Il y a trop de fonctionnaires parmi les élus

En France, il y a beaucoup trop de fonctionnaires parmi les élus et ceci crée d’énormes conflits d’intérêts, explique Dominique Reynié, directeur général de la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol), dans “C dans l’air” mercredi 27 novembre 2013, les élus votant la dépense publique puis en bénéficiant en tant que fonctionnaire.

Autres articles

54 Commentaires

  • eric-p , 28 novembre 2013 @ 13 h 24 min

    Le monsieur a dit un gros mot !

    Au delà de cet aspect des choses bien réel, on n’a rien inventé depuis la révolution française.
    Avant 1789, on avait une société qui se divisait (c’est un ancien communiste qui a fait cette réflexion il y a une dizaine d’années) en 3 classes:

    -Clergé
    -Noblesse
    -Tiers-Etat

    ou plutôt:

    -Noblesse (À tout seigneur tout honneur !)
    -Clergé (qui dépend du bon vouloir de la noblesse)
    -Tiers-Etat

    Aujourd’hui on a :

    -Les hauts fonctionnaires (l’ENA, les franc-maçons, les personnes issues des Gdes écoles)
    …qui jouent le rôle de la noblesse

    -Les médias (nouveau clergé chargé de diffuser la “bonne parole”)

    -Les con-tribuables !(Ceux qui sont corvéables à merci, paient impôts taxes,etc…
    et reçoivent en guise d’hostie….Un bulletin de vote pour des “messes” républicaines chargées de sanctifier le régime !!!)

  • Frédérique , 28 novembre 2013 @ 13 h 27 min

    Ce qui se dit dans cette vidéo est exactement ce qu’il faudrait arriver à faire comprendre à la majorité des Français. La France n’est pas une démocratie!
    Les députés initialement prévus pour représenter le peuple et être leurs mandataires, ne sont que des représentants de l’état et/ou des partis politiques. Comment ose-t-on encore parler de démocratie (gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple) dans un pays où le peuple n’a aucun pouvoir (démocratie directe), ni aucun représentant?

  • Sacha , 28 novembre 2013 @ 14 h 08 min

    Tiens ! On vient de découvrir l’Amérique ? Mais il suffisait de regarder la composition de l’Assemblée depuis Mitterrand pour s’en rendre compte, de cette dictature des fonctionnaires sur le législatif !

    Normalement, on ne peut être juge et partie. Que le fonctionnaire qui prétend servir le pays se démette de ses fonctions. Cela se fait au Royaume Uni, et tout le monde s’en porte mieux.

    Ah mais ! J’oubliais : les fonctionnaires sont de puissants électeurs. Surtout de gôche !

  • fleurdenavet78 , 28 novembre 2013 @ 15 h 05 min

    Les fonctionnaires, le mot est lâché ! Quand tout va mal c’est toujours la faute des fonctionnaires, jamais des politiques et de toutes les sangsues qui vivent à nos crochets.
    Pour faire baisser le déficit de la France, commençons par ne payer la prime de Noël à tous les parasites qui se trouvent au gouvernement, supprimés les logements de fonction (ils ont suffisamment d’argent pour payer leur loyer et les charges qui vont avec). Supprimer toutes les personnes inutiles au gouvernement et dans les différentes instances et Dieu c’est s’il y en a, etc…….
    Quant à la France, non, elle n’est plus un pays démocratique, nous allons doucement et surement vers une dictature (comme l’ont montré les derniers évènements).
    Les seuls qui ont le droit de cité dans ce pays ce sont les voyous à col blanc et tous les autres………….

  • Bernard , 28 novembre 2013 @ 16 h 04 min

    à fleurdenavet
    OUI cela provient des fonctionnaires Qui sont élus, pas les petits fonctionnaires qui n’ont que le NOM !
    Comment voulez vous qu’on s’en sorte, avec des mecs qui votent des Lois et en béneficient
    On ne changera pas la France avec l’aide de ceux qui l’ont mise et la mette dans la M….

    Cela nous devons le dénoncer et le REFUSER !
    Mais NOUS sommes trop mous, conditionnés, enfumés face à ces escrocs au pouvoir
    Alors QUAND comprendrons nous ???

  • eric-p , 28 novembre 2013 @ 16 h 05 min

    Je pense qu’au moins une minorité non négligeable des français est consciente ou partiellement consciente du problème.
    Personnellement, il m’a fallu du temps pour m’en rendre compte parce que j’ai été à la fois soumis à l’endoctrinement du système éducatif français
    (Où on enseigne les “méchants” privilèges de la noblesse et du clergé….en suggérant que la démocratie est le modèle éclairé de la civilisation, les droits de l’homme une conquête sociale formidable,etc…)
    et par des voix dissonnantes que je n’ai pas su comprendre tout de suite:
    La série TV de l’acteur catholique irlandais (Le prisonnier) est un véritable
    pamphlet contre la démocratie occidentale voire les démocraties “populaires”
    en vogue à l’époque du tournage (1966-1968).

    Après ça, il faut savoir quel modèle alternatif proposer aux français:

    -Retour du roi de France ? Lequel ? À quelles conditions ?

    -Instauration d’une “démocratie directe” calquée sur le modèle suisse ?

    -Instauration d’une dictature transitoire le temps de faire passer certaines pilules ?

    -Autres ?

    Le problème aujourd’hui est qu’il n’y a pas vraiment de consensus sur ce qu’il faut faire et le pays n’a pas vraiment les moyens de s’offrir un échec politique et économique. Alors….

  • Catoneo , 28 novembre 2013 @ 16 h 46 min

    Nul ne conteste que le Léviathan étatique a capturé le pays à la Nation.
    Et pour être sûr de ne pas le perdre (c’est sa ferme, sa caisse d’épargne, gîte et couvert) l’ogre représente aussi la Nation dans toutes les instances décisionnelles, comme ça il est tranquille.
    Un fonctionnaire, c’est de l’Etat par définition.
    La fonction de représentation de la Nation devrait leur être interdite.
    Dernière insulte entre cent : l’Etat vient de voter la réforme des retraites de la Nation sans se l’appliquer bien sûr.
    Tout est à refaire.

Les commentaires sont fermés.