on rentre dans l’un ou l’autre en pleine connaissance de cause en début de carrière. Je veux bien que l’on réforme les retraites pour donner plus de clarté et d’efficacité dans la gestion de celles-ci. Pour ce qui est de la justice, il faut savoir que les fonctionnaires touchent une partie de leurs salaires en primes qui ne sont pas valorisées au niveau de la retraite. Je note que je ne suis pas fonctionnairre mais cadre du privé …

  • Gérard Couvert , 27 Août 2013 à 12:06 @ 12 h 06 min

    Mensonges – à vomir – habituels de la doxa libérale obtuse.
    Les retraites des fonctionnaires sont en relation avec les rémunérations, c’est-à-dire, à qualification égale, inférieures à celles du privé.
    Les retraites des fonctionnaires sont payées, comme leur salaire par l’état, c’est à dire par leur employeur, compte tenu du système par répartition il importe peu que cela passe par la feuille de paie des actifs. Mais en effet on pourrait augmenter les salaires des fonctionnaires pour les aligner sur le privé, et leur faire supporter les 6,75 % (cas général) de prélèvement “vieillesse” pour au final faire payer les pensions par le régime général. Ce serait un artifice comptable qui ne changerait strictement rien.

  • C.B. , 27 Août 2013 à 12:20 @ 12 h 20 min

    Ce que l’émission de dit pas:
    -conditions de travail dans les deux cas (horaires, durée hebdomadaire de travail, astreintes)
    -salaire à ancienneté et responsabilités équivalentes
    -contraintes pour le choix des congés
    On ne peut pas conclure grand’ chose.
    Un fonctionnaire (fonction publique nationale)
    -est généralement moins payé que dans le privé à diplôme et responsabilités équivalentes
    -n’est assuré d’une retraite à taux plein à l’âge où il devient “retraitable”, que s’il a eu une carrière linéaire (en revanche, s’il a occupé des postes variés, en des lieux divers, il risque fort de découvrir que l’administration a perdu un de ses “arrêtés de nomination” -donc toute la durée de carrière correspondante-).

  • ranguin , 27 Août 2013 à 13:22 @ 13 h 22 min

    Que pensez également le fait que pour être fonctionnaire on vous fait passer un examen qui a déjà été donné aux famille des fonctionnaires en place ? Conclusion si vous n’avez pas de famille déjà dans la place vous ne rentrez pas.

  • ranguin , 27 Août 2013 à 13:24 @ 13 h 24 min

    Faux, ne pas cotiser au régime général et en profiter largement est l’avantage de la fonction publique. Au moment des vaches maigres les fonctionnaires devraient faire un effort.
    C’est loin d’être le cas.

  • ranguin , 27 Août 2013 à 13:28 @ 13 h 28 min

    voudrai bien voir, je n’y crois guère.
    Un fonctionnaire a acheté un appartement vers Grasse aux impôts. Il l’a payé moins cher avec un prêt à taux zéro.
    Que ceux qui travaillent dans le privé me disent s’ils ont eu un taux zéro pour la totalité du prix de l’appartement.
    Je n’aime pas les fonctionnaires, ce sont les “nobles” du XXIème siècle.

Les commentaires sont fermés.

Memoires Jean-Marie Le Pen