VIDÉO | Avortement — “Jean-Christophe Fromantin n’a pas sa place à l’UDI” affirme Chantal Jouanno­

Sur France 2, aujourd’hui 27 novembre.

Voter contre, c’est déjà voter contre les valeurs de l’UDI fondamentalement. Et c’est voter contre les femmes, c’est porter l’idée que les femmes n’ont pas le droit de disposer librement de leur corps.Je considère qu’en termes de valeurs il vient de commettre un grand écart et qu’il n’a pas vraiment sa place parmi nous.

De son côté, le député-maire fustige la banalisation de l’avortement. Ainsi écrit-il :

Dans le texte d’origine dont on célèbre l’anniversaire, il s’agissait d’ouvrir une dérogation au principe de protection de l’être humain dès le commencement de la vie. C’était nécessaire, et Simone Veil elle-même reconnaissait le caractère exceptionnel et dramatique de cette décision. Sa transformation en droit fondamental, telle que la résolution le propose, ouvre la banalisation de l’avortement et marque un changement profond au principe d’exception qui prévalait jusqu’à présent.

Il s’interroge aussi sur le faible nombre de présents lors du vote :

Je m’étonne par ailleurs que pour un texte comme celui-ci, seuls 151 Députés aient été présents, y compris dans mon propre groupe, où ceux-là mêmes qui me reprochent ma position n’étaient pas présents, ni pour voter sur cette résolution, ni d’ailleurs pour défendre l’universalité des allocations familiales la veille dans l’hémicycle. Que reste-il des convictions, d’un côté comme de l’autre, quand un mercredi, en fin d’après-midi, sur un texte hautement symbolique, plus de 400 députés sont absents de l’hémicycle ?  Pourquoi les politiques feraient-ils preuve de courage sur les grandes réformes dont la France a besoin quand ils renoncent jusqu’à l’affirmation de leurs convictions ? Ces questions méritent d’être posées à tous ceux qui donnent de grandes leçons de morale et qui se réfugient dans la pensée rapide…

Voir aussi

Articles liés

42Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Catholique & Français , 27 novembre 2014 @ 20 h 04 min

    Différence entre Shoah et avortement ? C’est très simple :
    – Shoah : je décrète, du haut de ma Science, que le juif n’est pas un être humain et j’ai les mains libres et la conscience tranquille pour le détruire.
    – Avortement : je décrète, du haut de ma Science, que le foetus n’est pas un être humain et j’ai les mains libres et la conscience tranquille pour le détruire.

  • Pitch , 27 novembre 2014 @ 20 h 19 min

    Et encore, le juif a une chance de s’échapper.

    Le foetus, non.

  • citoyen de france , 28 novembre 2014 @ 7 h 22 min

    mr Fromentin est un homme courageux Il avait déjà déjoué les sinistres manœuvres de la famille Sarkosy à Neuilly

  • Guy Marquais , 28 novembre 2014 @ 7 h 46 min

    Il parait que ce bébé en formation remue déjà quand on l’extrait du ventre de sa mère…. cela doit être pénible pour le chirurgien !
    Par ailleurs pourquoi ne parle-t-on jamais du père dans ces discours sur l’avortement …il semble, si mes informations sont exactes, qu’il faut être deux pour créer la vie… non ?

  • A= Aristote , 28 novembre 2014 @ 7 h 55 min

    Bravo à ce monsieur ; mais il faut lutter plus “fondamentalement” contre l’extension indéfinie des “droits ” . Là est la racine du mal .
    Il n’est pas vrai que mon corps n’appartient qu’à moi .

  • lhemeu , 28 novembre 2014 @ 8 h 26 min

    Mais alors à qui ?

  • Hubet RICHARD , 28 novembre 2014 @ 8 h 30 min

    Quand Chantal Jouanno dit: les femmes ont le droit de disposer de leur corps, elle fait une grosse erreur, car dans l’avortement c’est du corps d’un autre dont il est question.

Les commentaires sont clôturés.