“Leapfrog” : quand le développement joue à saute-mouton

“Leapfrog” : quand le développement joue à saute-mouton

Monnaie mobile, transport de marchandises par drone, connexion Internet grâce à la lumière… L’Afrique innove tous azimuts et saute des étapes dans son développement. C’est ce qu’on appelle le “Leapfrog”, la version anglaise de saute-moutons. Dans ce jeu, un retard économique peut se transformer en avantage. Mais quelles sont les conditions pour provoquer ce saut de grenouille et faire bondir la croissance ? Regardez !

Le leapfrog ou, peut-être, l’arme ultime pour le développement du continent africain et contre l’invasion de l’Europe…

Articles liés

1Commentaire

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • J'écris ton nom , 1 mai 2018 @ 21 h 47 min

    HEC prépare des vidéos pour les maternelles, maintenant ?
    Avec le ton bienveillant et pontifiant qu’on utilise avec patience pour des interlocuteurs “intellectually challenged”. (en français : “oligophrène”, du grec “qui pense peu”)

    Avec comme sujet un mot anglais; et présentant un autrement banal projet d’électrification solaire comme il en existe des (centaines de ?) milliers, tout en se focalisant sur le “Lifi”, dont la pertinence est totalement contestable (récepteur spécial, obligation de “ligne de vue”, portée modeste).

    Un routeur wifi consomme quelques dizaines de watts. Une telle puissance est fournie par des panneaux solaires dont les cellules valent quelques dizaines d’Euros.

    Les modules wifi des téléphones sont gourmands, mais plus pour trop longtemps (cf https://www.silicon.fr/des-chercheurs-mettent-au-point-un-wifi-a-ultra-basse-consommation-139968.html?inf_by=5ae8c02a671db86e768b4fdd). Au moins ont-ils le mérite d’exister en standard sur tous les smartphones.

    J’ai bien aimé l’intervention de l’heureux utilisateur qui doit faire 2x6km tous les jours pour charger son smartphone, et espère qu’il reçoit quand même le signal téléphonique sans avoir à se déplacer dans le même village voisin.

    Quand il y a de l’argent public dans les voiles, on peut tout oser.(c’est à cela qu’on reconnaît l’argent public ?)
    Le capitalisme de connivence existe visiblement partout (personne n’est surpris).
    With such role models, Africa will leapfrog its way into XXIst century unmanageable public debt.
    Enfin un pays africain qui vit la modernité et la démocracie comme ses modèles européens.

    P.S.
    Les deux véritables sautages d’étape ont été pour de nombreux pays le passage au téléphone mobile tout court, sans passer par la construction d’un réseau filaire, très coûteux et inefficace dans les zones peu denses; plus la mise en place de services de gestion d’argent, permettant une forme de bancarisation d’une population rarement bancarisée auparavant.

Les commentaires sont clôturés.