Avortement : le gros mensonge d’« État de Santé” (LCP)

Élizabeth Martichoux commence son émission (militante) du 28 avril avec un gros mensonge : selon elle, plus des 2/3 des femmes françaises avorteront au moins une fois dans leur vie. Volonté de banaliser cet acte, d’en faire quelque chose contre lequel il serait vain de se battre ? Toujours est-il que plus plus d’un tiers des femmes françaises avorteront au moins une fois dans leur vie, c’est-à-dire deux fois moins que ce que prétend la journaliste même si c’est énorme (et beaucoup trop)…

Autres articles

11 Commentaires

  • eric-p , 30 avril 2014 @ 20 h 07 min

    À ma connaissance, il y a environ 400.000 filles qui naissent chaque année en France.
    On sait par ailleurs qu’il y a environ 200.000 IVG par an dans ce pays.
    On sait également qu’environ 20% des femmes pratiquant l’IVG ont eu recours à cette pratique plus d’une fois dans leur vie.

    En conséquence, au plus la moitié des femmes françaises auraient recours à l’IVG.
    Les déclarations de Mme Martichoux sont donc mensongères, CQFD !

  • lhemeu , 1 mai 2014 @ 7 h 45 min

    Sans condition ? A la rigueur .
    Mais SANS REMBOURSEMENT .

  • René de Sévérac , 1 mai 2014 @ 10 h 56 min

    Eric, je comprends votre raisonnement.
    Mais il est très difficile de raisonner ainsi.
    Le prolème est l’évaluation des avortements multiples.
    Seul l’étude par questionnement des intéressées peut apporter une connaissance du phénomène.
    Mais cette interrogation est difficile car on ne peut faire confiance aux personnes (honte, …) interrogées.
    De plus, il n’est pas “bien-pensant” de mettre en évidence (comme on le fait aux USA) la relation entre comportement sexuel et niveau social (et même racial).
    La pauvre Martichoux est dans les choux …. mais c’est son boulot, faut pas lui jeter la pierre, c’est discriminant.
    Les idéologues officiels disent 1/3, ça semble fort;
    Chez moi (12 petits enfants) c’est zéro.
    Aux USA -middle class – c’est epsilon.

  • René de Sévérac , 1 mai 2014 @ 11 h 06 min

    Désolé lhemeu, je suis contre l’avortement, mais donner ce “droit” (le terme me fait mal) à ceux qui en ont les moyens, c’est pas correct.
    Cela dit, les résultats seraient significatifs :
    en effet, IVG prospère chez les gens de bas niveau culturel , donc de revenus modeste.
    Ce raisonnement est montré par les études aux USA.
    En fait, depuis la suppression dans la loi de la notion de “détresse”, l’IVG est devenue solution “contraceptive” …..

  • scaletrans , 1 mai 2014 @ 11 h 29 min

    Depuis le rapport Kinsey, on sait ce qu’il faut penser de ce genre d’évaluation ou enquête.

  • GIGARO , 1 mai 2014 @ 11 h 44 min

    Un petit rappel : cette journaliste militante de l’idéologie si chère à NVB et consorts est habituée à afficher une vérité qu’elle voudrait réelle pour conforter ce qu’elle voudrait devenir la norme : elle est la première femme de celui qui était le conseiller politique et en communication de notre président , Aquilino Morelle , dont elle a eu 2 enfants , si prompt à une vérité “officielle”, et au mensonge par omission !
    Parle-t-elle donc de ce qu’elle connait personnellement ,en avançant que 2 françaises sur 3 auront recours à cet acte contre la vie ,et comme l permet le nouveau texte , pour de simples raisons de confort ?
    Elle devrait nous expliquer alors aussi de quelles françaises elle parle , car on sait que pour certaines , leur religion interdit de tels actes et ne leur reconnaît aucun droit “féministe”,sans pour autant renier leur féminité
    Cette différence de droits , ou de convictions personnelles , permet à E Zemmour d’évoquer ce “grand remplacement”!

  • passim , 1 mai 2014 @ 15 h 14 min

    Martichoux est-elle voyante ?
    C’est triste à dire, mais il y a toujours une buse de service pour en rajouter une (fausse) couche.

Les commentaires sont fermés.