Nicolas Dhuicq lie « mariage » homosexuel et terrorisme

Alors que la mobilisation contre le projet de loi de « mariage » homosexuel et l’adoption s’est amplifiée depuis le succès de la « Manif pour tous », nombre de députés montent au créneau pour attirer l’attention sur les dérives que peut entraîner ce projet de loi. Mardi, Nicolas Dhuicq, député UMP de l’Aube (estampillé Droite populaire), a évoqué le lien entre le terrorisme et l’absence d’autorité paternelle. À l’occasion de la discussion du projet de loi sur la sécurité et le terrorisme, le député a déclaré à la tribune : « Vous me permettrez de considérer que souvent le terroriste a un défaut : il n’a jamais rencontré l’autorité paternelle le plus souvent, il n’a jamais eu de rapport avec les limites et avec le cadre parental, il n’a jamais eu cette possibilité de savoir ce qui est faisable ou non faisable, ce qui est bien ou mal. » Et de poursuivre : « N’y a-t-il pas une certaine contradiction, Monsieur le ministre, dans vos propos et ceux de votre gouvernement, alors que vous cherchez désespérément à reposer un cadre, à, dans le même temps, soutenir un projet de loi qui va jusqu’à rayer le mot de père du code civil ».

Une prise de position courageuse qui n’a pas manqué de susciter des huées de la part des députés de gauche.

Articles liés

5Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Goupille , 28 novembre 2012 @ 23 h 16 min

    Et, comme toujours, le buzz est parti sur un membre de phrase extrait du tiers d’une intervention…

    Où il est question de traquer les racines du terrorisme :
    * dans le laxisme à l’intérieur des prisons où les règlements ne sont pas appliqués, rôle du Garde des sceaux ;
    * dans la perte des repères d’autorité, dont l’autorité paternelle, et dans la confusion des genres, source de psychose (l’intervenant est psychiatre et censé dominer son sujet) ;
    * dans la doxa de la repentance, la non-transmission d’une histoire et d’une civilistion, rôle du ministre de l’Education.

    Demande donc d’une cohérence dans l’action, car la sécurité de demain dépend des actes d’aujourd’hui.

    L’assistance clairsemée, plus encore à “droite” qu’à “gauche”, cesse de vaquer à ses petites affaires perso, ses tweets et ses textos, en entendant le réveille-matin de la disparition de la notion même du père liée au mariage pour tous.
    Brusque réveil et lazzi.
    Et buzz… Même ici.

  • Murex , 29 novembre 2012 @ 7 h 29 min

    Le mariage homosexuel est du terrorisme !!! Quand à l’adoption… A vomir !!!

  • John Deere , 29 novembre 2012 @ 8 h 53 min

    Vous rentrez dans le même raccourci que les médias dominants. Ce que Dhuicq pointe du doigt, c’est avant tout l’absence du père chez les terroristes, lorsqu’ils étaient enfants. Alors évidemment, il fait le lien avec l’homoparentalité – actualité oblige – mais ce n’est absolument pas un lien de cause à effet systématique.

  • tirebouchon , 29 novembre 2012 @ 8 h 54 min

    Les medecins honnêtes, déclarent presque unanimement que les enfants adoptés ont majoritairement des problèmes….quand ils le sont par des couples hétéros…la situation s’aggrave quand une il s’agit d’adoption pseudo monoparentale…mais plutot par des couple de lesbiennes non déclarées…qu’en sera t-il pour les enfants pris dans le filet d’homo hommes ? Surtout que ces enfants seront arrachès à leur milieu originel….En réalité ces adoptions seront majoritzirement un crime à l’enfance !

  • Titi Tanic , 30 novembre 2012 @ 22 h 17 min

    Un big bang sans précédent.

Les commentaires sont clôturés.