Gay pride ce samedi à Paris : un manifestant s’en prend à la statue de Jeanne d’Arc

Gay pride ce samedi à Paris : un manifestant s’en prend à la statue de Jeanne d’Arc

Autres articles

2 Commentaires

  • jejomau , 1 Juil 2018 à 9:00 @ 9 h 00 min

    Qu’est ce qu’on attend pour faire des charters de LGBT sur l’arabie saoudite ?

  • Droal , 1 Juil 2018 à 9:39 @ 9 h 39 min

    Rappelons au passage que Jeanne d’Arc n’est pas venue sauver « la France », mais le Royaume de France, c’est-à-dire la Royauté française selon « l’Onction de David » des 69 rois de France, de Clovis à Charles X.

    Elle est la « sainte royale » c’est-à-dire de la Terre des pères & mères du Royaume des Francs qui, par extension, devint le Royaume de France.

    Elle est venue relever la Dynastie qui allait disparaitre.

    Le 17 juillet 1429, Jeanne d’Arc fait sacrer le roi Charles VII à Reims.

    Ce faisant, elle pose l’acte antirépublicain – par excellence – faisant reculer l’avènement de la République française d’exactement 401 années.

    Sans l’Onction du 17 juillet 1429, sans Jeanne d’Arc, la Royauté française disparaissait au 15ème siècle, remplacée par la royauté anglaise, c’est-à-dire par rien.

    Elle disparut totalement lors de l’abdication de Charles X, le 2 août 1830, qui avait été préparée en amont par « l’onction » de la République française du 21 janvier 1793 : décapitation de Louis XVI, 364 ans après l’onction du 17 juillet 1429.

    La République française a souvent récupéré ce qui ne lui appartient pas.

    En effet une loi française du 10 juillet 1920 institue « la Fête Jeanne d’Arc, fête du patriotisme », le deuxième dimanche de mai, « jour anniversaire de la délivrance d’Orléans », comme si la Pucelle était venue sauver la République.

Les commentaires sont fermés.