Le transhumanisme, religion maçonnique mondialiste

Le transhumanisme, religion maçonnique mondialiste

Jean-Michel Vernochet reçoit le Père Jean Boboc, prêtre économe stavrophore de la cathédrale orthodoxe roumaine de Paris et docteur en médecine de la faculté de Paris, docteur en théologie. Ils parlent du livre que le Père Boboc vient de publier: “Le transhumanisme décrypté”, préfacé par le Professeur Pierre Magnard :

Articles liés

3Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • André , 28 juin 2017 @ 6 h 41 min

    Il faut savoir que les manipulations génétiques commencèrent en Allemagne, dans le plus grand secret d’abord. Tout le monde sait maintenant que le programme de Jacob l’autrichien, le petit fils ou presque de Rothscnild fut de créer une super race. Des savants, dont il faut taire leurs origines travaillèrent à ce programme. Les américains arrivant les premiers en Germany, embarquèrent ce joli monde dans le plus grand secret en leur promettant richesses et or. Ensuite fut inventé un énorme écran de fumée qui ennuagea, enténébra quasiment toute l’humanité. Aux U.S.A furent créés de grands laboratoire secrets tous azimuts avec les grands savants de celui qui avait un régime qui fit trembler le monde. Dans les années 1950, il y eut des fuites. Dans les années 1960, autodidacte infatigable et chercheur insatiable je découvrirai des revues ultra scientifiques, mais je devais conserver le silence sur le savoir que je gagnais de jour en jour et en 2008, l’histoire m’apprendra que j’eus raison lorsque j’ai découvert l’état cérébral des français…. J’abrège, mais déjà sous le grand chancelier teutonique, des bébés éprouvettes ont existé….
    Dans le plus grand secret il existe déjà des monstres, des produits des docteurs Frankenstein…. Les films de science fiction ne sont pas si fiction que cela, car c’est une réalité aveuglante. Ces films ne peuvent être interdits, car immédiatement l’interdiction éveillerait des soupçons.
    Voici un extrait que Bernadette de Lourdes écrivit dans sa longue lettre au pape au 19ème siècle: — … La raison pour beaucoup d’hommes de se détourner des scientifiques sera l’attitude hautaine des docteurs travaillant à la réalisation d’une créature issue d’un croisement entre l’homme et l’animal. Les hommes ressentiront au plus profond de leur coeur que c’est là une chose injustifiable. Dans un premier temps, on ne saura contrecarrer la création de ces monstres, mais les scientifiques seront finalement chassés comme on chasse une horde de loups……
    Le savoir est important, mais encore faut savoir utiliser ce savoir à bon escient et savoir ou nous conduit le savoir mal utilisé. Heureux celui qui comprend, car le nombre de sans QI français augmentent de jour en jour. A quoi me sert-il de savoir fabriquer une bombe nucléaire? Le plus beau des savoirs est de savoir où l’on va lorsque le corps est voué à la pourriture. Savoir que l’on quitte son corps pour arriver dans une autre vie dans laquelle on ne pose plus de question, car les mystères de la vie sont dévoilées en un instant. Je remercie le Seigneur de m’avoir aidé à éviter les pièges de l’homme de ne pas toucher à la vie, de respecter les animaux et d’avoir refusé de prendre le fusil pour aller tuer des innocents en Algérie…. Vous remarquerez que j’ai usité le verbe savoir à répétition afin de tenter de faire passer mon message et puis Jean François Arouet n’écrivait-il pas il n’est rien que Nanine n’honore.
    André

  • Gisèle , 29 juin 2017 @ 0 h 23 min

    Le VOL et le VIOL des SECRETS de DIEU par l’ennemi qui tente une dernière bataille …

  • Dimitri Cadéré , 29 juin 2017 @ 22 h 57 min

    Père Jean Boboc fait autorité en la matière, par la synthèse équilibrée de la raison scientifique avec la spiritualité de la foi chrétienne.

Les commentaires sont clôturés.