Ce qu’est la franc-maçonnerie

Internet a sa petite idée :

Les maçons s’inquiètent

Autres articles

20 Commentaires

  • Louis Baron von Wetzler , 29 Oct 2014 à 12:59 @ 12 h 59 min

    Dans “Humanum Genus”, le Pape Léon XIII proclame qu’il s’agit pour les francs-maçons « de détruire de fond en comble toute la discipline religieuse et sociale qui est née des institutions chrétiennes, et de lui en substituer une nouvelle façonnée à leurs idées, et dont les principes fondamentaux sont empruntés au naturalisme (…).
    Or, le premier principe des naturalistes, c’est qu’en toutes choses la nature ou la raison humaine doit être maîtresse et souveraine. Ils nient que Dieu soit l’auteur d’aucune révélation.
    Aussi, la franc-maçonnerie ne cesse-t-elle pas de combattre pour la séparation de l’Eglise et l’Etat.
    En France, cette « prétention de constituer l’Etat tout entier en dehors des institutions et des préceptes de l’Eglise » déboucha, sous la IIIè République, sur tout un arsenal de lois et de règlements tels que :
    – l’expulsion forcée de 265 congrégations religieuses non autorisées en 1880 (Jésuites, Dominicains, Bénédictins, Franciscains, Carmes…)
    – l’interdiction de tout enseignement religieux dans les écoles publiques par la loi du 28 mars 1882
    – la suppression des aumôneries militaires en 1883
    – la suppression en août 1884 des prières publiques prévues au Parlement dans la Constitution de 1875
    – la fermeture de la quasi totalité des écoles catholiques du pays (16.000 établissements congréganistes) et l’adoption d’une loi interdisant à toute congrégation d’enseigner en 1904,
    – la rupture en 1904 également des relations diplomatiques entre la France et le Vatican
    – le vote de la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat en décembre 1905, loi selon laquelle la République ne reconnaît plus aucun culte.
    Mise en oeuvre par des francs-maçons notoires comme Jules Ferry (ministre de l’Instruction publique de 1879 à 1883) ou Emile Combes (président du Conseil entre 1902 et 1905), et destinée à priver l’Eglise et la foi catholique de toute assise et de toute influence sociales, cette politique (en particulier les lois scolaires relatives à la laïcisation de l’enseignement) sont largement à l’origine de la déchristianisation actuelle du pays. »

    Le relativisme doctrinal
    La franc-maçonnerie proclame la relativité de toute vérité. Ce relativisme a nécessairement pour conséquence le refus de tout dogme et de toute révélation.
    La franc-maçonnerie n’admet la présence de catholiques dans ses rangs qu’ « à condition qu’ils acceptent les principes maçonniques de tolérance, d’esprit d’ouverture et de laïcité » nous dit André Combes puisque le la franc-maçonnerie française prône la liberté absolue de conscience.

    Le secret maçonnique
    Le fameux “secret maçonnique” excite amplement l’imagination et fait couler beaucoup d’encre.
    En vérité, le secret qui se justifiait sans doute, pour la franc-maçonnerie dite “opérative”, par la nécessité de protéger l’art ou les secrets de fabrication propres à chaque corporation, semble perdre toute légitimité dans le cas de la franc-maçonnerie dite “spéculative” qui ne travaille plus sur des matériaux mais sur des idées, « en vue de la reconstruction toujours inachevée du temple de Salomon » c’est-à-dire du temple de l’Humanité.

    Aujourd’hui, il consiste d’abord en ceci qu’un maçon est censé ne jamais dévoiler aux “profanes” l’identité de ses frères ou encore le contenu des travaux auxquels il a pris part au sein de son atelier. Cependant il est libre de révéler sa propre appartenance à la franc-maçonnerie. Aussi, existe-il, un secret d’une autre nature et parfaitement incommunicable, qui n’est autre que la révélation intérieure illuminant chacun des initiés au fur et à mesure qu’il progresse dans la voie de la Connaissance.
    Dès 1738 (date de la première condamnation de la franc-maçonnerie par la bulle “In Eminenti” du Pape Clément XII), le secret fut l’un des principaux griefs invoqués par l’Eglise à l’encontre des francs-maçons. Notre Seigneur Jésus-Christ n’a-t-il pas proclamé : « Quiconque fait le mal hait la lumière et ne vient pas à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées; mais celui qui agit dans la vérité vient à la lumière, pour qu’il apparaisse au grand jour que ses oeuvres sont faites en Dieu »?
    Pie XII énonce que tandis que « la doctrine de l’Eglise est claire sous tous ses aspects , qu’elle peut être connue de n’importe qui, la maçonnerie dérobe aux regards la source de son génie, ses chefs, ses plans. Elle n’éclaire ses membres que graduellement à mesure qu’elle les gagne et compromet; rien ne se fait que dans le secret ».
    Ainsi l’ « Osservatore romano » du 23 février 1985 nous dit que, dans ces conditions, « le climat de secret comporte pour les inscrits le risque de devenir les instruments de stratégies qu’ils ignorent ».
    Cette idée est largement répandue et on peut l’a retrouver largement développée sur les sites anti-maçonniques. Le franc-maçon lui-même est à l’ombre du secret autant que le profane si ce n’est plus. Le franc-maçon est victime d’une sorte de manipulation dans le sens où la vérité sur l’ordre et ses desseins lui est volontairement cachée. Cette vision est celle d’un complot maçonnique qui est si insidieux que même les « initiés » ne le seraient pas réellement.
    Cette théorie s’appuie sans doute sur le fait que les tenues des maçons sont de divers formes ; ainsi l’appellation de « loge du premier degrés » signifie que l’ensemble des grades d’apprentis, de compagnons et de maîtres se regroupent, l’appellation « loge de second degrés » signifie que seul les compagnons et les maîtres sont conviés et enfin les loges dites du « troisième degrés » sont réservées aux seuls maîtres.

  • Chilbaric , 29 Oct 2014 à 13:51 @ 13 h 51 min

    Elles ne sont pas meilleures puisqu’elles ne gouvernent pas …
    Mais elles servent au moins de “totem” et de “rex sacrorum” à leurs nations respectives.
    Chaque britannique, néerlandais, suédéois, norvégien, danois, luxembourgeois, litchensteinois (?), monégasque, a deux familles : la sienne propre et la famille royale, qui est comme la famille commune à toute la nation.
    Quant à l’aspect rex sacrorum ou archonte-roi, il est évident, donc, je n’insiste pas sur cet aspect.
    Ainsi, de telles nations, parce qu’elles maintiennent un tel lien affectif naturel entre leurs gens, sur la terre dans le temps, mais aussi,un lien vers le ciel, sont plus solides mentalement.
    Petits ou grands, ces peuples, ne sont clairement pas des peuples défaits ….
    … comme le notre.

  • Chilbaric , 29 Oct 2014 à 15:03 @ 15 h 03 min

    De tout (sacré) coeur avec vous ….
    Pour compléter, je rajoute ça :
    http://les.guillotines.free.fr/

    Le nom de mes père et mère y figurent, et ce sont bien des noms du peuple, vous pouvez me croire …. Et certes, si j’ai des guillotinés parmi mes ancêtres, ce ne sont vraisemblablement pas ceux-là, et ces noms sont d’ailleurs assez communs. mais c’est assez symbolique.
    Du reste, en prenant – je viens de le faire – les huit noms de mes arrières-grandparents, quatre figurent bien dans la liste (sous quelque orthographe) …

    “morts pour l’Afrance”, donc ….

    Voilà donc un monument aux morts en papier … qui n’est pas étranger à tous les autres, en pierre. Car il n’est pas besoin d’être prix nobel d’histoire européenne pour comprendre que les hécatombes franco-allemandes n’ont pas d’autre cause que la déclaration de guerre faite “au roi de bohème et de hongrie” par les cinglés tricolores.

    Détruisez le Regnum Francorum et vous aurez R.F (le Royaume Foutu)
    Détruisez le Saint-Empire et il en surgira l’Empire malsain ….

    —-
    Et un autre truc symbolique amusant (si l’on veut) …
    Marianne, est l’inversion de Anne-Marie, soit les noms de la grand-mère et de la mère du christ. Se vouer à Marriane (annulant ainsi formellement le voeu de Louix XIII) c’est donc se vouer à la stérilité au sens fort : spirituelle et charnelle.

    Plus amusant encore. Franc-mac est l’inversion fortuite de “mac franc”, qui pourrait bien signifier, en convoquant opportunément un peu de gaëlique, “fils de franc”. Et l’on sait à quel point la révolution est frankophobe, dans ce déni de toute réalité historique européenne (de l’ouest).

    Clovis et ses Francs on donné vie à la France en se vouant au Christ. Ces Franc-macs là lui donnent la mort en répandant le mépris de ses fracassants fondateurs et en la vouant dans la foulée à cette stroumpfette stérile et bête, fille et fiancée de satan, reine de la défaite.

    Et certes, dans l’Afrance qui vient au galop, où les Mamadou joueront les tonton-macoutes pour les Mohammed, je ne donne pas cher des Franc-macs et des Hache-que-Nazes …
    http://retromigration.wordpress.com/2013/05/29/les-dominants-de-lafrance-qui-vient/

    Mais ça nous fait une belle jambe, hein …..Parce qu’alors notre Peuple sera mort … La révolution lui aura “fait la peau” ….
    http://retromigration.wordpress.com/2013/06/12/cest-ecrit-sur-le-front/

  • anne charlotte Lundi , 30 Oct 2014 à 8:15 @ 8 h 15 min

    Tout à fait ! et connaître la Franc-maçonnerie d’après ses documents secrest ?
    Si cela vous intéresse, lisez le livre de Léon de Poncins, une nouvelle édition préfacée par Arnaud de Lassus :

    Léon de Poncins expose méthodiquement les principes et les méthodes maçonniques. Il insiste sur les deux courants, complémentaires et inégaux, marquant l’idéologie maçonnique ; l’un réservé aux bas grades, le rationalisme, l’autre beaucoup plus fondamental, l’occultisme.
    “…Par la diversité des sujets traités à propos de la franc-maçonnerie, le livre de Léon de Poncins se trouve être l’un des plus complets en ce domaine.”
    http://www.livresenfamille.fr/p9959-leon_de_poncins_la_f.m._apres_ses_documents_secrets.html

  • lotus06 , 30 Oct 2014 à 13:37 @ 13 h 37 min

    l’antimaçonnisme oui mais uniquement contre le Grand Orient, ce n’est pas sans raison qu’ils initient ces conférences pour en informer leurs frères. S’il n’y avait pas autant de maffieux dans cette société secrète (qui n’a de secret pour personne), le peuple ne serait pas contre eux. Les maçons doivent être (A) politiques et ne pas montrer leur appartenance religieuse. Ce qui n’est pas le cas de cette loge. Les autres loges non engagées politiquement ne subissent pas cette adversité.

  • teresa , 30 Oct 2014 à 22:35 @ 22 h 35 min

    Valls a refait son gouvernement qu’avec des Francs-maçons et hollande de nombreux ministres a double nationalité : un gros cheptel a démollir

Les commentaires sont fermés.