Zoltán Kovács : “On ne peut décider avec qui nous devons vivre ensemble”

Zoltán Kovács : “On ne peut décider avec qui nous devons vivre ensemble”

Referendum sur les clandestins. Le dimanche 2 octobre 2016, la Hongrie organise un référendum contre les quotas de clandestins voulus par l’Union Européenne. Les Hongrois sont invités à répondre à la question suivante : “Approuvez-vous que l’Union européenne puisse ordonner l’installation en Hongrie, à titre obligatoire, de ressortissants non Hongrois sans l’accord de l’Assemblée nationale ?”

Zoltán Kovács est le porte-parole du gouvernement hongrois. Il répond aux questions de Nicolas de Lamberterie pour TV Libertés :

Autres articles

4 Commentaires

  • HuGo , 30 Sep 2016 à 5:39 @ 5 h 39 min

    Pas de soucis à se faire pour la Hongrie. Leur Parlement suivra la decision du référendum et sera soutenu par cette décision. On n’est pas sous les diktats de l’ue.
    Doit s’imposer d’urgence une ue des États forts et SOUVERAINS, décidant clairement leurs accords au coup par coup et réservant toujours le pouvoir résiduaire sur toutes questions à chaque État souverain, surtout pas une fédération, encore moins une confédération, sinon l’Europe se perd.

  • SUD , 30 Sep 2016 à 16:16 @ 16 h 16 min

    Tous les pays doivent organiser ces référendums. Les socialoscommunistesverts se servent des migrants contre la vraie droite. C’est ce que fait la Merkel, rien à voir avec la denatalite et les emplois à pourvoir ! Non à l’internationalisme oui aux échanges commerciaux mais contrôle des flux de personnes, c’est un droit légitime !

  • SUCCOJA Michèle , 30 Sep 2016 à 22:55 @ 22 h 55 min

    Tenez bon les Hongrois, l’Europe n’a pas le droit de nous obliger à vivre avec des gens que nous ne voulons pas voir sur notre sol. Elle n’a du reste, rien à nous imposer, dans aucun domaine. Il faut le crier haut et fort et si elle ne nous entend pas, il faut la quitter.

  • Sirius , 1 Oct 2016 à 2:04 @ 2 h 04 min

    Les hongrois? Ne seraient-ce pas les descendants des Huns? En terme d’invasions ils en connaissent un rayon,pas vrai? Bon, je déconne mais dans le fond ils n’ont pas tort.Je ne sais plus où j’avais lu récemment que devant le refus des pays de l’est d’accueillir plus de migrants (pour leur tranquillité)les européens de l’ouest finiront par immigrer à l’est pour justement retrouver une certaine paix? Accueillants aujourd’hui,migrants demain,l’Histoire a joué bien des tours plus pendables.

Les commentaires sont fermés.