Projet Perséphone : des esclaves sinon rien

C’est la nouvelle lubie de certains scientifique, faire décoller en 2100 un vaisseau spatial avec, à son bord des milliers de personnes, à la recherche de nouveaux mondes :

Le vaisseau autosuffisant, décrit par The Australian, intégrerait des matières organiques comme des algues, du terreau artificiel, et utiliserait l’énergie solaire pour produire tant ses aliments que des biocarburants.

Le tout pourrait transporter quelques milliers de personnes pour un voyage de plusieurs générations vers une autre étoile.

Des esclaves pour sauver l’humanité. Jamais les scientifiques ne se posent pas la question des libertés individuelles. En effet, ces enfants qui naîtront dans un vaisseau et dont la plupart ne verront pas la destination de l’engin n’auront pas le choix et seront contraints, tels des esclaves, de participer à une mission. Ne doutons pas qu’ils seront embrigadés pendant leur jeunesse à coup de propagande humaniste/”humanitiste” (il en ira de la cohésion dans le vaisseau, imaginez que, deux cents ans après le décollage, la majorité des participants, qui n’ont rien demandé à personne, expriment une volonté contraire à celles de leurs parents ou grands-parents et renoncent à la mission…). Rien de réjouissant pour les défenseurs des libertés !

Articles liés

12Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • labolisbiotifool , 28 avril 2014 @ 18 h 59 min

    ” n’auront pas le choix et seront contraints, tels des esclaves ” .

    Oui , c ‘ est vrai , un peu comme ces enfants nés sous le règne de Zizi-Rider hein ! Bien obligés
    de faire avec . Ce vaisseau rêvé par la science-fiction serait un monde à lui tout seul , avec les
    problèmes et les bonheurs inhérents à toute société humaine .
    Probablement plus de problèmes que de bonheurs , mais on peut rêver !

  • patrick Canonges , 28 avril 2014 @ 19 h 13 min

    Au risque de jouer le rabat-joie, je me demande si cette quête de nouvelles planètes habitables ne va pas s’imposer au vu de la démographie mondiale.
    Dans la fuite en avant généralisée de l’humanité, on ne parle pas trop de ça car c’est évidemment dérangeant: Si tous les 7 milliards d’habitants de la Terre vivaient selon les standards euro-américains, il n’y aurait pas assez de matières premières industrielles et agricoles. Ce qui veut dire que d’ores et déjà, nous sommes trop nombreux, à moins, comme le préconisent les crétins de la décroissance, que l’on se serre la ceinture volontairement (plus de viande à manger, retour à la bougie, habitat en conteneur, vélo obligatoire, etc..)

  • Al Nazrani , 28 avril 2014 @ 19 h 23 min

    Article (ou projet) débile… Du moins en l’état actuel de nos connaissances, de nos capacités.

    Aucun scientifique (digne de ce nom) comme aucun esprit critique (comme le mien) ne peut rester sans réagir à cette information : “le vaisseau … utiliserait l’énergie solaire” !
    Dans l’espace interstellaire, il fait “nuit noire”…. Le Soleil n’est qu’une étoile parmi les autres et la quantité d’énergie que l’on peut en recueillir devient ridiculement faible dès que l’on s’éloigne un peu !
    Ne serait-ce point un “poisson d’avril” tardif ?

    Cela dit, la question que pourraient se poser les descendants de ces aventuriers est intéressante !
    Tous les politiciens qui prétendent aujourd’hui imposer un style de vie à ses concitoyens, construire un monde basé sur des lois humaines allant à l’encontre des Lois Naturelles … devraient se la poser ! De quel droit imposent-ils leur “loi” aux générations futures ?
    Que répondront-ils, dans quelques années, quand un adolescent en recherche de sa personnalité, demandera : “pourquoi j’ai 2 papas ?”, ou ” pourquoi j’ai 3 mamans ?”

  • maroussia , 28 avril 2014 @ 20 h 01 min

    Entre les “décroissants” que vous qualifiez bien vite de “crétins” et les “crétins” (pour reprendre votre vocabulaire) de consommateurs acharnés et sans conscience, il y a quelque part un juste milieu ! J’ai lu quelque part que 40% de la nourriture produite serait gaspillée, et jetée, dans les pays développés. Et pour l’avoir vu de mes propres yeux, je peux vous dire que l’Afrique, à laquelle l’ont pense en premier en terme de déficit alimentaire, est pleine de ressources inexploitées. Voir notamment l’oeuvre accomplie par le Pêre Nzamudjo, dominicain, dans son centre expérimental agricole de Songaï au Bénin. (Site internet). Nous avons de la marge, si nous décidons de vivre un peu plus dans le respect de la création.
    Et je crois aussi savoir que manger de la viande deux fois par jour et nous déplacer exclusivement en voiture ne nous réussit pas vraiment, côté santé !
    Il n’en demaure pas moins que je trouve cette idée bien folle, dans la mesure où elle engagerait plusieurs générations comme le souligne l’auteur de l’artcle.

  • jejomau , 28 avril 2014 @ 20 h 11 min

    ON n’a qu’à y mettre tous les islamistes dans ce vaisseau et …. Bon vent !

  • Goupille , 28 avril 2014 @ 22 h 35 min

    Ca y est… Retour de la quincaillerie pseudo-scientifique scientisto-démente…
    Cela existait déjà dans les années 80. Il y avait même une unité de recherche puérile qui fantasmait des sphères creuses habitées, avec atmosphères reconstituées. Ne rions pas : ils étaient payés avec nos impôts.
    Ils ont même élaboré un projet de simulation, une bulle étanche avec récupération des fluides, des gaz, une agriculture hors-sol et tout le toutim de l’autosuffisance autorégulée… En trois mois, fin de l’expérience : tout avait pourri.

    Thierry G….n, s’appelait le crâne d’œuf français.
    Retrouvé quinze ans plus tard au hasard des sphères agrobios.
    Allez donc savoir pourquoi…

  • samovar , 29 avril 2014 @ 13 h 06 min

    Mais imaginez que sur ces planètes lointaines, il y ait des ressources : matières premières industrielles ou énergétiques ou même précieuses ? Tout le monde s’y ruerait et qu’est ce qu’on serait bien ici …

Les commentaires sont clôturés.