«J’emmerde les francs-maçons !»

En direct de Montpellier où il suivait la parodie gay de mariage organisée par la mairie et persuadé de vivre un moment “historique”, un journaliste d’Itélé a été importuné par des jeunes d’origine étrangère très remontés contre la franc-maçonnerie et la chaîne d’information du groupe Canal +.

Autres articles

50 Commentaires

  • Gisèle , 30 mai 2013 @ 10 h 28 min

    ” un moment historique pour la France ” …….
    Oui en effet … la France vient de descendre plusieurs marches dans l’abîme des ténèbres ! Elle ne va pas tarder à mordre la poussière …
    Pour le reste , c’est bizarre , pas d’arrestation violente ……

  • Komdab , 30 mai 2013 @ 10 h 33 min

    La tête des 2 journalistes sur le plateaux est magique !

  • Tarantik Yves , 30 mai 2013 @ 10 h 34 min

    Mariage (sic) homosexuel
    Ce petit journaleux mal rasé pour télé de bobos lobotomisés croit vivre “un moment historique”. Rien que ça…
    Il a certainement appris l’Histoire de France dans les manuels de la (mauvaise) éducation nationale. Manuels rédigés par des équarrisseurs plutôt que professeurs.
    Qui nous libérera de cette engeance futile de sous-développés du bulbe ?
    Les médias ” Entreprise de crétinisation universelle” disait déjà Dali.

  • Pablo , 30 mai 2013 @ 10 h 34 min

    Ce “jeune” n’a pas atterri en GAV … ? Ah non c’est vrai : liberté d’expression pour certains, répression politique et policière pour les autres….

  • Chantal , 30 mai 2013 @ 10 h 35 min

    C’est le moins que l’on puisse dire!

  • sergio , 30 mai 2013 @ 10 h 38 min

    Je me suis fait la même réflexion , Gisèle : pas d’ arrestation violente à l’ encontre de ces jeunes perturbateurs , qui ont l’ immense avantage de ne pas être Français ( et sans doute fiers de ne pas l’ être….) . Le ” deux poids-deux mesures , comme toujours , de la part de la dictature socialo-francmaçonnique !…

  • Milou , 30 mai 2013 @ 10 h 45 min

    Journaliste, tu seras jugé devant le tribunal du peuple et ton antenne sera ruinée, remplacée par le pluralisme.

Les commentaires sont fermés.