Privés d’enfants parce qu’adhérents de l’UKIP !

Tribune libre de Robert Ménard*

L’histoire est passée quasi inaperçue dans la presse française. Elle est pourtant, et je pèse mes mots, tout simplement sidérante. Cela se passe à Rotherham, dans le Yorkshire, au nord de l’Angleterre. Une famille d’accueil, qui reçoit des enfants depuis maintenant sept ans, s’est vu retirer la garde des trois enfants qui leur avaient été confiés deux mois plus tôt.

Négligence, maltraitance, brutalité ? Vous n’y êtes pas. Non, ce couple est simplement adhérent de l’Ukip, un parti d’extrême droite, tout ce qu’il y a de plus légal, qui se présente aux élections — il a recueilli 3,1% des voix aux élections législatives de 2010 —, et qui compte dans ses rangs douze membres du Parlement de Strasbourg. Un parti favorable à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne et qui demande — c’est sûrement là que le bât blesse — le gel de l’immigration pendant cinq ans.

Cela a suffi pour que la responsable des services à l’enfance du conseil municipal explique : « Ces enfants ne sont pas britanniques et nous ne savions pas que le couple avait des opinions politiques très arrêtées. Il y a des positions tranchées à l’Ukip et nous devons penser à l’avenir des enfants. » Oui, vous avez bien lu.

Ainsi donc, selon cette bonne dame — faut-il préciser que la ville de Rotherham est dirigée par des travaillistes ? — adhérer à un parti de la droite nationaliste (sorte de Front national local) fait de vous un raciste, à qui il est impossible de confier des enfants d’origine étrangère ! À y être, on pourrait carrément leur interdire d’avoir des enfants, de peur qu’ils compromettent leur « avenir » comme le dit la dénommée Joyce Thacker.

Cette histoire fait froid dans le dos. Même si la ministre britannique de l’Éducation a rétorqué que les raisons invoquées étaient « indéfendables ». Même si le leader travailliste, Ed Miliband, a pris ses distances. Il s’est trouvé, néanmoins, une responsable politique pour priver trois enfants, trois gosses du foyer qui les accueillait… Parce que, d’extrême droite, on ne peut être que xénophobe, intolérant, raciste. Parce que d’extrême droite, on ne peut que détester les minorités « ethniques », comme on dit pudiquement, et leurs enfants avec !

Encore une précision. La famille d’accueil a été dénoncée… par lettre anonyme. Bonne vieille méthode !

*Robert Ménard est journaliste et fondateur de l’association Reporters sans frontières. Il vient de lancer le portail Boulevard Voltaire.

Autres articles

11 Commentaires

  • DN , 1 Déc 2012 à 14:38 @ 14 h 38 min

    Georges Orwell doit sourire (ou pleurer ?) dans l’Au-Delà

  • Gérard (l'autre) , 1 Déc 2012 à 18:22 @ 18 h 22 min

    Autrement dit : cette Joyce Thaker a, seule, le monopole de la Charité et il ne sera pas dit que l’extrème droite puisse lui faire de la concurrence !
    Perfide Albion !

  • Robert , 1 Déc 2012 à 20:51 @ 20 h 51 min

    Il ne me semble pas que l’UKIP soit à classer à la droite nationale, abusivement qualifiée “d’extrême-droite.”
    Son leader n’a-t-il pas pris ses distances avec le FN et n’est-il pas éloigné du British Party?
    C’est surtout un parti anti-européiste, disons libéral conservateur.
    Quand on veut tuer son chien, on l’accuse de la rage et certains délateurs anonymes, ça on est sûr que ça vient de la gauche qui a inventé le concept, ne peuvent supporter que des militants de droite soient charitables et accueillants y compris envers des enfants d’origine étrangère.

  • argent bleu , 1 Déc 2012 à 22:24 @ 22 h 24 min

    Je trouve cette décision pleine de sagesse ! il s’agit là de l’avenir de ces enfants d’origine étrangère incompatible avec les idées racistes que véhicule et partage cette famille d’accueil ! vous aimeriez vous voir vos enfants élevé par des extrémistes ?

  • BUREAU , 2 Déc 2012 à 16:28 @ 16 h 28 min

    Bonjour,

    Désolant, mais ça pourrait bien arriver en France !!!

    Cordialement

  • Gérard (l'autre) , 2 Déc 2012 à 21:42 @ 21 h 42 min

    Non ! Bien sûr … !
    A condition qu’ils soient élevés par de bons musulmans … ou de purs marxistes-léninistes … ou des “collabos” … afin qu’ils entrent bien dans les rangs de la bien-pensance et du terrorisme intellectuel de l’Europe d’aujourd’hui !

  • Robert , 2 Déc 2012 à 22:16 @ 22 h 16 min

    L’UKIP est un parti qui n’a rien d’extrémiste, même pour ses adversaires honnêtes.
    Mais les réactions d’anathème dont celle-ci sont eux un véritable signe d’extrémisme de pensée et d’intolérance.
    Ce qu’on leur reproche comme à tous ceux qu’on empêche de s’exprimer, qu’on dénonce anonymement ou publiquement sur des fausses accusations, contre lesquels on n’hésite pas à utiliser la violence morale et physique, c’est de ne pas partager la pensée totalitaire.
    Dans ce cas d’espèce, celui de la pensée moralement inique de l’européisme fanatique.
    Comme des catholiques n’ont pas pu obtenir le droit de tenir une chambre d’hôte ou d’adopter voire de permettre à d’autres de le faire, l’Angleterre se signale par une particulière soumission à la domination du mondialisme destructeur des identités et du libéralisme moral absolu. Tous deux ne supportent que des individus déracinés, sans familles, isolés face au marché tout puissant.
    La gauche a toujours été le bras armé du marché contre l’être humain.
    Les gauchistes qui viennent poser leur petite crotte ici n’ont aucun argument à apporter, la diffamation et la soumission au nouvel ordre leur suffisent.
    Race de moutons et de parfaits collabos de tout totalitarisme.

Les commentaires sont fermés.