La main-mise des jihadistes sur la rébellion syrienne se confirme

Selon l’AFP, des révolutionnaires syriens auraient vu arriver plusieurs groupes de jihadistes sunnistes venus combattre le régime de Bachar al-Assad. Cela se serait essentiellement produit dans le nord et l’est du pays où le réseau Al-Qaida est bien implanté. C’est ainsi qu’à Bab-Al Hawa, un poste-frontière avec la turquie conquis la semaine dernière par l’Armée Syrienne Libre (ASL), l’AFP a pu voir des dizaines de combattants affirmant venir de pays étrangers, d’Algérie, du Maroc, d’Egypte, d’Arabie Saoudite, de Lybie, voire de Tchéchénie et de Somalie. Il est très difficile de connaitre le nombre exact de combattants étrangers dans les rangs de la rébellion syrienne, mais il est sûr que leaders du soulèvement ont beaucoup de mal à reconnaitre ce fait. Voici qui confirmerait les assertions d’un reportage d’Adrien Jaulmes du Figaro daté d’Alep :

“le soulèvement contre le régime de Bachar el-Assad reste avant tout celui de la Syrie musulmane sunnite, pieuse, conservatrice et majoritaire, qui se dresse non seulement contre une dictature particulièrement sanglante, mais aussi contre un clan familial, celui des el-Assad, appartenant à une minorité religieuse schismatique et méprisée: les alaouites”.

“L’isolement de la rébellion, dépourvue de soutiens extérieurs, la rend vulnérable à des influences d’organisations musulmanes extrémistes venues du Golfe et d’Arabie saoudite. On aperçoit parfois dans les zones rebelles de mystérieux prédicateurs itinérants saoudiens, Coran en main, qui viennent prêcher une version nettement plus politique et radicale de l’islam que celle pratiquée localement”.

De son côté, la chaîne de télévision américaine CNN fait état de la présence en Syrie d’un groupe de combattants libyens obéissant aux ordres d’un commandant rebelle réputé, Al-Mahdi al-Harati, venus épauler les rebelles de l’Armée Syrienne Libre (ASL). A l’instar de ce qui s’est vu l’année dernière en Lybie précisément, il se pourrait bien que se fasse jour une véritable internationale jihadiste, incontrôlable et puissamment organisée, qui profitera sans doute du chaos généré par la guerre civile et l’éventuelle défaite du régime d’al-Assad pour instaurer un régime islamiste. Voila qui n’augure rein de bon pour l’avenir de la Syrie, du Proche-Orient ni même du monde.

 

Articles liés

26Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Hubert MONTMIRAIL , 31 juillet 2012 @ 19 h 11 min

    On s’aperçoit que les révoltes en Syrie obéissent à d’autres ressorts, dont le premier est le rejet de la prédominance alouite. Alors, oui, dans un sens, c’est la démocratie, si l’on y entend la loi de la majorité. La majorité (sunnite) prend sa revanche, mais en rien cela ne garantit le respect des autres communautés, ni même ceux des droits de l’homme. J’avoue, sur l’affaire syrienne, malgré tous les défauts du régime précédent, être prudent.

    Un autre facteur qui expliquerait le fait que l’ASL (NOTA: l’armée rebelle) contrôlerait l’ensemble du territoire syrien n’est pas sa capacité militaire, mais plutôt le fait qu’étant à majorité sunnite, elle est mieux perçue sur le territoire syrien.

    A priori, on peut même imaginer que dans l’hypothèse d’un renversement de Bachar Al Assad – loin d’être acquis, au demeurant -, le nouveau pouvoir impose ses vues, dont la Charia. L’exemple iraquien est tristement percutant: un Etat libéré de Saddam Hussein, mais à majorité chiite et qui fait de la charia la source de sa législation. Bingo !

  • jejomau , 31 juillet 2012 @ 23 h 22 min

    @Hubert

    Vous croyez encore aux histoires de lutins et aux fées, vous ? Je vais vous résumer : la Syrie est attquée par des djihadistes qu’il faut aujourd’hui stopper.Ces mêmes malades qui, au Mali, ont lapidé un couple parcequ’ils n’étaient pas mariés et que nos médias français cataloguent comme “terroristes” d’Al Qaeda… vous les retrouvez, pignon sur rue, en Syrie encensé par nos médias comme des martyrs… Vraiment n’importe quoi !!!! Ce sont les mêmes…

    Question à cent balles : s’il y a avait des hordes d’afghans, de qataris, de turcs errant dans nos rues avec des lance-roquettes et des kalachnikov… Vous diriez que la France fait son “Printemps” et qu’elle va être enfin “libéré” de l’affreux dictateur Hollande ???

    C’est le tabeau syrien ! Que Bachar leur mette la pilée. Que les musulmans se débrouillent entre eux et qu’ils nous oublient !

  • Odette de Lannoy , 1 août 2012 @ 7 h 34 min

    Alors là…alors là….merci ! enfin quelqu’un qui réagit dans le “bon sens” voila des mois que je le dis, c’était évident qu’ils étaient là avec les révoltés derrière eux pour les pousser devant et se camoufler derrière avec leur charia. Ils font la même chose partout où ils passent et personne sois disant ne les remarques, comme c’est curieux…merci Hubert de l’avoir écrit noir sur blanc..Oui que Bachar leur mette la pilée.

  • Mizette , 1 août 2012 @ 7 h 49 min

    Si le régime syrien est renversé, la charia sera mise en place, je pense que c’est cela que Bachar-el-Assad veut éviter à tout prix pour son Pays.
    Les rebelles bénéficient de l’aide d’un grand pays d’outre-atlantique qui veut, lui, que l’Europe soit cernée et asphyxiée par l’Islam…

  • Odette de Lannoy , 1 août 2012 @ 7 h 59 min

    Mais oui Mizette ils veulent prendre possession de tout et de la France en particulier qui n’est plus pour longtemps “la douce France” mais a nouveau la France occupée !

  • Richard , 1 août 2012 @ 8 h 00 min

    Qu’ils gardent la charia chez eux, j’espère qu’un jour, ils ne viendront pas nous l’imposer,au début nous étions contents des printemps arabes, et de faire tomber les dictateur,mais nous avons vite
    désanchanté.

  • Richard , 1 août 2012 @ 8 h 06 min

    Qu’ils gardent la charia chez eux, j’espère qu’un jour, ils ne viendront pas nous l’imposer,au début nous étions contents des printemps arabes, et de faire tomber les dictateur,mais nous avons vite
    désenchanté.

Les commentaires sont clôturés.