Avortement : le gros mensonge d’« État de Santé” (LCP)

Élizabeth Martichoux commence son émission (militante) du 28 avril avec un gros mensonge : selon elle, plus des 2/3 des femmes françaises avorteront au moins une fois dans leur vie. Volonté de banaliser cet acte, d’en faire quelque chose contre lequel il serait vain de se battre ? Toujours est-il que plus plus d’un tiers des femmes françaises avorteront au moins une fois dans leur vie, c’est-à-dire deux fois moins que ce que prétend la journaliste même si c’est énorme (et beaucoup trop)…

Articles liés

11Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • C.B. , 1 mai 2014 @ 17 h 13 min

    L’avortement un “droit” acquis?
    elle devrait apprendre à lire, et relire le texte de la loi Veil.
    “droit” des femmes?
    Elle seules auraient droit de vie et de mort? alors que (cocorico la gauche, n’est-ce pas monsieur Dumas) la peine de mort a été abolie en France … sauf pour les enfants à naître et les victimes d’assassinats et autres homicides en tout genre.
    Ces dames disent “mon choix”? de quelle maladie prétendent-elles se faire soigner? alors que pour des lunettes le reste à charge est scandaleusement important, il faudrait que pour un “choix de vie”, la solidarité prenne en charge ce qui relève largement d’un caprice? Ça suffit: vous avez voulu enlever la clause de détresse, donc vous n’êtes pas en détresse, donc nous n’avons pas à payer pour ça. Il y a des économies à faire dans les dépenses sociales, je vote pour cette ligne budgétaire.
    Dis donc, cocotte, ne te scandalise pas que des médecins refusent de pratiquer des meurtres: ceux-là ont peut-être encore simplement un peu de bon sens!

  • GIGARO , 1 mai 2014 @ 18 h 26 min

    Lu sur Généthique

    “43 à 59% des femmes souhaitent davantage de restrictions à l’avortement, contre 24 à 35% pour les hommes. La raison qui semble soutenir cette différence est que les femmes pensent davantage que la vie commence dès la conception.”

  • GIGARO , 1 mai 2014 @ 18 h 26 min

    Lu sur Gènéthique :

    “43 à 59% des femmes souhaitent davantage de restrictions à l’avortement, contre 24 à 35% pour les hommes. La raison qui semble soutenir cette différence est que les femmes pensent davantage que la vie commence dès la conception.”

  • samovar , 1 mai 2014 @ 22 h 48 min

    Oui plus de peine de mort sauf pour les 230000 bébés assassinés et les victimes de crimes …

Les commentaires sont clôturés.