Russie : Le clacos qui venait du froid

Russie : Le clacos qui venait du froid

Les Russes – privés de leur bon vieux clacos, roquefort et autres frometons qui puent pour cause d’embargo alimentaire sur les produits européens après les sanctions occidentales -, se sont lancés dans la fabrication de fromages faits maison. Brie, parmesan, mozzarella 100% russe squattent dorénavant les rayons frais. Avec un certain succès :

Autres articles

1 Commentaire

  • Tonio , 28 Juin 2018 à 5:40 @ 5 h 40 min

    Qui avait intérêt à se brouiller avec les Russes ?
    Clinton, Obama, Trump ? et pour plonger leurs “alliés” de circonstance et occasionnels dans le marasme ?
    A quelle fin ?
    Faire plier Bachar, et après ?
    Mais Bachar ne pliera pas, Bachar se méfie tant d’Erdogan qu’il ne pliera sous aucun prétexte, il n’a pas été élu pour ça; il a tout à craindre du nouveau sultan de toutes les Turquies qui s’est fait plébisciter avec les milliards que lui a offerts l’UE: joli coup, de ce potentat oriental, avide de gloire et de puissance.

Les commentaires sont fermés.