Les primes des fonctionnaires mutés en outre-mer : un coût important et des effets pervers

Les primes des fonctionnaires d’État mutés en outre-mer représenteraient 1,3 milliard d’euros chaque année : indexation, prime d’éloignement, prime de déménagement, aide au logement plafonnée… À Saint-Pierre-et-Miquelon, les primes permettent même de multiplier ses revenus par trois, à Tahiti de les augmenter de 84% et dans les Antilles de 40% ! Mais en Nouvelle-Calédonie, l’indexation serait responsable de la hausse du coût de la vie. Stéphane Hénocque, un jeune fonctionnaire fondateur du parti politique Convergence Pays, explique que “les fonctionnaires sont extrêmement nombreux en Nouvelle-Calédonie, très bien payés grâce à l’indexation, et du coup, l’économie est artificiellement surrévaluée ». Autrement dit, tout est horriblement cher et “les petites gens n’arrivent pas à suivre”. Depuis 1979 et Valéry Giscard d’Estaing, personne n’a osé réouvrir le débat sur les primes accordées aux fonctionnaires d’État mutés en outre-mer…

Autres articles

28 Commentaires

  • Frédérique , 28 Mar 2013 à 21:25 @ 21 h 25 min

    Beaucoup de fonctionnaires de l’éducation nationale qui profitent de ce système pour se dépayser. Il serait pourtant plus intelligent et moins couteux d aider les familles locales pour qu elles puissent envoyer les meilleurs élèves en métropole décrocher des diplômes et revenir prendre leurs places parmi les leurs. Combien d exilés des dom-tom poussés en France par le chômage chez eux, n ont plus la moindre chance de revenir vivre avec leurs familles?

  • Fab , 28 Mar 2013 à 21:47 @ 21 h 47 min

    Ces primes sont néanmoins incitatives pour les agents de l’Etat à servir outre-mer, à y être mûté loin de leur famille, au sein d une population pas toujours très accueillante et dans des conditions parfois rustiques.
    Le gros problème est qu en 1983, le président Mitterrand a étendu ces primes aux fonctionnaires issus de la population locale pour des considérations d égalité. Résultat : aujourdhui, devenir fonctionnaire est devenu le but ultime pour les jeunes ultramarins. Sans pour autant favoriser l efficience de l administration!

  • hector galb. , 29 Mar 2013 à 5:22 @ 5 h 22 min

    Incitative, quelle prime ne l’est pas, Fab ? Les gens ne disent jamais rien contre un rabiot.

  • Goupille , 29 Mar 2013 à 8:26 @ 8 h 26 min

    Amusant… Dès que l’on traque des abus et des privilèges éhontés, on tombe sur le même nid : les fonctionnaires. Territoriaux, Etatiques, Européens, le grand voiturin-à-phynances. Et vive le Père Ubu.

    Au détriment des populations autochtones, et de leur économie vivrière : ont-ils vraiment besoin d’acheter des camemberts Président (pasteurisés, dégu…) dont le prix est gonflé au kérosène, et, théoriquement, au coût en émission de CO2.

    Vivement la nuit du 4 août.

  • Richard , 29 Mar 2013 à 9:27 @ 9 h 27 min

    Oui ils sont bien payés! mais qui veut s’exiler? si c’est pour toucher le même salaire qu’en France, ce n’est pas la peine, la vie est plus chère, il ne faut pas croire les métros ne sont pas bien vus, ils vivent loin de leur famille, la plupart si, ils font cette démarche, c’est pouvoir acheter un bien en France, et d’assurer un avenir à leurs enfants, car en France métropolitaine j’ai des doutes!!!

  • J Chapin , 29 Mar 2013 à 9:45 @ 9 h 45 min

    il ne faut pas oublier les fonctionnaires en retraite qui bénéficient de ces primes !!!et qui restent à l’étranger pour doubler leur retraite cest insuportable !!! ils ne travaillent plus donc ils doivent rentrer en France !! celà coute trop cher !!!! il faut supprimer ces avantages !!! alors ils vont revenir car ce qui les intéresse cest toutes ces primes !!! alors Mr Hollande vous devez supprimer ces avantages qui nous ruinent !!!

  • Martre30 , 29 Mar 2013 à 9:46 @ 9 h 46 min

    Ce d’autant que ces professeurs rentrent tous les ans en métropole aux frais du contribuable, ce qui n’est pas le cas de certains autres fonctionnaires comme les militaires par exemple qui, bien que profitant des primes d’éloignement ne rejoignent la France qu’à l’issue de leur séjour.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France