Profanez! Profanez! Vive la christianophobie!

Profanez! Profanez! Vive la christianophobie!

Il en est désormais ainsi en France… Tout le prouve au quotidien et voici que la relaxe des Femen vient à nouveau le corroborer! La décision de la Cour d’appel de Paris a été rendue ce jeudi 29 octobre 2015. Elle fait suite à une relaxe en première instance des Femen, dont le parquet avait interjeté appel.

Le 12 février 2013, huit Femen avaient »fêté » la renonciation du pape Benoît XVI en prenant d’assaut la cathédrale Notre-Dame. Lors de cette action de force, les jeunes femmes avait abîmé la cloche Marcel (en l’honneur de saint Marcel) et choqué les croyants en se présentant seins nus, des messages christianophobes peints sur le buste. Le parquet avait requis pour les militantes des peines de 1 000 euros d’amende qui n’ont pas été retenues. Ironie du jugement, la Cour a en revanche condamné pour brutalité les surveillants qui avaient maîtrisé les jeunes femmes en plein délire.

Articles liés