TVL | Le P. Michel Viot interrogé à propos du rapport Larrivé sur l’islamisation dans les prisons

Lors du JT du 27 octobre 2014, le père Michel Viot, aumônier national des anciens combattants, et ancien aumônier de la prison de Blois de 2004 à 2014, était interrogé par TV Libertés à propos du rapport du député Guillaume Larrivé (UMP) sur l’islamisation dans les prisons, ainsi que sur la position des chrétiens dans le monde :

http://youtu.be/KJ6YG6ZNoh4?t=15m42s

Œuvres actuellement éditées du P. Michel Viot :

→ La révolution chrétienne (entretien avec l’abbé de Tanoüarn)

Présentation sur le site de l’Homme Nouveau

Benoît XVI a réuni des évêques du monde entier en synode pour réfléchir sur la nouvelle évangélisation. Un événement qui suscite la question de l’avenir de l’Eglise, particulièrement en Europe. Pourra-t-elle continuer à être présente dans l’espace public ? Ou retournera t-elle aux catacombes, voire à une certaine forme de « captivité babylonienne » avec exil à la clé ? Confrontés à la montée de l’islam et au défi du sécularisme, comment les chrétiens vivront leur foi chrétienne au grand jour dans une société hostile ? En s’appuyant notamment sur la lettre Porta fidei pour l’Année de la Foi, le Père Michel Viot répond à toutes les questions posées par l’abbé Guillaume de Tanoüarn sans craindre de secouer les pieux conformismes. Avec une conviction forte : c’est une véritable révolution chrétienne que la nouvelle évangélisation doit provoquer.

→ Dieu et l’État

Présentation sur le site des éditions Via Romana

Une synthèse claire et précise de ce que nous disent l’Église et les Écritures sur les rapports entre pouvoirs temporel et spirituel
Une relecture très actuelle de l’encyclique Quas Primas de Pie XI sur le Christ Roi, et des principaux textes de Vatican II qui traitent de cette question
Une réponse équilibrée aux enjeux éthiques et sociétaux du monde d’aujourd’hui
Un plaidoyer argumenté en faveur de la laïcité positive

Articles liés

7Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Charles , 28 octobre 2014 @ 7 h 40 min

    Excellente synthèse par un abbé qui connait son sujet.

    A voir impérativement pour tenter de comprendre.

    Les bizounours de Fronce vont encore couiner.

  • zézé , 28 octobre 2014 @ 10 h 57 min

    Merci Père Viot d’avoir enfin dit ce que beaucoup de chrétiens catholiques pensent !!! Merci pour votre courage, que Dieu vous bénisse par l’intercession de la Très Sainte Vierge Marie.

  • marie france , 28 octobre 2014 @ 11 h 07 min

    le Père viot ne sera jamais invité par calvi,ni par le singe pujadas,ni france 24 ,ni ITL ,et encore moins par bfm !!ils préfèrent endormir les sous _chiens par les musulmans “modéres ” le Père Viot ,lui mérite la majuscule !!

  • eric-p , 28 octobre 2014 @ 14 h 31 min

    Non effectivement ça risque pas ! 😉

    En réalité, quel dommage…
    J’ai été émerveillé par cette brillante intervention.
    Celà prouve, si besoin était, qu’une partie des prêtres ont un niveau élevé de la réalité sociale dans ce pays.

    Malgré tout, la fin de son intervention me gêne.
    La laïcité positive, je ne sais pas ce que celà veut dire…
    La cohabitation entre des loups musulmans et des brebis laïques, ça existe peut-être dans l’arche de Noé mais dans la France de 2014, j’ai comme un doute…

  • montecristo , 28 octobre 2014 @ 16 h 12 min

    Bravo !
    Toutefois … j’attends que les Évêques de France nous tiennent le même langage !

  • Geolion , 28 octobre 2014 @ 18 h 44 min

    Je dénie aux journalistes, aux chroniqueurs et à quiconque la compétence de parler de la religion musulmane s’il n’a pas chez lui le Coran et s’il ne le parcourt pas (on le trouve aussi en ligne sur internet). Et, visiblement, le journaliste qui a participé à l’interview de l’aumônier Michel Viot est de ceux-là. Car pour opposer à la violence de certaines parties du Coran (qu’il ne connaît visiblement pas) certaines parties de la Bible, il n’a rien trouvé de mieux de citer Jésus chassant les marchands du temple ! Quel piètre argument ! un coup de pied au c…est-il équivalent à une décapitation ?
    Que ce journaliste tape sur Google : “sourates violentes” et il sera édifié….

  • LA PIVE , 29 octobre 2014 @ 8 h 21 min

    En effet, lorsque Jésus chasse du temple les marchands il le fait de la façon suivante, avec des brins de corde il chasse les animaux et renverse les tables.
    Le clergé autorisait la vente du bétail pour les sacrifices, dans l’enceinte du temple, toute personne qui se procurait un animal fut il parfait ne pouvait le faire sacrifier au temple sans que les prêtres ne le rejette, il s’agissait d’un monopole et a qui profitait il ? A la famille du grand prêtre Anne qui officiait à l’époque de Jésus. De plus il avait été institué une monnaie réservée au temple, chacun voulant offrir son sacrifice devait changer et les changeurs toujours en liaison avec la prêtrise volaient les gens, surtout les pauvres en gagnant beaucoup sur le change, pour cette raison Jésus a dit que ces gens faisait une repaire de voleurs de la maison de son père et les a chassé par 2 fois du temple.
    Il ne s’en est jamais pris physiquement ni vulgairement à ces marchands. Cet exemple est donc très mal choisi par rapport au coran qui effectivement a des propos très barbare. Jésus n’a jamais autorisé la violence, quand pierre a coupé avec son épée l’oreille d un garde qui venait se saisir de Jésus, Jésus lui a immédiatement demandé de ranger son épée et par miracle a soigné immédiatement ce soldat qui venait le saisir. Je suis d’accord que le journaliste s’il voulait être sérieux devrait se cultiver en lisant la bible et le coran avant de poser des questions mais il semble de plus en plus que journalisme ne rime plus avec sérieux.

Les commentaires sont clôturés.