Mgr Vingt-Trois : le gouvernement est obsédé par l’avortement, il ferait mieux de s’occuper des sites de radicalisation terroriste

Mgr Vingt-Trois : le gouvernement est obsédé par l’avortement, il ferait mieux de s’occuper des sites de radicalisation terroriste

Mgr André Vingt-Trois, archevêque de Paris, a vivement critiqué vendredi le gouvernement dans sa volonté de pourchasser de « fausses informations » à propos de l’assassinat de l’enfant dans le sein de sa mère et pour sa campagne de perversion des masses montrant des homosexuels sous prétexte de lutter contre le SIDA.

Dans son entretien hebdomadaire à Radio Notre-Dame, le cardinal Vingt-Trois a critiqué un projet « très grave » dont l’objectif, selon lui, est « de faire la promotion de l’avortement comme l’issue normale d’une grossesse ».

« Si la loi se met à faire la police sur les sites, il va falloir embaucher plus de 10 000 fonctionnaires, parce que s’il y a un terrain où règne l’anarchie la plus complète, c’est bien celui-là », a ironisé l’archevêque.

« Quelle est l’obsession qui pousse le gouvernement à choisir le point précis de l’avortement comme point d’intervention plutôt que les sites de radicalisation terroriste, ça, je ne sais pas », a-t-il poursuivi.

La proposition de loi pour étendre le délit d’entrave à “l’interruption volontaire de grossesse” (novlangue) aux sites internet diffusant de « fausses informations » sur l’avortement, soutenue par la ministre de la Famille Laurence Rossignol, sera débattue le 1er décembre à l’Assemblée nationale.

Interrogé également à propos des affiches d’une campagne de prévention du sida mettant en scène des homosexuels, le cardinal a dénoncé « un mauvais coup supplémentaire porté à l’éducation affective des jeunes ». Il est en effet permis de s’interroger sur l’utilité de montrer ces affiches immondes au grand public quand on sait que seulement 1,5% des Français ont eu une relation homosexuelle ces 12 derniers mois.

« Je pense que ce n’est pas éducatif de montrer que la sexualité humaine est un vagabondage permanent », a-t-il affirmé, tout en assurant que ce qui le choquait ce n’était pas que « des homosexuels soient mis en scène ».

Source.

Articles liés

10Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Goupille , 28 novembre 2016 @ 12 h 12 min

    André Vingt-Trois, cardinal “papabile” (!…), aurait pu profiter de l’occasion pour dénoncer les hallucinations langagières de Juppé concernant les prises de position de François, Pape, au sujet de l’avortement et de l’homophilie.
    Et si nous avons des problèmes d’islamisation en France, c’est bien parce que l’Eglise en version CEF n’a pas fait son travail d’évangélisation et a vastement promu ses fantasmes de dialogue interreligieux.
    Ils sont co-auteurs de la banalisation de l’islam.
    A croire qu’ils ne connaissent pas le Coran et qu’ils ne se soucient plus guère de christianisme.

  • hermeneias , 28 novembre 2016 @ 18 h 07 min

    Excellente synthèse du problème Goupille

  • Gisèle , 29 novembre 2016 @ 0 h 06 min

    Exact ! Il y a deux semaines, un imam était invité à la Messe télévisée sur France 2 . Et il me semble qu’à à Notre Dame de Paris, monseigneur Vingt-Trois a reçu A.Juppé qui s’est exhibé à la Messe, au premier rang, a salué chaleureusement l’archevêque, alors qu’il n’a pas hésité à sortir sa haine publiquement, contre François Fillon …
    Lamentable !

  • Jeanne , 29 novembre 2016 @ 10 h 51 min

    Il faut se rendre à l’évidence : l’Eglise catholique est un des principaux agents de l’islamisation. Lorsque la loi Veil a été votée, elle s’est tue. S Veil a fait remarquer que si l’Eglise s’y était opposée, la loi n’aurait pas été votée.
    Pourquoi ce silence ? Le résultat est qu’après 40 ans, ce sont 8 millions d’enfants français qui ne sont pas nés, et qui n’auront pas non plus d’enfants. Même si on ne compte qu’un enfant pour deux, cela monte à 4 millions. Pendant ce temps, on a favorisé l’importation de millions d’Africains, a qui on donne de plus en plus de privilèges, en spoliant les Français.
    Là aussi, l’Église a joué et joue toujours un rôle : dans la Déclaration de Vatican II, Nostra Aetate, il est dit “L’Église regarde aussi avec estime les musulmans, qui adorent le Dieu unique” bla bla etc… Les catholiques sont tellement “montés” en faveur de l’islam -notamment presque tous les dimanches avec “l’accueil de l’Autre” – qu’ils rejettent furieusement toute critique.
    Étrange ce revirement, après 13 siècles de confrontation où les Chrétiens ont plus souvent perdu que gagné, puisque le pourtour méditerranéen, autrefois très largement chrétien, est maintenant majoritairement musulman, et que même les pays qui au XIXème s étaient chrétiens, ou l’étaient redevenus (Grèce 1830) sont maintenant largement investis, presque submergés.
    Le Cardinal Barbarin a déclaré qu’il n’était pas grave que les trois-quarts des catholiques aient quitté l’Église après Vatican II, car il ne restait que les meilleurs. Incroyable ! Alors que Jésus demande qu’on aille chercher la brebis perdue, quitte à laisser tout le troupeau, Barbarin se moque d’en avoir perdu les 3/4, et se flatte que ce soient les meilleurs. Il est heureux de l’effondrement, et ose s’en enorgueillir. Péché d’orgueil, jugement…
    Où qu’on regarde, le manque d’empathie du clergé pour les catholiques est évident.

  • Clovisj , 29 novembre 2016 @ 11 h 20 min

    Je suis le premier à critiquer vivement la CEF lorsqu’elle est critiquable, c’est à dire le plue souvent. Mais pour une fois qu’un membre éminent de cette institution dit la vérité j’ai envie de le soutenir et de l’encourager à annoncer la bonne nouvelle ” à temps et à contretemps” car aujourd’hui ce sont les fidèles qui doivent pousser les évêques à parler publiquement. Tout cela me fait penser à Jonas qui, enfin décidé à parler au sortir du ventre de la “baleine”, s’est rendu sur la place de Ninive et a pu convertir les habitants ” en commençant par leurs chefs”.

  • jpm , 29 novembre 2016 @ 11 h 51 min

    écrire que le gouvernement est obsédé par l’avortement relève de la blague ! Là-dessus il a tout obtenu et il est en train de verrouiller. Quant à la chasse aux sites islamistes, les évêques devraient balayer devant leur porte… voir la commission ad hoc au sein du Comité Central de l’épiscopat !

  • Boutté , 29 novembre 2016 @ 14 h 44 min

    Bonne comparaison mais l’avortement a fait en France infiniment plus de morts que les jihadistes pour l’instant !

Les commentaires sont clôturés.