Qui a financé « Une femme nommée Marie » ?

Selon Challenges du 25 août, Gonzague de Blignières, Président de Barclays Private Equity (à hauteur de 350 000 euros), Claude Bébéar, Président d’honneur du groupe AXA (“un peu plus de 350 000 euros”) et la famille Bolloré ont contribué au financement du spectacle “Une femme nommée Marie” de Robert Hossein joué à Lourdes à l’Assomption en 2011.

Autres articles

5 Commentaires

  • Jessé , 30 Août 2011 à 0:48 @ 0 h 48 min

    Et aucun des râleurs habituels pour taper sur les méchants patrons du Cac 40, patati, patata ??

  • SAINT MARTIN Louis , 30 Août 2011 à 9:12 @ 9 h 12 min

    Inutile de leur “taper dessus” comme dit Jessé…Jésus leur a déjà réglé leur compte dans le spectacle même, lorsqu’Il a dit “Il est plus facile pour un chameau de passer par le châs d’une aiguille que pour un riche de gagner le royaume des cieux”.
    Messieurs du CAC 40, faire du spectable (même édifiant) est bien, mais vous convertir est encore mieux; et la conversion c’est autre chose que le co-financement….
    Allez, encore un bon geste !

  • La Voix , 30 Août 2011 à 13:08 @ 13 h 08 min

    Marie doit être l’objet de vos hommages ; elle est aussi celle à qui vous devez recourir dans les tentations, les besoins de votre âme, vos malheurs et vos peines, et elle vous accordera secours, grâces et consolations. Je vous dis cela non pour vous faire supposer que Marie est plus puissante que Dieu, mais pour vous apprendre que Dieu ne veut rien accorder que par Marie. Voici tout le plan et toute l’économie de la Providence sur les hommes :
    Je suis entre Dieu et les hommes. Nul ne peut rien obtenir de Mon Père, s’il ne l’obtient par Moi. Or J’ai placé Ma Mère entre les hommes et Moi, et Je n’accorde rien aux hommes que par Ma Mère et en sa considération. Que le pécheur s’adresse à Marie, qu’il obtienne sa protection et il sera pardonné. Celui qui est en paix avec Moi est aussi en paix avec Mon Père ; de même celui qui a l’amitié de Ma Mère possède aussi mon amitié. Demandez à Marie toutes les grâces qui vous sont nécessaires, elle vous les obtiendra ; reconnaissant votre indignité, adressez–vous à Marie, et Marie priera pour vous. Toutes les grâces que Dieu distribue sont en Moi comme dans un immense réservoir. Je les fais couler dans Marie comme dans un réservoir nouveau, et c’est là qu’il faut venir les puiser. On demande une grâce, Mon Père consent, Je l’accorde et Marie la donne.
    #
    Le miracle est une altération des choses qui sont fixées, un désordre bénéfique par conséquent, que Dieu accorde pour consentir à la prière de l’homme, pour lui montrer qu’Il l’aime ou le persuader qu’Il est celui qui est.
    #
    Pour les bons, le miracle est une juste récompense. Pour les moins bons, c’est pour les amener à une bonté véritable. Pour les mauvais, aussi parfois, c’est pour les secouer, pour les persuader que J’existe et que Dieu est avec Moi. Le miracle est un don, et ce don est pour les bons. Mais Celui qui est Miséricorde et qui voit combien les hommes sont lourds et que seul un événement prodigieux peut les secouer, y recourt aussi pour pouvoir dire : « J’ai tout fait pour vous, et cela n’a servi à rien. Dites-Moi donc vous-mêmes ce que je dois faire de plus ? ».
    #
    … N’ai-Je pas ressuscité les morts, guéri les fous, soigné les épileptiques, ouvert la bouche aux muets, les yeux aux aveugles, l’ouïe aux sourds, l’intelligence à des êtres diminués ? N’ai-Je pas de même chassé les démons, commandé aux poissons de se jeter dans le filet, aux pains de se multiplier, à l’eau de devenir du vin, à la tempête de se calmer, à l’eau de devenir solide comme une surface pavée ?
    Même avant que Dieu, le Christ Fils de Dieu, fût parmi vous, est-ce que Dieu n’a pas opéré des miracles par le moyen de ses serviteurs qui agissaient en son nom ? Ne sont-elles pas devenues fécondes, les entrailles de Saraï d’Abraham pour qu’elle devienne Sara et enfante dans sa vieillesse Isaac, destiné à être celui avec lequel Je concluerais le pacte ? Ne se sont-elles pas changées en sang, les eaux du Nil, et remplies d’animaux immondes au commandement de Moïse ? Et toujours par sa parole , ne sont-ils pas morts de la peste les animaux, et tombées ulcérées les chairs des hommes, et n’ont-ils pas été fauchés, hachés les blés par une grêle dévastatrice et dépouillés les arbres par les sauterelles, et éteinte pendant trois jours la lumière, et frappés de mort les premiers-nés, et entr’ouverte la mer pour le passage d’Israël, et adoucies les eaux amères et ne sont-elles pas tombées en abondance les cailles et la manne, et l’eau n’est-elle pas jaillie du rocher aride ? Et Josué n’at-il pas arrêté la course du soleil ? Et le jeune David n’a-t-il pas terrassé le géant ? Est-ce qu’Elie n’a pas multiplié la farine et l’huile et ressuscité le fils de la veuve de Sorepta ? Est-ce qu’à son commandement la pluie n’est pas tombée sur la terre desséchée et le feu du ciel sur l’holocauste ?
    Et le Nouveau Testament n’est-il pas un bosquet fleuri dont chaque fleur est un miracle ? Qui a donc pouvoir sur le miracle ? Qu’est-ce qui est donc impossible à Dieu ? Qui est comme Dieu ?
    Courbez le front et adorez ! Le temps arrive de la grande moisson, et tout doit être révélé avant que l’homme cesse d’exister, tout : les prophéties postérieures au Christ et celles d’avant le Christ, et le symbolisme biblique qui a commencé dès les premiers mots de la Genèse, et si Moi Je vous instruis sur un point jusqu’à présent inexpliqué, accueillez ce don et tirez-en le fruit et non la condamnation. Ne faites pas comme les juifs du temps de ma vie mortelle qui voulurent fermer leur cœur à mes enseignements et, ne pouvant m’égaler dans la compréhension des mystères et des vérités surnaturelles, me traitèrent de possédé et de blasphémateur.

    ###

  • Bob , 30 Août 2011 à 14:16 @ 14 h 16 min

    Vous êtes vraiment des allumés… jamais content. Des chefs d’entreprises financent un spectacle chrétien : ils feraient mieux de se convertir ! et s’ils n’avaient rien donné, qu’ils aillent bruler en enfer. Franchement j’espère que vous ne vous dites pas chrétiens, parce que bonjour la pub… faut pas s’étonner qu’on nous tape dessus après…

  • oli , 22 Juin 2013 à 16:25 @ 16 h 25 min

    Alors là je suis pétrifié de lire un tel amas de mensonges concernant Marie !
    Il ressort très clairement de tout ce baratin une profonde confusion entre Jésus, le Christ, le messie, l’agneau de Dieu, le Fils unique de Dieu, le Roi des rois, le grand sacrificateur, le chemin, la vérité et la vie, le seul chemin vers le Père… et Marie, la femme choisie par Dieu pour mettre au monde l’enfant Jésus !!!
    Encore une fois on est en pleine idolâtrie païenne, en plein culte de la féminité.
    Et ça venant de soi-disant chrétiens = petits Christ, Christ au centre.
    D’où sortent tous ces mensonges ? Des doctrines et des traditions du catholicisme romain, autrement dit d’un compromis historique entre les premiers chrétiens devenus très influents et le pouvoir romain abreuvé de divinités païennes, de cultes à la Mère-Nature et de pratiques orgiaques.
    Il faut que ça cesse car toute la chrétienté souffre de ces dérives ridicules.
    Je l’ai déjà dit et je le répète : prenez votre Bible, lisez-là vous-même et évacuez de votre mentalité tout ce qui s’en éloigne.
    En vérité toute cette mariolâtrie est à mille lieux de l’Evangile car l’œuvre fantastique de la croix et de la résurrection de Jésus, c’est l’ouverture d’un accès direct vers le Père, sans autre intermédiaire. Tous ceux qui ne veulent pas comprendre cela et abandonner leurs idoles refusent tout simplement la grâce de Dieu et la réconciliation avec Lui.
    ” Tu adoreras Dieu seul ” et PAS MARIE NI AUCUN SAINT car dans la pratique catholique cela revient à de l’adoration. STOP !

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France