Une « poignée d’individus ne va pas changer le débat ». Une poignée dites-vous M. Montebourg ?

Alors que la Préfecture de police de Paris ne tient pas son engagement de mettre « l’intégralité des enregistrements » à la disposition des journalistes et qu’un blogueur la soupçonne d’avoir falsifié des photos aériennes pour minorer le nombre de manifestants le 24 mars à Paris, Nouvelles de France vous propose une étude exclusive du nombre de participants à la Manif pour Tous du 24.

Il s’agit d’établir un minimum du nombre de manifestants, un nombre en-dessous duquel il serait ridicule de descendre, et non un chiffre exact. Aussi il ne faudra pas s’étonner que le résultat que nous trouvons soit fortement inférieur au chiffre avancé par les organisateurs (à savoir, compris entre 1 300 000 et 1 500 000).

Vous pouvez soutenir Nouvelles de France dans son combat pour la réinformation et la production de contenus inédits en lisant notre mensuel !

—————————————————–

Par Luc Ruy, étudiant en classe préparatoire scientifique

Non content d’asperger de gaz lacrymogènes des bébés, des mères de famille, des enfants, des élus… voire d’écraser peut-être volontairement une jeune mère de famille, le gouvernement socialiste refuse de fournir un décompte réaliste des manifestants. Selon lui, nous aurions été… 300 000 le 24 mars contre le projet de loi !

M. Montebourg s’est empressé le jour même d’affirmer sur BFM TV : « Ce n’est pas une poignée d’individus qui va changer le débat ». Il a été suivi comme il se doit par la grande majorité de la presse nationale (dite indépendante).

Selon M. Avon, commissaire de la DRPP (Direction du Renseignement de la Préfecture de Police), « il ne pouvait pas y avoir beaucoup plus de 300.000 personnes sur le périmètre ». Selon le communiqué de la préfecture de police, le chiffre est même incontestable. Ainsi Nicolas de Leffe, directeur adjoint de la DRPP, se dit « certain » de ses chiffres, arguant du « professionnalisme » des policiers.

J’ai donc procédé à un recomptage approximatif des manifestants, dont le seul but est de donner un minimum crédible, incritiquable. A noter qu’il s’agit uniquement d’un minimum, bien inférieur au nombre réel de manifestants donc.

Méthodologie

Je suppose la manifestation statique, ce qui convient ici assez bien, car il s’agissait à proprement parler d’un « rassemblement ». Pour en savoir plus sur les méthodes de calcul de manifestants, on pourra consulter l’article des professeurs R. Watson (université de Melbourne) et de P. Yip (université de Hong Kong) : « How many were there when it mattered? » (Significance, 2011, p. 104 à 107), disponible ici en anglais.

Selon les auteurs, « la photographie est la meilleure base pour l’estimation des densités [de manifestants], et pour l’estimation des aires [occupées] ».

Les lecteurs intéressés pourront retrouver la liste détaillée des données utilisées en bas d’article.

Estimation des densités

Pour donner une idée rapide des densités. Qualitativement, on peut estimer que :

  • Une foule peu dense correspond à environ 1 personne par m2 (à gauche);
  • Une foule assez dense à environ 3 personne par m2 (2ème image);
  • Une foule très dense est à 5 personnes par m2 (3ème image) ;
  • Au-delà la foule est très compacte (4ème image), cette disposition peut intervenir sur quelques espaces assez restreint.

Attention, pour les calculs je ne respecte pas le nombre de chiffres significatifs. Je ne le respecterait que pour le résultat final.

Avertissement

Je ne prends bien entendu en compte que Paris. Néanmoins, des opposants étaient restés chez eux ce jour là mais se sont connectés via ZoomZoomZen*, ainsi que nous le révèle le site de la manif pour tous :

Crédit : La Manif pour tous

* Un service qui comptabilisait le nombre de manifestants ayant connectés leur smartphone à cette application, proposée sur le site de la manif pour tous  (soit une infime part des personnes présentes, bien entendu).

Le comptage

Puteaux

Je néglige cette partie du parcours, suite à des calculs préliminaires qui me conduisent à un nombre trop peu important comparativement aux autres sections du parcours. C’est là ma première approximation.

Pour les curieux, je livre néanmoins quelques données rapides, que les pressés parmi nos lecteurs pourront sauter :

En bleu, la zone la plus concentrée en vert la plus clairsemée – Crédit : Géoportail

Durant la manifestation, cette zone s’est grandement vidée, de sorte que la densité a très fortement chuté.  Au départ de la manifestation, on pouvait compter une forte densité, à savoir 95 personnes par 100 m2, avec un fort débit, les gens se dirigeant vers l’avenue Charles de Gaulle.

Forte affluence au début de la manifestation – Photo : Salon beige

Avenue Charles-de-Gaulle

Assemblage réalisé pour Nouvelles de France — Crédit : Préfecture de police, Géoportail
  Pour l’avenue Charles de gaulle, je distingue deux zonages, selon la densité (la manif était de fait organisée par blocs avançant en même temps).Distance totale parcourue (depuis l’embranchement jusqu’après la sortie du tunnel) » 1 200 mCrédit photos : Géoportail
Zones de très fortes densités
  Largeur : le goulot à l’arrivée, sur 240m x 40mPersonne dans le souterrain
La foule est très compacte, pour passer il faut marcher avec les flux de personnes.Je ne prends pas en compte les ruelles adjacentes par lesquelles arrivent continuellement des manifestants.Crédit photos : Préfecture de police, Géoportail
Conclusiond ~ 6 personnes/m2
  Zones de fortes densités
Largeur occupée : 40 m minimum, 65 m sur quelques endroits (nous négligeons cette deuxième mesure).
On remarque aussi une assez forte densité sur les ruelles que je n’ai pas prises en compte. Je rappelle que mon calcul ne donne que le minimum du véritable chiffre.Dans ces zones, la circulation est très difficile (nécessité de jouer du coude pour bouger)Crédit photos : auteur, le salon beige
ConclusionLa densité est très importante. Les gens sont au coude à coude.~ 5 personnes/m2
  Zones de moyennes densités
Largeur : Sur 65 m ;Sur les allées latérales lorsque la manif est dense (soit sur 40 m de large).
Par endroits la densité est nettement moins importante (le service d’ordre de la manifestation faisait avancer les manifestants par vague). Les trottoirs sont tous remplis (cf. photo).Crédit photos : auteur, le salon beige
Conclusiond ~ 1 personnes/m2
  Répartition des trousLa modélisation ZoomZoomZen ci-contre montre une certaine homogénéité globale de la présence des manifestants possédant des quelques smartphones connectés au service sur l’avenue.Les images de la police datant du début de la manifestation (voir aussi la compilation plus haut) mettent en évidence quelques zones plus clairsemées. On peut estimer à 250 m au début maximum la longueur de ces zones.Force est de constater que dès le début de la manifestation, l’avenue est déjà assez remplie ainsi que le montre les (seules) photos que la police ait mises à disposition.En clair :- 250 m de faible concentration & les trottoirs

– Le goulot (très dense) sur 240 m (fin de l’avenue)

– Les zones denses sur 710 m

 

Crédit photos : ndf.fr, auteur, le salon beige

Total > 220 850 personnes

Place de la porte Maillot

Assemblage réalisé pour Nouvelles de France — Crédit : Préfecture de police, Géoportail
  Les images de la police, prises en tout début de manifestation (cf. ci- dessus) nous imposent deux zones au début de la manifestation. Les photos de la manifestation dans la suite de la journée confirment la tendance. On distingue donc deux zones : une clairsemée (bleu), et une avec de très fortes densités (rouge).Rouge 31 800 m2Bleu ~ 7000 m2
Zones de fortes densitésAu-dessus du périphérique & devant l’avenue de la grande armée.
La densité est ici selon la police elle-même « extrêmement forte » (vidéo de D. Mari), dès le début de la manifestation (photos de la police).
Photo en bas à droite : juste avant le périphérique.Crédit photos : Préfecture de police, auteur, vidéo amateur, BFM TV
ConclusionLa densité est très importante.d ~ 5 personnes/m2
Zones de faibles densités
Des zones « vides » selon la police. Elles sont de moins en moins importantes au fil de la journée. Il est clair que nous minimisons nettement.
La photo correspond au tout début de la manifestation.Crédit photos : blog de Jeanne Smits
Conclusiond ~ 2 personnes/m2
Total > 173 000 personnes

Avenue de la Grande Armée

Assemblage réalisé pour Nouvelles de France — Crédit : Préfecture de police, Géoportail
  Longueur : 755 mLargeur occupée : 70 m
  Zone de forte densité
Les trottoirs eux-mêmes sont occupés. Un ami m’écrit que dès 14h l’avenue est comble. L’avenue Foch est alors ouverte pour remédier à la situation, je me dirige donc vers elle.Je ne prends pas en compte les ruelles adjacentes qui sont elles aussi pleines.
ConclusionLa densité est vraiment très importante.d supérieure à 5 personnes/m2 (estimation très minimale d’après les photographies)Crédit photos : la manif pour tous 92, Vidéo prise du haut de l’Arc de Triomphe, sur le Salon beige
Total > 264 250 personnes

Avenue Carnot

  L’avenue est occupée en entier par une foule moyennement dense. Elle est ouverte à 15h15 car l’avenue Foch n’a pas suffit à accueillir le flot de manifestants.La police ne livre pas de photos de l’avenue.Longueur : 250 mLargeur occupée : 35 m
  Zone de moyenne densité
Là encore, je ne prends pas en compte les ruelles adjacentes.Mon estimation est prise au minimum, afin d’éviter toute critique.
ConclusionLa densité est moyennement importante, avec une forte concentration du côté de l’Arc de Triomphe.d supérieure à 3 personnes/m2Source : Vidéo prise du haut de l’Arc de Triomphe, sur le Salon beige
Total > 26 250 personnes

 

Avenue Foch

Assemblage réalisé pour Nouvelles de France — Crédit : Préfecture de police, Géoportail
Longueur : 1150 mLargeur occupée ~ 50 m(Les bas côtés sont en fait tous occupés avec de forts débits allant notamment vers les Champs-Elysées)
  Zone de très forte densité
Sur les 250 premiers mètres avant le barrage de la police.
La densité est très importante ici, et a rapidement induit un besoin de lâcher de la pression.Crédit photos : Préfecture de police, Vidéo amateur, Vidéo prise du haut de l’Arc de Triomphe (Salon beige)
ConclusionLa densité très forte ; les manifestants ont de grandes difficultés à se déplacer.d ~ 6 personnes/m2
  Zone de forte densité
De l’avenue Malakoff à l’Arc de TriompheSur 380 m
Comme précédemment, je ne prends pas en compte les ruelles adjacentes qui sont elles aussi pleines.J’y étais et peux donc témoigner de la forte densité. A noter que les images aériennes livrées par la police, ne correspondent qu’au début de l’ouverture de l’avenue Foch (ouverture à 14h50 d’après C. Boutin sur le direct du Salon beige ; la répression policière commence, selon celui de Nouvelles de France, vers 15h09 sur cette avenue).Le début de l’avenue se remplit très vite, dès l’ouverture…Crédit photos : Préfecture de police, Vidéo amateur
ConclusionLa densité reste plutôt importante.d ~ 3 personnes/m2
  Zone de moyenne densité
Jusque l’avenue MalakoffSur 520 m
Cette partie de l’avenue s’est remplie (photos prises au début de l’ouverture) plus lentement, mais vers 17h, on peut considérer que l’avenue est pleine, avec une densité assez faible
Conclusiond supérieure à 2 personnes/m2
Total > 184 000 personnes

Avenue Malakoff

  Longueur : 450 mLargeur occupée ~ 20 m(Les bas côtés sont en fait tous occupés avec de forts débits allant notamment vers les Champs-Elysées)
Zone de moyenne densité
C’est par cette avenue que je suis venu sur l’avenue Foch (photo aérienne : arrivée des manifestants sur l’avenue Foch peu après son ouverture).D’après Causeur, « La porte Maillot est noire de monde et les manifestants commencent à très largement déborder sur les rues adjacentes, formant autant de cortèges secondaires qui empruntent l’avenue Malakoff et l’avenue Foch en criant des slogans et poussant des coups de sifflets stridents ». De fait l’avenue alimentera l’avenue Foch pendant toute la manifestation.La densité reste moyenne sur cette avenueCrédit photos : Préfecture de police, Vidéo prise du haut de l’Arc de Triomphe (Salon beige)
Conclusiond supérieure à 2 à 3 personnes/m2
Total > 22 500 personnes

Récapitulatif

On notera que je n’ai pas pris en compte l’avenue des Champs-Elysées, qui fut vite occupée par les pique-niqueurs ! Je rappelle que cette mesure est un minorant strict de la vraie valeur.

> Voir le témoignage de Samuel Lafont

Lieu Minorant* du nombre de manifestants
Avenue Foch >184 000
Avenue de la Grande Armée >264 250
Avenue Charles de Gaulle >220 850
Place de la Porte Maillot >173 000
Avenue Carnot >26 250
Avenue de Malakoff >22 500
Total Très supérieur à 890 850

Inférieur à la réalité à cause des nombreuses minorations (cf. au début et tout le long du calcul). Je rappelle en outre que le nombre de chiffres significatifs donnés n’est pas révélateur de la précision de la mesure.

Les chiffres délivrés par les organisateurs de la manif pour tous (http://www.lamanifpourtous.fr/2013-03-24-18-22-59/espace-presse) sont récapitulés dans le tableau ci-dessous. On y trouve un chiffre de moitié plus grand pour les estimations des organisateurs. Cela peut se comprendre notamment par la prise en compte des ruelles adjacentes, des débits. J’ai en outre sous-estimé un bon nombre de densités ou de surfaces comme on a pu le voir.

Leurs chiffres sont donc très probablement les plus proches de la réalité.

Lieu Surface en m2 Densité moyenne Nombre N de manifestants (fourchettes)
Avenue Foch 156 000 2,4 360 000<N<390 000
Avenue du Général de Gaulle 115 000 3,3 350 000<N<400 000
Avenue de la Grande Armée 54 000 5 250 000<N<300 000
Porte Maillot 62 000 3,6 200 000<N<250 000
Avenue de Malakoff 10 000 3,5 30 000<N<40 000
Avenue Carnot 12 000 3 30 000<N<40 000
Ruelles adjacentes* 70 000 1,1 ~ 80 000
Total 479 000 2,9 Entre 1 300 000 et 1 500 000

Totalement négligées dans mon calcul.

Intoxication : quelques sources passés au crible

Dans l’ordre à partir du plus grand menteur. Nous adressons nos excuses aux nombreux oubliés ; l’article eût été trop long.

Les politiques

> Valls

Avec ses estimations de 100 000 manifestants, il nous aurait fait bien rire, si seulement il n’y avait pas eu de graves conséquences à son irresponsabilité. A cause de lui, il a fallu ouvrir peu à peu les avenues adjacentes, quand il aurait été si simple d’accepter un itinéraire raisonnable, tel que celui proposé par la manif pour tous. A noter que même la préfecture de police elle-même l’a confondu, puisque son chiffre est 3 fois supérieur à celui de Valls !

> Préfecture de police

Le comptage à la main, une méthode hautement “professionnelle”.

Attention, nous étions, tenez-vous bien… 300 000 ! Le détail des calculs n’est pas donné bien entendu, mais à la place la préfecture livre un petit discours sur ses méthodes professionnelles, etc. Il est vrai qu’ils sont assez professionnels dans la manipulation des chiffres. Par exemple, le fait de ne prévoir qu’au dernier moment de nouvelles artères pour la manifestation leur a permis d’éviter d’en compter certains, et donc de minimiser au maximum leur résultat.

Je tiens cependant à les remercier pour leurs images diffusée sur leur site web ; il est tout de même dommage que seules des photos prises vers 15h30 apparaissent (soit le début de la manifestation – le comptage devait avoir lieu entre 16h et 18h). Peut-être est-ce en réalité plus révélateur qu’autre chose…

Leurs chiffres sont bien entendu repris par l’ensemble des politiciens de gauche, un certain Valls en première ligne.

Les médias

> Libération

« Des dizaines de milliers de personnes à Paris contre le mariage homosexuel » affirment-ils. On fait difficilement mieux dans la désinformation. Bien entendu pas de photo d’ensemble dans le corps de l’article.

Selon eux, « La police s’attend à une mobilisation plus faible, et table sur 150.000 à 200.000 manifestants » Même le préfet de police a été plus honnête ! Et pourtant on sait ce que valent leur chiffres…

> Nouvel Observateur

Le journal ne semble pas avoir remarqué que la manifestation a eu du succès. Par contre ils s’inquiètent de la “radicalisation” du mouvement. La preuve de notre violence est d’ailleurs claire : “le barrage de CRS hué [ouh les méchants], des bras levés poings dressés ou main tendues (!) [tous des catho-intégristo-fachos] en chantant la “Marseillaise” [quel chant horrible] (…) “. Plus loin : “il semble bien que les CRS aient usé des gaz lacrymogènes (ou plutôt des aérosols [sic], d’ailleurs) en toute légitimité

Continuons notre lecture passionnante : “Vous aviez retenu que des enfants ont été gazés ? Frigide Barjot a gagné la bataille de la communication, mais les images montrent plutôt une réponse mesurée [sic] à des provocations d’adultes [re-sic])”, comme on peut le voir sur les photos.

Un fachiste probablement nostalgique du IIIème Reich en plein mouvement stratégique. (source : sinistre de l’Intérieur)

Dans un autre article, le magnifique journal apprend avec stupéfaction que nous serions (hélas !) en démocratie : “Frigide Barjot exige d’être reçue une seconde fois par le président de la République. Mais pour lui dire quoi ?” Tenez-vous bien… “Elle va même jusqu’à menacer d’une prochaine manifestation si elle n’est pas entendue !” Horreur !

> Vidéo gag, c’est par là

>Le Monde

Un outil inconnu de la police.

Le journal fait ses calculs en ne se basant semble-t-il que sur des photos prises à … 15h30 (photo de la police uniquement*), sans compter certaines avenues, avec un parti pris évident dans les surfaces considérées. Les calculs ne sont bien entendu pas présentés, afin de jouer sur l’incertitude. Il est amusant de constater que même en utilisant les données de la police, les journalistes du monde trouvent un résultat de 600 000 manifestants. La preuve est donc faite (s’il en était besoin) que la préfecture de police est bel et bien incapable de compter. Faudra-t-il donc se cotiser pour leur offrir un boulier avant la prochaine manifestation ?

*Ils se sont par contre amusés à les placer sur une carte google, ce qui donne un joli résultat.

Conclusion

Si le gouvernement refuse de reconnaître les vrais chiffres, il y a lieu de penser qu’il les possède néanmoins. Ce n’est pas une manipulation plus qu’évidente des chiffres, par la majorité des médias aussi bien que par l’état, qui fera tomber la détermination – toujours croissante – de millions de français (présents ou non à la manifestation d’ailleurs).

Sur le Net

Autres articles

109 Commentaires

  • Thierry Zureck , 31 mars 2013 @ 13 h 04 min

    Pour imiter Laurent Gerra
    Heu : je l’ai vu ça, je le sais ça, je les compte toutes les nuits pour m’endormir, oui mais c’est Bobosse qui modifie les calculs
    et la bosse de Bobosse me cache la vérité (Bobosse le chameau cadeau d’un Président africain au Président Français)
    En réalité notre Président est affublé de deux chameaux : Bibiche et Bobosse

    —– Original Message —–
    From: xxxxxxxxx
    To: Forum pour la France
    Sent: Saturday, March 30, 2013 8:44 AM
    Subject: Comptage de la manif

    Bonjour Monsieur xxxxxxx,

    Un ami m’a transmis une information intéressante sur le nombre de participants à la Manif Pour Tous du dimanche des Rameaux 24 mars 2013.

    Je pense qu’il est grand temps que nos intellectuels acceptent les réalités politique et économiques.
    A l’image de la comparaison entre l’économie et les asservissements hydrauliques.

    Bonne réception de ce message.
    Sincères salutations.

    Message du 29/03/13 07:56

    Objet : comptage de la manif

    Bonjour

    De source très sûre (contacts d’amis en lien avec les RG),

    · les RG au sol ont compté 1.800.000 personnes.

    · L’hélicoptère de la sécurité civile était équipé d’un système de comptage optique fabriqué par THALES. Il a dénombré 1.950.000 personnes !!

    Les RG ont ensuite confisqué l’enregistrement de l’hélicoptère à son atterrissage…
    >

    ***************************

    la DGRI a annoncé après calcul , dans le réseau militaire et la présidence de la République 1,7 million de participants. on est loin de “la poignée de manifestants” de Montebourg … Hollande est paraît-il démuni.. il ne sait plus quoi faire….

  • Thierry Zureck , 31 mars 2013 @ 13 h 06 min

    Ces informations (comptage de le manif) émanent du Forum pour la France.

  • Charly , 31 mars 2013 @ 13 h 44 min

    J’ai voulu aller sur le lien conduisant à l’étude complète et exclusive du nombre de participants à la Manif pour Tous du 24 “qui l’établit à un peu plus de 890 000”.
    Mais c’est marqué “Temporarily unavailable / Please check back soon”.

  • SERGIO , 31 mars 2013 @ 14 h 24 min

    Saura-t-on jamais les chiffres exacts ?…..
    Quoiqu’il en soit , quel est ce chiffre de 890 000 manifestants ?….alors que les organisateurs ont annoncé , et confirmé , le chiffre de 1 400 000 ?….

  • christiane , 31 mars 2013 @ 14 h 54 min

    Je pencherai pour le chiffre entre 1 400 000 et 1 8OO OOO ; d’ailleurs si Hollande n’avait pas peur, s’entourerait-il de 800 à 1 000 CRS notamment lors de son ” one man show ” jeudi soir, autour de France 2 ; C’est très bien, les ministres commencent aussi à avoir peur lors de leurs déplacements, tant mieux, il faut les suivre partout jusqu’à ce qu’ils déclarent forfait. Tu trembles carcasse, t’as peur de ton ombre … ah ! ah !

  • PAD , 31 mars 2013 @ 15 h 26 min

    La DCRI en a compte 1,800 000

  • Neo , 31 mars 2013 @ 16 h 15 min

    C’est déjà plus crédible que 1 400 000… malheureusement, je pense que c’est encore trop. Là où j’étais, porte Maillot, on était en deçà de 2 personnes au m2, je pouvais m’asseoir (pour nourrir ma fille) sans problème et sans guère écarter de personnes.
    4 personnes au m2, c’est la densité dans un métro raisonnablement plein, postuler une densité supérieure, même par endroits, ne me paraît guère sérieux. C’est le principal défaut du comptage LMPT, l’excès dans l’appréciation des densités, ainsi que la non-prise en compte du déplacement, qui mène à un double comptage.

    En province, d’autres – cf. e. g. le témoignage de XA sur le F.C. – ont pu constater que, parmi nos collègues, mais aussi nos voisins, etc., personne ou presque n’était au courant qu’il allait y avoir, ou qu’il y avait eu, une manifestation ! Etant donné aussi les chiffres de bus et de trains spéciaux, même s’il y a eu du covoiturage et si les personnes venant d’Île-de-France étaient plus nombreuses, on semble largement en deçà du million. Quant aux chiffres supérieurs… cela revient à dire qu’une personne sur 35 en France y était ! Est-ce vraiment ce que vous constatez dans votre entourage “neutre” (voisinage, boulot…) ?

    Concernant le recomptage en question, considérer le rassemblement comme statique est un peu trompeur, car il peut conduire à compter plusieurs fois des manifestants : si au début il y avait des personnes à la Défense, ensuite tout l’Ouest de l’avenue Charles de Gaulle apparemment était vide jusqu’aux Sablons, l’avant de la foule ayant occupé les avenues Foch et Carnot.
    La bonne tactique, pour ne pas compter les gens deux fois, est de prendre des photos au maximum simultanées – précisément ce qu’a fait la Préfecture de Police (entre 15h20 et 15h50 de mémoire).

    Je n’ai pas compris – c’est-à-dire que je le trouve non avenu – le contre-argumentaire de la MPT à la Préfecture, disant que le pic de manifestants était vers 16h45 : soutiennent-ils vraiment que de nouvelles personnes – c’est-à-dire, un nombre non négligeable de personne – sont arrivées entre 15h30 et 16h45, sachant que le rendez-vous était à 14h, que tous les bus étaient arrivés ??
    Le fait de dire que l’avenue Carnot n’a été ouverte qu’après n’est pas pertinent, puisque les personnes qui s’y sont alors rendues étaient ailleurs sur le parcours à l’heure des photos prises par la Préfecture, donc ont été comptées.

    Je ne dis pas que le calcul de la Préfecture est totalement réglo, loin de là, cependant bien des contre-arguments sont simplement erronés, les rumeurs annonçant des chiffres de la D.C.R.I. sont grotesques, et globalement le fait, non seulement de mentir ou de manipuler sur les chiffres en les grossissant, mais de finir par croire à ses propres faux chiffres, amène à des erreurs stratégiques basées sur lune appréciation erronée de la force quantitative du mouvement (qui donc, hélas, ne rassemble pas autant de personnes qu’espérées – d’un autre côté, on sait qu’on peut encore augmenter le nombre de participants à la prochaine manif’ !).

Les commentaires sont fermés.