Hommage national : les Français pavoisent les rues de bleu-blanc-rouge

Quand les médiocres et les nuisibles incitent au patriotisme. François Hollande invite tous les Français à “pavoiser leurs domiciles” en affichant un drapeau tricolore aux fenêtres, en hommage aux 130 victimes des attentats de Paris. Pour le gouvernement, c’est une façon de participer à l’hommage national. En plein centre-ville de Nantes, les drapeaux tricolores commencent à s’afficher sur les façades des immeubles. A Paris, les boutiques ont été prises d’assaut, toutes ont dû se réapprovisionner, pour faire face à la demande. Telle une star du show-bizz, le gouvernement encourage également les Français à faire des selfies avec des drapeaux, une façon de prolonger cet hommage national sur les réseaux sociaux :

Autres articles

53 Commentaires

  • Marino , 27 Nov 2015 à 14:12 @ 14 h 12 min

    Résumé pour ceux qui n’ ont pas allumé la Télé (sur le site du Salon Beige)

    * Vous avez dit guerre ? «Nous multiplierons les chansons, les concerts, les spectacles»

    La République laïciste n’ayant pas de liturgie à offrir aux victimes innocentes des attentats commis par des islamistes (terme censuré et remplacé par “Une horde d’assassins”, “l’ennemi. C’est la haine”, “le fanatisme, l’obscurantisme, celui d’un islam dévoyé qui renie le message de son livre sacré”), c’est à un spectacle (du pain et des jeux) qu’ont assisté les participants à l’hommage donné aux Invalides :

    :

    – Quand on a que l’amour» la chanson de Jacques Brel est interprétée par Nolwenn Leroy, Camelia Jordana et Yael Naim
    – Natalie Dessay chante «Perlimpinpin» de Barbara
    – la suite numéro 2 de Bach jouée par le violoncelliste Edgar Moreau.

    Puis le nom et l’âge des victimes a été donné en présence des familles qui ont accepté de participer (rappelons que plusieurs ont refusé pour dénoncer l’incurie de ce gouvernement, qui n’a rien fait depuis les attentats de janvier) et des blessés. Et François Hollande a déclaré :

    «Ils étaient la jeunesse de France, la jeunesse d’un peuple libre qui aimaient la culture. C’est la musique qui était insupportable aux terroriste. C’est cette joie qu’ils voulaient ensevelir dans le fracas de leurs bombes. Pour mieux leur répondre, nous multiplierons les chansons, les concerts, nous continuerons d’aller au stade.»

    On en reste bouche bée. Dommage que Philippe Muray ne soit plus là. Le Titanic coule et l’orchestre continue de jouer.

    Dans le même temps, le cardinal Barbarin a relevé l’abbé Hervé Benoît, coupable d’avoir… publié une tribune, de toutes ses fonctions pastorales et lui a intimé l’ordre de se retirer dans une abbaye. Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas vu un tel acte d’autorité…

    Et Hollande de poursuivre :

    “Ils échoueront car ils ont le culte de la mort, mais nous avons l’amour de la vie.”

    L’amour de la vie ? Sauf lorsqu’elle gêne, avant 14 semaines de gestation (220 000 avortements par an), ou lorsqu’elle est porteuse d’une maladie (96% des bébés porteurs de trisomie éliminés) …

    Le terme de “France” (au lieu de “République”) et l’usage du drapeau (qui n’a pas réapparu sur le site de la présidence, où il avait été supprimé) ont été retrouvés pour l’occasion. Après le prochain attentat, peut-être que nos dirigeants iront jusqu’à honorer la sainte de la patrie, Jeanne d’Arc…

    En plus de 3 ans, Hollande n’a jamais assisté à aucun des hommages aux Invalides pour nos soldats tués au combat. Le sergent chef Guarato vient de mourir des suites des blessures au Mali en combattant les islamistes dans l’indifférence de nos gouvernants.

  • Gisèle , 27 Nov 2015 à 14:19 @ 14 h 19 min

    Avez vous bien écouté la Marseillaise chantée ce matin ?? ( j passage ciblé entendu au JT de TF1 )
    Ils ont remplacé : Marchons , marchons ..par
    Marchez , marchez !!!!
    L’état envoie le peuple mais ne participe pas ?? il intime l’ordre de ??????

  • Gisèle , 27 Nov 2015 à 14:22 @ 14 h 22 min

    Et nous , nous multiplierons les chapelets , les prières !
    Restez au raz du sol en implorant vos chaussures !!!!
    Seuls les cris vers le Père obtiendront une réponse !

  • Centulle , 27 Nov 2015 à 14:38 @ 14 h 38 min

    Je sortirai mon drapeau quand ils sortiront Jean Zey du Panthéon

    Pour ceux qui n’ont pas suivit cette panthéonisation voila le poème qu’avait écrit ce mec.

    Ça a longtemps été le credo des socialauds et cocos préférant le rouge et jaune tel la CGT

    LE DRAPEAU, PAR JEAN ZAY.

    Ils sont quinze cent mille qui sont morts pour cette saloperie-là.
    Quinze cent mille dans mon pays, Quinze millions dans tous les pays.
    Quinze cent mille morts, mon Dieu !
    Quinze cent mille hommes morts pour cette saloperie tricolore…
    Quinze cent mille dont chacun avait une mère, une maîtresse,
    Des enfants, une maison, une vie un espoir, un cœur…
    Qu’est ce que c’est que cette loque pour laquelle ils sont morts ?
    Quinze cent mille morts, mon Dieu !
    Quinze cent mille morts pour cette saloperie.
    Quinze cent mille éventrés, déchiquetés,
    Anéantis dans le fumier d’un champ de bataille,
    Quinze cent mille qui n’entendront plus JAMAIS,
    Que leurs amours ne reverront plus JAMAIS.
    Quinze cent mille pourris dans quelques cimetières
    Sans planches et sans prières…
    Est-ce que vous ne voyez pas comme ils étaient beaux, résolus, heureux
    De vivre, comme leurs regards brillaient, comme leurs femmes les aimaient ?
    Ils ne sont plus que des pourritures…
    Pour cette immonde petite guenille !
    Terrible morceau de drap coulé à ta hampe, je te hais férocement,
    Oui, je te hais dans l’âme, je te hais pour toutes les misères que tu représentes
    Pour le sang frais, le sang humain aux odeurs âpres qui gicle sous tes plis
    Je te hais au nom des squelettes… Ils étaient Quinze cent mille
    Je te hais pour tous ceux qui te saluent,
    Je te hais à cause des peigne-culs, des couillons, des putains,
    Qui traînent dans la boue leur chapeau devant ton ombre,
    Je hais en toi toute la vieille oppression séculaire, le dieu bestial,
    Le défi aux hommes que nous ne savons pas être.
    Je hais tes sales couleurs, le rouge de leur sang, le sang bleu que tu voles au ciel,
    Le blanc livide de tes remords.

    Laisse-moi, ignoble symbole, pleurer tout seul, pleurer à grand coup
    Les quinze cent mille jeunes hommes qui sont morts.
    Et n’oublie pas, malgré tes généraux, ton fer doré et tes victoires,
    Que tu es pour moi de la race vile des torche-culs.

  • Marino , 27 Nov 2015 à 14:53 @ 14 h 53 min
  • lavérité , 27 Nov 2015 à 16:58 @ 16 h 58 min

    @Salut Trahi bravo,bravo,bravo oui trois fois ,pour votre commentaire ! et j’aimerai que d’autres me suivent par ce ” trois fois ” bravo en signe de ralliement à votre commentaire et à notre ” DRAPEAU ” merci à tous et à toutes

  • lavérité , 27 Nov 2015 à 18:40 @ 18 h 40 min

    @Marino salut ! très bon votre com.. je partage votre point de vue ,tout comme celui de @Trahi !!!

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France