Les Français sont majoritairement opposés aux salles de shoot

Les Français sont majoritairement opposés aux salles de shoot, c’est ce que révèle un sondage Ifop pour Valeurs actuelles à paraître jeudi. 55% d’entre eux affirment qu’ils sont opposés à l’ouverture légale de lieux destinés à la consommation de drogue.

Alors que le gouvernement envisage « d’expérimenter » le procédé, 31% des personnes interrogées y sont « très opposées » et 24% se déclarent « plutôt opposées ». En juin 2011, un rapport parlementaire estimait que l’ouverture de salles de consommation de drogue était une « option hasardeuse ».

A ce sujet Patrice Ribeiro, secrétaire général du syndicat de police Synergie Officiers avait déclaré il y a quelques semaines au Figaro : « ces lieux, qui sont peut-être bons d’un point de vue sanitaire et pour les drogués eux-mêmes, entraîneront inéluctablement une situation apocalyptique dans les quartiers ». Il estime entre autres que « l’afflux programmé de toxicomanes provoquera au bout de quelques semaines le cauchemar des riverains. Ils seront en proie à des comportements asociaux de toute une faune que l’on connaît, hélas, trop bien et qui n’hésite pas à se livrer à des vols, des agressions ou à se prostituer pour se fournir leur produit ».

Articles liés

3Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • greg , 27 septembre 2012 @ 19 h 54 min

    Ok c’est une chose bonne à savoir mais je crois qu’on sait depuis un moment que le fait que “les Français sont pour” ou contre quelque chose n’a strictement aucun poids, aucune valeur, aucun intérêt, dans notre système actuel, non ? Au mieux, on peut le considérer comme un encouragement, sans aucun impact sur le combat lui-même.

  • Rom Dyli , 27 septembre 2012 @ 21 h 45 min

    Contre les salles de shoot, mais en tant que libertarien, pour la dépénalisation des drogues.

  • Goupille , 28 septembre 2012 @ 0 h 46 min

    Les vieux sont accros au pastaga, aux neuroléptiques. Les collégiens au chichon, plus tard aux drogues dures : quel peuple !
    Un peuple de larves.

    Alors, face à cela, une seule solution : le sevrage. Cela les rendra enragés et leur redonnera des idées claires et le courage de casser la gueule de tous ceux qui les ont enfermés dans la dépendance, le défaitisme, la honte de soi, la vacuité intellectuelle et spirituelle, les fausses valeurs consuméristes, les entraves à l’action et à l’épanouissement de soi.

    Contre les salles de shoot, la culture et l’âme pour tous.

Les commentaires sont clôturés.