Zoom sur les minijupes de Brigitte Macron! (Vidéo)

Zoom sur les minijupes de Brigitte Macron! (Vidéo)

Emmanuel Macron candidat des médias? Une chose est sûre, il est bien coaché. Michèle Marchand, qui tient – dans l’ombre – les ficelles de la presse people française, se positionne comme stratège de sa campagne médiatique.

La couverture de Paris Match sur laquelle Brigitte Macron pose en bikini? C’est elle. Le démenti d’Emmanuel Macron, à propos de la rumeur le disant en couple avec le président de Radio France Mathieu Gallet? C’est encore elle.

 Michèle, dite “Mimi”, Marchand, est à l’origine de nombreux coups d’éclats médiatiques du couple Macron, si l’on en croit le très long portrait qui lui est consacré dans le dernier numéro de Vanity Fair. Signé Sophie Des Deserts, cet article raconte comment le couple Macron a fait appel aux services de celle qui est une proche de Johnny Hallyday, ou encore de Carla Bruni-Sarkozy.
 C’est Xavier Niel, patron de Free et l’un des actionnaires du groupe Le Monde, qui est à l’origine de leur rencontre. “Quand, lors d’un dîner avec les Macron, j’ai entendu Brigitte se plaindre des paparazzis, je lui ai naturellement conseillé Mimi.”

Depuis, c’est elle qui gère l’image d’Emmanuel et de Brigitte. Il faut dire que la presse people, elle connaît bien, “Mimi”. Après avoir été l’une des reines de la nuit (elle a fondé plusieurs boîtes de nuit lesbiennes dans les années 1980) et acquis un réseau solide dans le showbusiness français, elle “nourrit” les journalistes de Gala, Closer, Voici, entre autres, d’informations exclusives.

Pour convaincre l’épouse du candidat de poser en bikini, Michèle Marchand y serait, tout simplement, allée au culot, avec sa gouaille typiquement parisienne. “Toute la France parle de votre différence d’âge. Eh bien, là, tu vas leur en mettre plein les mirettes. Assume! Tu es belle”, aurait-elle lancé à Brigitte Macron, qui finit par accepter de figurer sur cette photo, évidemment signée BestImage. Michèle Marchand ne s’arrêterait pas à quelques conseils d’image, demandant à l’équipe de Macron “d’enlever les pupitres dans les meetings”, et de coller “des affiches ‘Macron président’.”

 

Articles liés