Crise politique en Italie au lendemain du renoncement de Conte

Crise politique en Italie au lendemain du renoncement de Conte

L’Italie est plongée dans l’inconnu au lendemain du renoncement de Giuseppe Conte à former un gouvernement. Le Mouvement 5 Étoiles et la Ligue accusent le président d’avoir bloqué les négociations sous la pression de “Berlin, Paris ou Bruxelles” :

Autres articles

2 Commentaires

  • hermeneias , 28 Mai 2018 à 14:00 @ 14 h 00 min

    Le commentaire qui accompagne la video est très approximatif !
    C’est le “président” italien qui a refusé un ministre de l’économie sous prétexte qu’il n’était pas assez européen et qui a ainsi bloqué la formation du gouvernement entrainant la démission du 1er ministre CONTE qui venait d’être nommé ….

    Ce même président , aux ordres , s’est ensuite empressé de nommer un ex du FMI comme chef d’un gouvernement provisoire …..

    Bon ! DONC VIVE L’UE et VIVE MACRON ….Cé ça con dit ? Allez tous en choeur….

  • Droal , 28 Mai 2018 à 16:26 @ 16 h 26 min

    La cinquième République c’est :

    1 – De Gaulle
    2 – Pompidou
    3 – Giscard d’Estaing
    4 – Mitterrand
    5 – Chirac

    Et 3 Présidents qui ne sont rien :

    6 – Sarkozy
    7 – Hollande
    8 – Macron

    Le N° 3 qui, en écrivant la Constitution €uropéenne, ne reconnait pas les « racines chrétiennes de l’Europe » mais seulement la création « ex-nihilo » de l’€urope, croyant faire mieux que le N°1, s’est fait jeter dehors le 29 mai 2005, il y a exactement 13 ans à partir de demain.

    Avec sa bande de voyous parlementaires le N°6, par l’adoption du traité de Lisbonne a imposé, dès lors, un viol en réunion du peuple français depuis l’adoption de ce traité, avec ce sourire béat du mec qui fait du sport avec le porte-manteau international Bruni Carla.

    Venant de nulle part, l’€urope se dirige résolument vers rien, et l’Italie mieux que personne, à sa façon spaghetti.

Les commentaires sont fermés.