LES MESURES GUIGNOLESQUES DE CASTEX CONTRE LA COVID

LES MESURES GUIGNOLESQUES DE CASTEX CONTRE LA COVID

Franchement, si MM. Macron, Castex et Véran ne se fichent pas de leurs ouailles, c’est, en le pensant, être un affreux complotiste.

Je ne suis pas sûr que Guignol, derrière ses lunettes à double foyer, ait cru un seul instant aux déclarations qu’il nous a faîtes solennellement pour nous alerter des graves décisions prises afin de protéger le peuple Français. Car, que cela vous rassure, les variants Delta, Omicraon, Macron etc.. seront anéantis par le programme énoncé lundi soir à la sortie d’un épuisant Conseil Scientifique.

Oui, chère Covid, te voilà anéanti par ce que nous avons décidé. C’est un peu les nouvelles Tables de la Loi. Castex transformé en Moïse nous affirmant entouré de fumée d’encens que s’asseoir dans un lieu clos est indispensable. Que faire jeune pendant un trajet ferroviaire ou aérien, c’est sauver nos vies. Que limiter les meetings politiques à 5000 personnes, même si cette assemblée ressemble à une boîte de sardines, c’est ne pas aller à l’hôpital. Que boire debout, c est déjà mourir. Que porter un masque sur un port largement aéré par l’air du large ou dans une rue déserte, c’est, en quelque sorte sauver l’humanité.

Franchement, je crois que ces messieurs qui nous gouvernent et le feront encore pendant quatre mois avant de rendre leurs portefeuilles se moquent de nous comme jamais un Gouvernement n’a osé le faire.

L’Assemblée Nationale va évidemment être, une nouvelle fois aux ordres du Président et va voter toutes les mesures qu’il a adoptées. Aussi inutiles et stupides qu’elles soient. Car ce coronavirus tient à vivre. Et il vivra quelque soit les mesures imposées à un peuple qui est beaucoup trop composé de moutons.

Les leaders de l’opposition ont beau parler vrai, ont beau demander à ce que l’on puisse revivre normalement en acceptant de côtoyer ce virus somme toute moins mortel que n’importe quelle autre maladie, ils ne seront pas entendus. Sauf le 22 avril prochain lorsqu’il leur sera demandé de remettre ou non Emmanuel Macron sur le podium.

Alors patience, comme le dit ce proverbe : avec du temps et de la patience, on vient à bout de tout.


Floris de Bonneville

Articles liés

1Commentaire

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Paule C , 29 décembre 2021 @ 0 h 37 min

    quand on entend les politiques, les “journalistes”, les gens dans la rue commenter avec sérieux ces trucs ineptes, ça fait vraiment peur. Alors que la seule réaction sensée serait de passer outre.

Les commentaires sont clôturés.