Caster les auditeurs pour disqualifier ceux qui pensent mal et éviter « le retour de manivelle »

Le fondateur et Président du groupe NextRadioTV (RMC, BFM TV, etc) Alain Weill a réagi mardi sur Canal Plus (“La Nouvelle Edition”) à la polémique autour de la station Sud Radio : “ce qui est important, c’est ce que nous, on appelle très clairement le casting des auditeurs. C’est un casting, il faut trouver des bons auditeurs, sur le fond évidemment. Il faut faire attention dans la libre-antenne de ne pas avoir des sujets qui provoquent les auditeurs, des catégories d’auditeurs qui peuvent tenir des propos inacceptables à l’antenne et il y a des débats qu’il ne faut pas organiser pour créer l’événement coûte que coûte, parce que le retour de manivelle est très fort et très violent ».

Et Alain Badiou, le présentateur d’ajouter, à peine menaçant : “des paroles sages…”.

Articles liés

2Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Gédéon , 31 août 2011 @ 16 h 39 min

    Vraiment, messieurs, vous souhaitez que les auditeurs réagissent comme des larves. Il ne faut pas leur donner de sujets qui risquent de provoquer une polémique. qu’ils s’occuppent de leur sexe, de leur famille, de leur travail, et qu’ils ne se mèlent surtout pas des sujets de société qui font bondir les honnêtes gens, car traités de travers et avec mauvaise foi par des édiles qui prennent leurs électeurs pour des demeurés.

  • VILLARD Jean-Louis , 1 septembre 2011 @ 15 h 09 min

    Quand on est formaté, on ne rêve que de formater les autres. Ceux qui prêchent pour la plus grande tolérance à l’égard des minorités et parfois même de certaines déviances, sont ceux qui se montrent les plus intolérants à l’égard de ceux qui pensent différemment, fussent-ils majoritaires. La liberté d’expression en a pris un sacré coup en quelques décades, il s’agit maintenant de s’en prendre à la liberté de pensée.

Les commentaires sont clôturés.