Alain Glon : «Les patrons ne veulent plus être complices d’un système qui conduit à la ruine en Bretagne»

La Bretagne est étouffée par l’État, l’écotaxe n’étant qu’un exemple parmi d’autres. Comme le dit Alain Glon, le fondateur du groupe Glon (3 700 salariés), de l’influent Institut de Locarn et du nouveau Comité de convergence des intérêts bretons, “le problème de la Bretagne, c’est la France”. Il est invité sur France 3 à débattre face à Pierrick Massiot, le peu combattif Président (socialiste) du Conseil régional qui attend de connaître le coût de l’écotaxe pour décider de s’y opposer ou pas…

Autres articles

10 Commentaires

  • Bernard , 30 Sep 2013 à 10:20 @ 10 h 20 min

    Le problème de la FRANCE date de 1970, quand les patrons, aidés des élus de l’UMPS
    décidèrent d’exporter le travail à l’étranger pour réduire les salaires des salariés Français
    L’INTELLIGENCE de ces hommes étaient réduites à l’aspect financier ” personnel ”
    Se sont ils interrogés un instant sur les conséquences de leurs décisions IMBECILES ?
    NON, des pans entiers de notre industrie se sont écroulés, les connaissances des métiers se sont elles aussi délocalisées, vendons une usine atomique avec les connaissances

    La France n’est plus qu’un bureau d’études pour l’étranger
    Le salarié est à présent, massivement étranger…..en France et à l’étranger !

    Alors au nom de la ” rentabilité ” on fait crever les Français, qui doivent assumer cette immigration massive ! NOS élus marchent sur la tête….. la France est foutue

    Alors, ces Patrons bretons ne DOIVENT S EN PRENDRE QU A EUX MEMES !!!!

  • Pierre ghi , 30 Sep 2013 à 15:22 @ 15 h 22 min

    On dirait que le projet des euro-régions…aurait le vent en poupe en Bretagne !

  • V_Parlier , 30 Sep 2013 à 15:23 @ 15 h 23 min

    Je tatillonne mais je veux juste repréciser un peu:
    – A partir des années 70: importation de main d’ouvre bon marché
    – A partir des années 80: importation de consommateurs subventionnés par l’Etat
    – A partir des années 90: exportation du travail manuel (avec immigration inchangée)
    – A partir des années 2000: exportation de tout type travail qu’il est possible d’exporter (avec immigration inchangée).
    – A partir des années 2010 (à la louche): accentuation de la pénalisation de l’emploi français par les taxes en France et le libre échange mondial débridé, jusqu’à aboutir à la destruction totale de tout ce qui pourrait encore avoir le culot de résister.

    Voila, je le vois plus dans les détails, de cette manière.

    Aussi, vous êtes encore beaucoup trop optimiste si vous imaginez que la France reste encore un bureau d’études pour l’étranger! Même les études (la R&D comme on dit) sont délocalisées. Et travaillant dans l’industrie électronique automobile (un des rares secteurs qui résistait encore en France) je puis vous l’affirmer! La disparition des ingénieurs de conception est bien engagée à quelques exceptions près, et seuls sont maintenant utiles les coordinateurs que j’appellerais “télé-managers”! Ca liquide à tours de bras! Je vous conseille d’ailleurs la lecture de la lettre complète de l’enseignant suicidé de Marseille (ayant certes commis cette bêtise pour su peu!) très au courant de la situation par son parcours professionnel intéressant:
    http://www.polemia.com/suicide-dun-enseignant/

    Vous y verrez à quel point tout est prévu et organisé pour que nous devenions de stupides presse-boutons et touche-écrans totalement ignares en sciences!
    (Lisez surtout le début et la fin !)

  • Bernard , 30 Sep 2013 à 15:42 @ 15 h 42 min

    Vous entrez dans le détail mais je DOIS vous dire que dès 1972, les usines textile commencèrent à fermer, s’expatrier …. et NON comme vous le dites : OUI en 1972 !
    MAIS les PATRONS envoyaient des ouvriers étrangers, RECRUTER dans leurs PAYS et leurs familles ….. avec une prime à la clef, au retour !

    >> L’Immigration massive commencait; les PATRONS étaient doublement heureux =
    un personnel immigré mal payé / le personnel Français viré ou sous payé !

    *** je le sais, et pour cause : je fus viré comme mon personnel, par un patron souriant !
    Vous me revenez trop cher, me dit il !!
    JE NE PUIS pleurer ces salauds qui ont BRADE NOTRE FRANCE ( patrons+politiques )
    *** je vais lire votre lien – merci

  • V_Parlier , 30 Sep 2013 à 16:28 @ 16 h 28 min

    Oui, c’est vrai que le textile a été visé bien avant tout le reste. Etant originaire du Nord, je ne l’ai pas réellement vécu (j’étais encore trop jeune) mais c’était suffisamment catastrophique pour que j’y sois sensibilisé.

    (Ensuite il y a eu l’industrie lourde, l’électronique grand public, l’électroménager, l’industrie manufacturière en générale jusqu’à l’automobile et le médicament aujourd’hui…)

    Aussi, ne voyez pas quelque opposition systématique que ce soit à vos contributions. Je vous ai d’ailleurs répondu sur l’autre fil de discussion.

  • Aristote , 1 Oct 2013 à 8:57 @ 8 h 57 min

    La Bretagne comme d’autres régions originales a en effet besoin d’une large autonomie . Les libertés bretonnes d’ancien régime garanties par le traité de 1532 pourraient fournir un cadre ou un modèle juridique intéressant .
    Le bien commun se réalise analogiquement .
    Une parfaite illustration de qu’est le libéra

  • Aristote , 1 Oct 2013 à 8:58 @ 8 h 58 min

    La Bretagne comme d’autres régions originales a en effet besoin d’une large autonomie . Les libertés bretonnes d’ancien régime garanties par le traité de 1532 pourraient fournir un cadre ou un modèle juridique intéressant .
    Le bien commun se réalise analogiquement .
    Une parfaite illustration de qu’est le libéral conservatisme par distinction d’avec les jacobinismes de tout poil.
    Notez ce commentaire:

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France