Marine Le Pen “veut tout changer” au Front national

Marine Le Pen “veut tout changer” au Front national

Marine Le Pen, invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC ce mercredi matin, a déclaré vouloir “tout changer” au Front national pour “mettre en place une structure” capable de tenir tête à Emmanuel Macron. “Le changement, c’est maintenant”, comme dirait l’autre :

Articles liés

3Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Charles , 29 juin 2017 @ 8 h 10 min

    Le seul changement efficace serait d’ajouter “de France” à FN.
    Simplement pour obliger les zozos de s’écorcher la bouche en devant dire “de France”.

    De toutes manières, Marine ne sera jamais présidente, que ce soit en 2022 ou 2027 ou 2032.
    Le FN nouvelle mouture ne parviendra jamais a capter les 11 Millions d’électeurs.
    Marine a ses propres limites qu’elle ne peut pas dépasser.

    Elle est à la fois utile et nuisible.
    Utile pour faire avancer certaines prises de conscience.
    Nuisible en ce sens qu’elle occulte la dimension “meta-politique” du débat.

    Sa croyance dans les valeurs voleurs ripoublikains” l’empêche
    de dénoncer les réseaux qui gérent en continu la “rippoublique” et qui sont
    donc les premiers responsables de notre effondrement progressif.

    Tant que le vrai diagnostic n’est pas posé, tous les remèdes offerts sont inutiles

  • champar , 29 juin 2017 @ 10 h 13 min

    Que Marine Le Pen commence à se changer elle-même car elle est la principale responsable de la défaite de son parti !
    Rien compris, rien appris …

    Quand au fait de rajouter le mot France à un nom cela est plutôt la marque d’un organisme étranger : On ne dit pas Michelin “France” ni Air Liquide “France” mais on dit Ford-France, Parti communiste français, etc.

  • François2 , 29 juin 2017 @ 10 h 49 min

    Oui, alors qu’elle se change elle-même. Qu’elle commence par demander l’ IMMIGRATION ZERO ; qu’elle fasse la promotion de “remplacer les immigrés par des expatriés” (> tapez), ce qui est, soit dit en passant, parfaitement politiquement correct (elle ne prendra pas de risque, elle qui, comme Sophie Montel, a peur de faire peur avec l’immigration).

Les commentaires sont clôturés.