Les Hommen perturbent la gay-pride parisienne

Autres articles

25 Commentaires

  • Pancrace , 30 juin 2013 @ 17 h 32 min

    Lu sur un tweet :
    “gay pride” = parade hétéro…clite !

  • hector galb. , 30 juin 2013 @ 17 h 40 min

    On devrait plutôt parler de Gayflop cette année. Un bide total.

  • C.B. , 30 juin 2013 @ 18 h 10 min

    “perturbent”?
    Je dirais plutôt “animent”
    Car ça avait plutôt un air tristounet, si on en juge par les mines peu réjouies des participants (peut-être surpris d’être si peu nombreux? les naïfs, il y a encore des grands enfants qui croient au Père Noël -heu au Parent 2 Fête d’Hiver?-)
    Très bon clin d’œil à l’absence de réaction lors du déploiement de banderole des Femen le 12 mai (Hôtel Regina, place des Pyramides).

  • Eric , 30 juin 2013 @ 21 h 20 min

    Vu le succès du salon du mariage gay et de la Gay pride, j’ai comme l’impression que les homos prennent leurs distances avec les excités de la LGBT.

  • monhugo , 30 juin 2013 @ 22 h 28 min

    Ils s’annonçaient sans vergogne 500.000 (déclaration du sieur Gougain, l’ectoplasmique porte-parole de l’inter-LGBT – “Le Figaro” de samedi) ! Avant donc “l’événement” de l’après-midi. Ont-ils réussi à atteindre un 10 % de ce chiffre effarant (de prétention et de stupidité) ? Apparemment, c’était plutôt de l’ordre du 1 %…

  • Eurydice , 1 juillet 2013 @ 0 h 10 min

    Un immense “Bravo” aux Hommen! Bravi! Bravissimi! La valeur symbolique de leur manifestation est indirectement proportionnelle à celle des doigts “d’honneur” ( que le mot honneur me pardonne!) que leur lancent les paradeurs de la sempiternelle farandole avec plumes au derrière et boas. D’ailleurs, toutes les revendications de ces personnes à la fierté décidément mal placée, commencent et se terminent dans un tel geste. En tout cas aucun de ces batteurs de pavés n’a pu s’empêcher de regarder en l’air. Vous pensez bien! Des hommes semi-nus aux contours musculaires bien définis! Juste le temps de comprendre que ce n’était pas pour les saluer, mais plutôt leur rappeler que ce qui est moralement inacceptable ne peut pas être considéré comme un droit civique… et nos auto-nommés “gais et gentils homos” de se montrer tels qu’en eux-mêmes, c’est à dire vulgaires, profondément violents et obsédés par les relations ano-génitales.

  • Breton , 1 juillet 2013 @ 1 h 07 min

    Excellente initiative !

Les commentaires sont fermés.