VIDÉO | Avortement — “Jean-Christophe Fromantin n’a pas sa place à l’UDI” affirme Chantal Jouanno­

Sur France 2, aujourd’hui 27 novembre.

Voter contre, c’est déjà voter contre les valeurs de l’UDI fondamentalement. Et c’est voter contre les femmes, c’est porter l’idée que les femmes n’ont pas le droit de disposer librement de leur corps.Je considère qu’en termes de valeurs il vient de commettre un grand écart et qu’il n’a pas vraiment sa place parmi nous.

De son côté, le député-maire fustige la banalisation de l’avortement. Ainsi écrit-il :

Dans le texte d’origine dont on célèbre l’anniversaire, il s’agissait d’ouvrir une dérogation au principe de protection de l’être humain dès le commencement de la vie. C’était nécessaire, et Simone Veil elle-même reconnaissait le caractère exceptionnel et dramatique de cette décision. Sa transformation en droit fondamental, telle que la résolution le propose, ouvre la banalisation de l’avortement et marque un changement profond au principe d’exception qui prévalait jusqu’à présent.

Il s’interroge aussi sur le faible nombre de présents lors du vote :

Je m’étonne par ailleurs que pour un texte comme celui-ci, seuls 151 Députés aient été présents, y compris dans mon propre groupe, où ceux-là mêmes qui me reprochent ma position n’étaient pas présents, ni pour voter sur cette résolution, ni d’ailleurs pour défendre l’universalité des allocations familiales la veille dans l’hémicycle. Que reste-il des convictions, d’un côté comme de l’autre, quand un mercredi, en fin d’après-midi, sur un texte hautement symbolique, plus de 400 députés sont absents de l’hémicycle ?  Pourquoi les politiques feraient-ils preuve de courage sur les grandes réformes dont la France a besoin quand ils renoncent jusqu’à l’affirmation de leurs convictions ? Ces questions méritent d’être posées à tous ceux qui donnent de grandes leçons de morale et qui se réfugient dans la pensée rapide…

Voir aussi

Articles liés

42Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • trahi , 28 novembre 2014 @ 9 h 34 min

    Est ce que les femmes DISPOSENT de leur corps quand elles font l’amour avec un partenaire!!!C’est à ce moment et si possible un peu avant qu’il faut penser aux CONSEQUENCES de cet acte!!!!! Hormis le viol, tous être est maitre de son corps, après c’est renier SES ACTES et c’est assassiner la vie…Il existe aussi des pilulles du lendemain!!!

  • A= Aristote , 28 novembre 2014 @ 9 h 55 min

    A mon mari , ou ma femme , mes enfants , et même mes concitoyens qui peuvent exiger mon sacrifice ( service militaire) et enfin à Dieu .

  • potima , 28 novembre 2014 @ 10 h 05 min

    Quelle imbécile !!!
    Nous avons la droite la plus bête du monde, elle ne veut pas comprendre le renouveau des français…

    Quelle tristesse, à pleurer …

  • eric-p , 28 novembre 2014 @ 10 h 28 min

    La différence entre la shoah et l’avortement ?

    -Dans le premier cas on le “commémore” pour les 6 millions de victimes

    -Dans le second cas on le “fête” (On a bien parlé d’anniversaire…),
    il y a eu 8 millions de morts et le compteur continue de tourner…

  • eric-p , 28 novembre 2014 @ 10 h 35 min

    Il faudrait plutôt demander à l’UMP de fusionner avec le PS;
    celà permettrait de clarifier les choses:

    -Accord PS/UMP sur l’IVG+remboursement de l’acte / Loi Neuwirth / Loi Naquet

    -Accord sur l’Europe politique et monétaire

    -Accord sur les 35 Hrs

    -Accord sur le mariage gay/PACS

    -Accord sur l’ISF

    Bref, l’UMP est d’accord avec toutes les mesures PS depuis longtemps puisque les lois PS ne sont jamais abrogées.
    Le reste n’est que gesticulations…

  • Catholique & Français , 28 novembre 2014 @ 10 h 44 min

    La droite ? Vous plaisantez, je suppose…

  • eric-p , 28 novembre 2014 @ 10 h 45 min

    Au cas où vous n’auriez pas remarqué, on est passé d’une société patriarcale
    à une société matriarcale inspirée du droit romain à une différence près:

    -Dans la société romaine, le père avait droit de vie et de mort sur sa femme et ses enfants

    -Dans la société française contemporaine, la mère a droit a toute l’indulgence de la société quand elle tue ses enfants voire son mari (ou son amant):

    *Création de la notion de “détresse psychologique” (le père n’y a pas droit !)
    en cas d’infanticide.

    *Création ex-nihilo de la notion de “déni de grossesse” évidemment reconnue par la sacrosainte religion scientifique (Les fameux psychologues…)

Les commentaires sont clôturés.