Reynald Secher explique le génocide vendéen et le « mémoricide » sur Europe 1

Franck Ferrand recevait lundi 31 octobre 2011 dans l’émission “Au cœur de l’histoire” sur Europe 1 Reynald Secher, auteur de La Vendée-Vengé : Le génocide franco-français (2006) et de Vendée : du génocide au mémoricide : Mécanique d’un crime légal contre l’humanité (2011) :

[media id=262 width=630 height=390]

Autres articles

9 Commentaires

  • Anne Charlotte LUNDI , 2 Nov 2011 à 7:54 @ 7 h 54 min

    Vendée, du génocide au mémoricide
    mécanique d’un crime légal contre l’humanité :
    Vingt-cinq ans après la publication de son livre, Le Génocide franco-français : la Vendée-Vengé, Reynald Secher, grâce à la découverte aux Archives nationales de documents totalement inédits, démontre, preuves à l’appui, que le génocide de la Vendée a bien été conçu, voté et mis en oeuvre personnellement par les membres du Comité de salut public et par la Convention, et que l’armée et l’administration n’ont fait qu’exécuter les ordres.

    Afin d’échapper à leurs responsabilités et de masquer la logique idéologique et politique qui menait inéluctablement la République jacobine au génocide, ces criminels et leurs héritiers politiques ont nié les faits, imposé à la nation leur auto-amnistie et une impunité générale.
    Ils ont ainsi perpétré un second crime, celui de mémoricide, qui, par un renversement pervers, a désigné les victimes vendéennes comme bourreaux et transformé les bourreaux jacobins en victimes.
    A ce premier scandale s’en est ajouté un second : ces bourreaux ont bénéficié de toutes les faveurs et des honneurs de l’Etat, tandis que les victimes et leurs descendants, traumatisés, ont été réduits au silence et en permanence persécutés, se retrouvant ainsi exclus d’une citoyenneté qui leur revenait de droit.

    Sur Livres en Famille : http://www.livresenfamille.fr/p5164-reynald_secher_vendee_du_genocide_au_memoricide.html

  • Anne Charlotte LUNDI , 2 Nov 2011 à 7:56 @ 7 h 56 min

    La Vendée-Vengé
    Le génocide franco-français
    Reynald Secher – Préface de Jean Meyer

    Comme les camisards ou les cathares. Mais on n’efface pas les lieux trahis de la mémoire de la France. A l’été 1790 se déclenche presque unanime contre la prétention des autorités révolutionnaires de réglementer le culte. Elle est suivie, trois ans plus tard, par le refus de la conscription au service d’une armée jugée impie. En réponse à cette insurrection des humbles, la Convention a organisé l’ ” extermination ” des Vendéens, à commencer par les femmes, ces ” sillons reproducteurs “, et les enfants, de ” futurs brigands ” et l’ ” anéantissement de la Vendée ” ; 770 communes deviennent hors-la-loi et comme condamnés à la ” vindicte nationale ” ; le nom même de Vendée cède la place au département ” Vengé “.
    Les moyens sont éloquents : camps, fours crématoires, sabrades. Les bilans, tant humains que matériels, sont impressionnants.
    A sa sortie, voilà vingt ans, ce livre avait choqué par la crudité que révélaient les archives. Aujourd’hui que les recherches ont confirmé les travaux pionniers de Reynald Secher, force est de reconnaître l’importance de cette contribution à l’histoire de la Révolution.

    Sur Livres en Famille : http://www.livresenfamille.fr/p3365-reynald_secher_la_vendee_venge.html

  • Anne Charlotte LUNDI , 2 Nov 2011 à 7:56 @ 7 h 56 min

    Soutenez ceux qui défendent vos idées…..merci .

  • CARON , 2 Nov 2011 à 22:09 @ 22 h 09 min

    Merci à Europe I et à Franck Ferrand pour cette émission passionnante.
    Ce génocide est une tache monstrueuse dans l’histoire de la France, continuer à l’occulter plus de deux siècles après est une honte. J’espère que cette émission contribuera à faire connaître la vérité aux Français.
    R. CARON

  • nathalie de Smet , 7 Nov 2011 à 14:58 @ 14 h 58 min

    Merci monsieur ferrand, pour vos émissions passionnantes et ici particulièrement bienvenue : la vérité triompje toujours et cette vérité libère. on peut avancer

  • brigitte dusch , 1 Fév 2012 à 14:15 @ 14 h 15 min

    Si le génocide vendéen ne peut être nié et doit être dit, dénoncé, expliqué, il me semble excessif de le comparer à la Shoah, un processus industriel d’extermination. Six millions d’âmes ! une volonté de nier tout un peuple… Pour ? Pas même des idées, par la haine, seulement la haine !

Les commentaires sont fermés.

Macron attaque nos libertés, piétine les Français, et méprise la civilisation française.

Aidez-nous à riposter.

Soutenez Nouvelles de France