Paris et l’Île-de-France perdent leur AAA

Standard & Poor’s a abaissé la note de Paris et de l’Île-de-France de AAA à AA+, avec une perspective négative. Cette note prend en compte le contexte financier global du pays, mais aussi les évolutions de la dette de la ville de Paris. Lundi, le maire Bertrand Delanoë a regretté “que la ville subisse ainsi les conséquences de la mauvaise gestion gouvernementale des finances de l’État”. Le président du groupe UMP Jean-François Lamour a réagi dans la foulée, regrettant que le maire s’en prenne au gouvernement et ignore le contexte de crise. “De même, je ne jette pas la pierre exclusivement à la ville”. Mais, ajoute-t-il, “la situation appelle des efforts conjoints”. En effet, “l’endettement de la Ville a été multiplié par quatre, de 1 (en fait 1,3, ndlr) à 4 milliards d’euros (en fait, ce montant sera approché en 2014, ndlr) depuis 2001 », arrivée de la gauche au pouvoir. De plus, “il y a eu 10 000 recrutements supplémentaires”, a continué Jean-François Lamour. “Evidemment, l’abaissement de la note ne vient pas exclusivement de cette hausse de dépenses de fonctionnement, mais elle y participe”.

Autres articles