Prefector, c’est fini!

Prefector, c’est fini!

https://www.dailymotion.com/video/x1biytq

Carte d’identité, permis de conduire, quittances EDF… Si vous vouliez toutes sortes de faux papiers, fort bien imités, il faudra vous adresser ailleurs! Et si par un malheureux hasard, vous avez utilisé ses services, les flics vont débarquer chez vous car Prefector a soigneusement conservé les 4500 photos de l’oeuvre ainsi accomplie… Pour l’heure, il vous reste encore à visionner cette très surprenante vidéo de 4’59 vantant l’excellence de son travail, laquelle ne saurait rester en ligne très longtemps. (NDLR)

Pour les policiers, il s’agit d’une première en France. Au terme d’une enquête marathon qui a duré près de deux ans, l’Office central pour la répression de l’immigration irrégulière et de l’emploi d’étrangers sans titre (Ocriest) vient de débusquer un faussaire solitaire d’un genre très particulier.

Côte pile, ce Janus était passé maître dans l’art de la dissimulation afin de se livrer à un commerce de documents administratifs en tous genres. Retranché dans les replis du «darkweb», aussi appelé «web profond» constitué de pages non indexées servant de terrain de jeux aux criminels de tous acabits, il masquait ses navigations grâce au logiciel Tor qui interdit toute traçabilité permettant de remonter jusqu’à l’adresse IP de son ordinateur.
Côté face, il se livrait à une extravagante publicité via les réseaux sociaux pour appâter les chalands et les inviter à le contacter sur un site intitulé [email protected]

Selon un recensement, plus d’un millier de «clients» auraient eu recours à ses services, parmi lesquels des particuliers qui ont obtenu des CV sur mesure avec, par exemple, de faux diplômes de Master 2 en microbiologie pour prétendre travailler en laboratoire, des permis de conduire falsifiés pour décrocher un petit job ou encore des feuilles de déclaration d’impôts fantaisistes pour obtenir une location d’appartement.
Répondant à la demande, il facturait les cartes nationales d’identité entre 300 et 400 euros, les quittances EDF à 100 euros ou encore des «kits» à 700 euros comprenant trois fiches de paies, une quittance de loyer et un document d’identité susceptibles de monter des escroqueries aux organismes de crédit.
(…) Localisé dans un appartement de Villiers-le-Bel (Val d’Oise) abritant sa petite officine clandestine, Nabil M., Algérien de 35 ans, a avoué aux policiers s’être livré peu à peu à ce trafic de manière compulsive. N’ayant pas d’existence légale en France, où il n’avait ni compte bancaire ni domicile à son nom, il a reconnu avoir appris les rudiments du métier en surfant sur internet.
Assez atypique dans le milieu, ce délinquant artisanal établissait sur ordinateur et en flux continu des documents, déjouant les contrôles à l’ultraviolet, d’une qualité jugée suffisante pour tromper la vigilance d’un commerçant ou d’un employé de banque.
(…) Selon un bilan porté à la connaissance du Figaro, pas moins de 102 filières de faux papiers ont été démantelées en 2015. Dans l’écrasante majorité des cas, elles facilitaient le fonctionnement de réseaux d’immigration clandestine.

Source

Articles liés