Une garde-robe de quatre siècles…

Une garde-robe de quatre siècles…

C’est près de l’île néerlandaise de Texel qu’a été découvert en août 2014 un précieux paquet, surgit d’une épave échouée dans la mer depuis 400 ans. Les navires jetaient alors l’ancre près de l’île, située sur une importante route maritime, en attendant de poursuivre leur chemin sous des vents providentiels. Mais nombre d’entre eux se retrouvèrent piégés dans des tempêtes inattendues, et leurs trésors furent engloutis sous le sable. C’est ainsi que l’incroyable garde-robe de Jean Kerr, comtesse de Roxburghe, en Écosse, a pu traverser quatre siècles et parvenir jusqu’à nous.

Tenue secrète pendant un an afin de ne pas attirer les curieux sur le lieu de l’épave, cette découverte a fait l’objet d’un long travail de restauration et d’enquête historique pour retrouver l’identité de sa propriétaire.

Comme l’explique le très pointu History Blog, relayé par le blog du Monde Passeur de Sciences, ce sont des pièces d’une beauté rare qui ont été retrouvées dans un excellent état de conservation : une sublime robe en soie damas typique de la mode aristocratique de l’époque, des chemisiers brodés de fils d’or et d’argent (et oui, à l’époque le lurex n’existait pas encore), une pochette de velours aux broderies de fils d’argent rappelant les motifs byzantins, un peigne à épouiller en corne de vache, et des mi-bas en soie, de ceux qui résistent à 400 ans sous l’eau (merci à Dim de prendre des notes pour sa prochaine sortie de produit). Un plat italien et des pommes de senteur, bijoux sphériques contenant du parfum, font aussi partie du précieux butin.

Le contenu du paquet a beau être saisissant, l’histoire complètement rocambolesque qui l’entoure l’est encore plus. Qui était Jean Kerr, la comtesse de Roxburghe ? À elle toute seule, Jean Kerr était la dame de compagnie et la gouvernante des enfants de la Reine d’Écosse Henrietta Maria, épouse de Charles I.

Relatant le fruit des recherches des historiens Helmer Helmers de l’université d’Amsterdam et de Nadine Akkerman, de l’université de Leiden, le History Blog nous dévoile que la Reine d’Écosse parti pour la Hollande avec la fameuse comtesse pour y emmener sa jeune fille, la princesse Mary, à son époux le futur prince d’Orange. Dans ses bagages, elle emporta quantité de bijoux et de vaisselle en argent, et rien de moins que les joyaux de la couronne anglaise, qu’elle souhaitait revendre pour financer la cause des nationalistes écossais et déclencher une guerre contre l’Angleterre ! Sur le chemin, le navire transportant les bagages de ces dames coula, et avec lui la garde-robe de Jean Kerr… Fort heureusement pour la reine Henrietta Maria, ce n’est pas sur celui-là que voyageaient les dits joyaux. Mais elle ne parvint pas à vendre au final car les acheteurs potentiels étaient trop inquiets des représailles du parlement anglais.

Pour découvrir cette garde-robe prodigieuse, vous avez jusqu’au 16 mai pour vous rendre au Museum Kaap Skil de l’île de Texel.

Source

Articles liés