Pourquoi l’INA censure-t-il les déclarations de Daniel Cohn-Bendit sur ses actes pédophiles ?

Alors qu’il est possible de voir depuis l’étranger la vidéo mise en ligne par le site polonais wPolityce.pl suite aux protestations en Pologne contre la venue pour un débat organisé par l’Université de Wroclaw du député européen Daniel Cohn-Bendit, l’INA a rapidement fait bloquer l’accès depuis la France à ce court extrait de l’émission Apostrophes du 23 avril 1982.

Daniel Cohn-Bendit est connu en Europe centrale pour son passé communiste et également pour son arrogance et le comportement insultant qu’il a eu en présence de l’ancien président tchèque Václav Klaus, alors en exercice, et du premier ministre hongrois Viktor Orbán.

Mais comme il l’a découvert à ses dépens, il y est aussi connu pour ses déclarations vantant sa propre pédophilie dans son livre autobiographique Le Grand Bazar publié en 1975 et dans l’émission Apostrophes du 23 avril 1982. Des déclarations que l’INA ne souhaite apparemment pas que les Français puissent réentendre.

Pourtant, l’INA ne censure pas d’autres émissions Apostrophes qui sont accessibles sur YouTube en intégralité, et non pas sous la forme d’un extrait de moins de deux minutes. C’est le cas par exemple de l’émission Apostrophes du 3 octobre 1975 intitulée « Dieu est-il marxiste ? » où les invités s’efforcent à tour de rôle de discréditer l’Église catholique :

En ce qui concerne l’apologie de la pédophilie par Daniel Cohn-Bendit, voici donc ce que les Internautes avec une adresse IP en France peuvent voir :

Et voici ce que les Internautes avec une adresse IP hors de France peuvent voir au même moment :

Ce ne sont donc pas seulement les médias mainstream qui, comme pour le militant LGBT pédophile James Rennie, cherchent à cacher aux Français certaines affaires de pédophilie qui ne concernent pas des prêtres catholiques. Le pouvoir politique français semble lui aussi vouloir recourir à la censure politique au moment-même où certains médias allemands deviennent plus bavards sur la pédophilie au sein des élites de la gauche soixante-huitarde et LGBT.

Lire aussi :
> Incitation à la pédophilie dans le cortège de la manifestation pour la dénaturation du mariage ?

Autres articles

24 Commentaires

  • K. , 30 Avr 2013 à 11:55 @ 11 h 55 min

    Pourriez-vous cesser d’associer “prêtre” à “pédophile”, même si c’est pour combattre cette association?

  • Plumeauvent , 30 Avr 2013 à 12:07 @ 12 h 07 min

    L’extrait de cette émission est toujours accessible avec ce lien :

    http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2011/07/le-passe-pedophile-de-la-gauche.html

    Je vous recommande d’ailleurs la suite de l’article.

  • Charles , 30 Avr 2013 à 12:12 @ 12 h 12 min

    Pédophile un jour et Pédophile toujours.

    Pour basculer dans la pédophilie ,chez un homme,
    cela revient ,en psychanalyse ,à franchir un interdit naturel.

    (NB : Pour les femmes c’est autre chose et plus de 90% des actes pédophiles
    sont le fait d’hommes,dont plus des 2/3 sont en format sodophile).

    Cohn bandit a exprimé sans complexe et de manière parfaitement explicite
    ses gouts pedoophiles polysexuels (a la fois hetero et homosexuel).

    Il aimait se faire caresser la verge par les petites filles et les petits garçons
    qui se battaient entre eux pour faire plaisir au maitre.
    Pour eux,la reconnaissance de l’adulte référent était le centre de leur univers “éducatif”.

    Dany le Rose abordait sa journée en maternelle avec le sourire
    de jouisseur gourmand à l’idée que des petites mains allaient ouvrir sa braguette,
    plonger dans ses sous vetements et ressortir l’instrument,
    pour aller encore plus loin dans l’abjection.

    Tout ceci sous le regard complaisant des mamans
    et des papas bobos zozos boubous ,tellement heureux
    que une telle personnalité publique s’intéresse à leurs enfants.

    Je ferai 3 remarques:
    1.Que sont devenus ces enfants comme adultes?.
    2.Les pervers tels que Dutroux a l’epoque faisaient la meme chose que Dany.
    3.Que pensent les voisins de Dany quelque part au fin fond d’une province française ?

    Comment dany le rose ou son frere (qui le soutient mordicus sur ses perversités)
    peuvent ils encore se promener en plublic (dans un marché de village ou une fete musicale)
    sans se faire huer par des parents degoutés de telles violences sur les enfants.

    Si je savais ou dany le rose passe ses loisirs en Fronce,
    je me ferai un plaisir de venir manifester mon dégout.

  • Charles , 30 Avr 2013 à 12:31 @ 12 h 31 min

    Pour ce qui est de l’interdit en sexualité et en psychanalyse,
    je précise que chez un homme le franchissement du seuil
    est constitué par le fait que le cerveau ait accepté l’acte
    et ait déclencher une érection lors du “contact”.

    Le simple fait de la jouissance tactile suivie du reste est emblématique
    de l’etat pathologique de la famille Cohen bandit
    (le frere discret n’ayant jamais désavoué l’autre).

    Comme le dit tres bien Fredetrique Mitterrante;
    “le désir sexuel pour les jeunes garçons est irrépressible”.

    Phrase centrale de son livre qui fut salué en son temps par Narkozy 1er
    qualifiant l’oeuvre de “courageuse et talentueuse”.

    La conjonction de l’interdit dépassé et du désir irrépressible
    implique que les pervers sont tous multirécidivistes et imprudents….

    Ils ne survivent que par leur appartenance a des réseaux occultes
    qui les protègent en particulier les élites des médias mainstream
    et les élites judiciaires qui partagent leurs pratiques.

    Tout le monde tient tout le monde …

  • jejomau , 30 Avr 2013 à 14:24 @ 14 h 24 min

    C’est un député européen ??????????? Il est pédophile et on le laisse ???? Aucune plainte au niveau du Parlement Européen ????

  • Bruno , 30 Avr 2013 à 14:35 @ 14 h 35 min

    On m’a envoyé ce lien en me disant qu’il est sérieux et il évoque aussi l’âme damnée de cette offensive contre la famille et les enfants :
    http://enfantsjustice.wordpress.com/2013/02/09/mariagegate-pierre-berge-decide-t-il-pour-la-france-et-les-francais/

  • Charles , 30 Avr 2013 à 14:41 @ 14 h 41 min

    En 4 eme ligne il faut lire “ait déclenché” et non pas “déclencher”.
    Toujours beaucoup de fautes liées a l’énervement.

    Quand je pense à la génération de mes parents
    et de mes oncles et tantes,j’ai honte de nous.

Les commentaires sont fermés.