La situation politique de la Grèce affole les marchés et inquiète les créanciers

En Grèce, malgré trois tentatives, le candidat du gouvernement à l’élection présidentielle, Stavros Dimas, a définitivement perdu l’élection devant le Parlement. Celui-ci va donc être mécaniquement dissout dans un délai de dix jours et de nouvelles élections législatives seront organisées d’ici un mois. Mais le résultat de ces élections pourrait bien remettre en question l’aide économique de l’Union Européenne à la Grèce. Le FMI a annoncé ce lundi la suspension de ses aides au pays jusqu’à la formation d’un nouveau gouvernement.

Autres articles

15 Commentaires

  • mariedefrance , 30 Déc 2014 à 9:53 @ 9 h 53 min

    C’est le FMI qui ferait faire exploser l’UE ? !:-))

  • Jean Bon , 30 Déc 2014 à 11:30 @ 11 h 30 min

    Tant va la cruche a l’eau qu’a la fin elle se casse…

  • patrick Canonges , 30 Déc 2014 à 12:07 @ 12 h 07 min

    Le Syryza va probablement gouverner la Grèce dans un mois, appliquant un programme copié-collé du programme du FN en France.
    On va donc voir in vivo ce qui se passe et pouvoir e,n tirer les conséquences aux frais des Grecs.

  • fleurdenavet , 30 Déc 2014 à 13:17 @ 13 h 17 min

    le FMI a accordé des prêts mais ce ne sont pas les Grecs qui en ont bénéficier. Il faut savoir qu’en Grèce règne la faim, la confiscation des maisons, le chômage etc etc… une pléïade de maux comme après une guerre.

  • philippe , 30 Déc 2014 à 13:46 @ 13 h 46 min

    Il existe maintenant une autre banque créée sur le modèle du FMI par les BRICS.
    Voici ce qu’en disait le ministre des finances russe en juillet dans un article du monde :
    “Cette banque n’assortira pas ses prêts de conditionnalités contraignantes. « En cela, elle différerait du FMI, qui exige des réformes structurelles et une ingérence politique intolérable en échange de son aide », a expliqué Anton Silouanov, le ministre des finances russe. Une option qui pourrait séduire nombre de pays émergents qui, comme l’Argentine, estiment que les conditionnalités du FMI ont causé de sérieux dommages à leurs économies.
    Les mois à venir s’annoncent passionnants…

  • Pascal , 30 Déc 2014 à 16:15 @ 16 h 15 min

    C’est une bonne nouvelle que ce grand peuple ami se rebelle. Une moins bonne nouvelle est la probable victoire d’un parti immigrationniste et partisan de l’euro et de l’UE. Il n’y a hélas pas l’équivalent du FN en Grèce.

  • charles-de , 30 Déc 2014 à 21:14 @ 21 h 14 min

    Mais non, il va appliquer le programme de Mélenchon !

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France