Etats-Unis : un vernis contre les viols

Des étudiant d’une université de Caroline du Nord ont mis au point un vernis à ongles qui change de couleur au contact de substances comme le GHB, la “drogue du violeur”. Une invention salutaire dans un pays où une femme sur cinq a déjà été abusée sexuellement :

Autres articles

3 Commentaires

  • Goupille , 28 Août 2014 à 12:06 @ 12 h 06 min

    Bravo… Il faut bien essayer de courir derrière les pestes, à défaut de remettre la société et les humains sur les pieds.

  • Alainpsy , 29 Août 2014 à 23:02 @ 23 h 02 min

    On a déjà tout ce qu’il nous faut, avec un peu de courage: 10 ans de prison minimum pour le premier viol, et en cas de récidive, perpétuité, parce qu’incurable et incapable de vivre en société sans être une menace pour autrui. Voilà, le reste c’est du baratin. Si on est vraiment sincère et que l’on veut protéger les femmes, il faut s’en donner les moyens, et l’enfermement à vie pour des gens qui sont malades inguérissables, c’est très simple, il ne manque plus que le courage de faire taire les idéologues de la rédemption…ou continuer à faire croire qu’on veut protéger et libérer les femmes.

  • kanjo , 30 Août 2014 à 18:49 @ 18 h 49 min

    Il suffirait de les castrer (physiquement) dès la première récidive. La récidive montre qu’ils sont incurables et dans ce cas, la prison n’est pas une solution.

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France