Retraites : le gouvernement dans l’impasse du système par répartition

Quand il y a un trou dans le réservoir, ce n’est pas la peine de mettre du carburant pour réparer, ça ne sert à rien, explique lundi Nicolas Doze sur BFM TV.

Autres articles

39 Commentaires

  • goturgot , 27 Août 2013 à 19:16 @ 19 h 16 min

    Il faut revenir au système de retraite par capitalisation. Le système de retraite par répartition est immoral, inneficace et ingérable.

  • xrayzoulou , 27 Août 2013 à 19:35 @ 19 h 35 min

    Hé oui ! en plus mettons la retraite du privé sur le même plan que celle du public ! Là j’écoute JM ZERO. Il n’a pas dit si ils allaient baisser leurs salaires et leurs retraites !

  • Gérard Couvert , 27 Août 2013 à 19:48 @ 19 h 48 min

    Toujours la même histoire … fausse, ou au moins faussée.

    Répartition ? il suffit de modifier le ratio actif/inactifs ? comment, en créant de véritable emplois créateurs de richesses ! Comment, en quittant la folie de l’euro, pour commencer.

    Les fonds de pensions anglo-saxons ne vivent que des profits financiers, destructeurs du monde économique occidental ; ce sont des salopards, des prédateurs, des voleurs sans foi ni loi ; des libéraux en quelque sorte, non ?

  • Gérard Couvert , 27 Août 2013 à 19:49 @ 19 h 49 min

    immoral ? et en quoi ? en revanche ne pouvoir verser des retraites qu’en bénéficiant de profits financiers éhontés, c’est moral ?

  • J. Elsé , 27 Août 2013 à 20:50 @ 20 h 50 min

    Contrairement à ce qu'”ils” prétendent, ce n’est pas le système qui est en cause, ni le problème générationnel, c’est :
    1 – Qu’a-t-on fait des cotisation de l’époque où il y avait un retra

  • J. Elsé , 27 Août 2013 à 21:07 @ 21 h 07 min

    Suite : retraité pour quatre actifs;
    2 – combien coûtent tous ces étrangers qui ont droit à une retraite sans avoir jamais cotisé un seul centimes,
    3 – il parait (je n’ai pas les moyens de vérifier cette information) que le plus grand nombre de retraités plus que centenaires percevant des retraites se trouve en Algérie sans que l’on puisse effectuer la moindre vérification : existent-ils ainsi que les vaches ou électeurs Corses ?
    4 – Combien de cotisation non perçues par le système à cause de” tous les produits “made in ailleurs” vendus (essentiellement) par les grandes surfaces ?
    5 – Combien de non cotisants suite à la fermeture des entreprises en France qui transforme un “actif” en “chômeur” ?
    6 – Combien coûtent, en plus les régimes “spéciaux” des divers fonctionnaires et assimilés (EDF, SNCF, RATP, AIR FRANCE, liste non exhaustive…).
    Etc…Etc…

    Bien sûr, je ne suis pas énarque donc, je ne peux pas comprendre comment, en rajoutant des charges, style pénibilité du travail (sans, bien évidemment remettre en cause les personnes concernées), on peut réduire les frais et ainsi améliorer les comptes des caisses de retraite.

  • mariedefrance , 27 Août 2013 à 22:15 @ 22 h 15 min

    On continue à se mordre la queue.

    Et toujours pas de REFORME
    Réforme structurelle, s’entend !.

    Si on commençait par aligner les régimes public et privé.
    Ne voulait-il pas l’EGALITE ?

    sacré flan-menteur !!

Les commentaires sont fermés.