Eric Zemmour : « la bagnole est l’avenir des Verts, qui l’eût cru ? »

Winfried Kretschmann, un “Jean-Pierre Fourcade” allemand, vient d’être élu à la présidence du Bade-Wurtemberg, où Daimler, Porsche, Audi… ont leurs sièges, fief de la CDU depuis 1953. Passé par l’extrême-gauche en 1968, “une erreur fondamentale” explique-t-il aujourd’hui, Kretschmann “ne cache pas une foi catholique vibrante et se déclare conservateur”. Il est marié et père de 3 enfants.

Selon Eric Zemmour, outre la conjoncture favorable, les Verts allemands l’ont emporté “parce qu’ils ont renoncé à leur anticapitalisme des origines et à leurs combats sociétaux les plus subversifs. Paradoxalement, les Verts allemands reviennent aux sources de l’écologie qui naquit d’abord sur les rives idéologiques d’une droite réactionnaire quirefusait depuis le XIXème les certitudes progressistes et scientistes”. “On est loin très loin du ‘mariage’ homosexuel de Noël Mamère et du combat pour les sans-papiers cher à Dominique Voynet note le chroniqueur.

C’était lundi sur RTL :

[media id=24 width=705 height=390]

Autres articles

1 Commentaire

  • Budelberger , 30 Mar 2011 à 19:12 @ 19 h 12 min

    Quelle confiance avoir désormais en Mr Zémûr ? Il s’était déjà commis à écrire un livre avec (le nègre de ?) Patrick Poivre, dit d’Arvor ; « les Rats de garde » ; heureusement, Ruquier lui a évité la venue de l’éminent hemingwayïste sur son plateau ; il a invité pour ses 50 ans (en 2008) l’intègre couple Balkany ; et déjeuné le 23 mars avec le Naböt de Salonique (en compagnie de Yann Moix et Denis Tillinac ; lire le compte rendu de Raphaëlle Bacqué).

    Je ferai comme Claude Darget avec Léon Zitrone : à chaque anniversaire, envoyer un gilet rayé de larbin ; et un nécessaire à chaussures, de cirage de pompes.

Les commentaires sont fermés.