Affaire Carrez : les élus de plus en plus surveillés

Le président de la commission des Finances, Gilles Carrez, devrait prochainement faire l’objet d’un redressement fiscal pour ne pas avoir payé l’ISF. Dans l’opinion publique, il s’agit d’un scandale de plus après les affaires Cahuzac et Thévenoud. Mais pour l’UMP, il ne faut pas faire d’amalgame. D’autres, comme Benoît Hamon, considèrent que les polémiques de ce type sont le signe d’une plus grande transparence et donc d’une purge du monde politique. La liste définitive des parlementaires contactés par les services fiscaux pourraient être dévoilées d’ici la fin de l’année :

Autres articles

2 Commentaires

  • micaelli , 29 octobre 2014 @ 8 h 10 min

    C’est dans un milieu social où il y a le plus de FRAUDEURS , qu’il faut rechercher
    l’argent détourné ……
    Il y a peu de redressement fiscaux chez les ” SANS DENTS ” …… !

  • montecristo , 29 octobre 2014 @ 20 h 03 min

    Saloperie de politique !
    Depuis des décennies nous sommes dirigés par des salauds qui sont élus en promettant de respecter les citoyens alors qu’ils ne pensent qu’à les dominer pour asseoir leurs rêves de pouvoir. Je me demande toujours comment est fait le monde pour que les humains aient absolument besoin d’être dirigés ? On dira que c’est une loi de la nature puisque que c’est une loi qui se vérifie chez toutes les espèces animales. Sans doute ! Mais il parait que les hommes se distinguent des animaux par leur cerveau ! Ont-ils donc pris l’habitude d’avoir des chefs comme les singes ? Comme les singes, ils ne discutent pas. Ils ne savent pas pourquoi c’est comme ça, mais ils ne remettent rien en question. Personne ne se pose la question : à quoi servent les chefs ? Est-ce pour faire marcher la machine ou pour l’enrayer ? Cet ordre là, établi depuis que le monde existe, parait naturel à tout le monde. « C’est comme ça ! ». Comme chez les animaux ! Mais ce sont les chefs qui font les lois. Celles qui les arrangent ! Pas pour faciliter la vie du peuple ! Au contraire … ils s’évertuent à lui pourrir la vie. Alors ? Comment se fait-il, depuis Caïn et Abel, que le peuple n’ait pas encore compris ?

Les commentaires sont fermés.