Hier la Géorgie, aujourd’hui l’Ukraine, demain les Pays baltes

« Nous savons bien que c’est aujourd’hui la Géorgie, demain ce sera l’Ukraine et après-demain les Pays baltes, et plus tard ce sera peut-être le tour de mon pays, de la Pologne ! Nous étions profondément convaincu que l’appartenance à l’OTAN et à l’UE mettrait fin à l’époque des appétits russes. Cela s’est avéré être une erreur. »

Le président Lech Kaczyński s’adressant à la foule en août 2008 à Tbilissi alors que les chars russes s’approchaient de la capitale géorgienne.

Les présidents polonais, ukrainien et géorgien à Tbilissi en août 2008

Lech Kaczyński est mort le 10 avril 2010 à Smolensk, Russie, dans un crash dont les circonstances restent fortement contestées.

En Géorgie et en Ukraine, il s’agit du même ennemi : un gouvernement « ultra-nationaliste » voire « fasciste ». L’objectif aussi est le même : protéger les « Russes » résidant dans les pays voisins. En Géorgie l’invasion russe avait été précédée d’une longue opération de distribution de passeports russes aux Ossètes et aux Abkhazes en sécession avec le gouvernement central.

 

Lire aussi :

L’illusion russe

Articles liés

102Commentaires

Avarage Rating:
  • 0 / 10
  • Alam , 2 mars 2014 @ 9 h 29 min

    La Russie grâce à son président V. Poutine représente aujourd’hui la seule partie saine d’une Europe gangrénée par les idéologies mortifères, celle des Droits de l’homme, immigrationniste et destructrice des nations et celle du Genre, destructrice de la personne humaine, de la famille et de la société, toutes deux imposées par les forces obscures qui travaillent à établir le Nouvel Ordre Mondial. On ne peut que se réjouir de constater que face aux fleuves de boue et de sanie qui submergent nos nations se dresse le barrage d’un grand pays qui a retrouvé sa fierté et son identité et qui n’entend pas laisser les naufrageurs de la civilisation occidentale lui dicter son destin.

  • Ladislas 1er , 2 mars 2014 @ 9 h 58 min

    Vous êtes pitoyable…

    La Poutinolâtrie des nationaux français commence vraiment à m’énerver…
    Même si je suis loin d’adhérer à la vision qu’ont les Kaczynski des relations que doivent avoir les “petits” pays avec la Russie, je ne comprends pas pourquoi les nationaux français sont tant “amoureux” de poutine.

    Quand est ce que vous comprendrez que Poutine ne sert pas les intérêts de la France? La France est le petit jouet de Merkel. L’Allemagne et la Russie sont ensemble dans un pacte stratégique et la France, du fait qu’elle n’est plus souveraine, n’a plus aucun rôle.

    Tout ce que j’espère, c’est que de mon vivant, je ne reverrai pas les “petits” pays, en particulier la Pologne, revenir sous le Joug de la Russie.

    La situation actuelle est la suivante: la Pologne est sous la coupe de l’Allemagne. Elle est complétement inféodée à cette dernière. Personnellement, je préfère largement cette situation à celle ou la Pologne est inféodée à la Russie. En moins, actuellement, elle se développe et s’enrichit.

    La Russie apporte la misère, l’autoritarisme et la pauvreté. La Russie, NON MERCI!

  • Alam , 2 mars 2014 @ 10 h 19 min

    Pitoyable? Gardez votre compassion pour plus méritant !
    Poutine ne sert pas les intérêts de la France? Et certes : il sert les intérêts de son pays (contrairement à Hollande et consort) et c’est déjà beaucoup. Ce faisant, il sert aussi les intérêts de la civilisation à laquelle il appartient, et c’est pour moi l’essentiel. Je ne vais pas faire un long développement et je me contenterai de dire que je préfère une Europe “inféodée” à la Russie que défigurée par le remplacement de sa population et soumise à la Charia ou pourrie par la théorie du genre et vendue à Wall Stret.

  • Colargol , 2 mars 2014 @ 10 h 49 min

    La Russie n’a pas les moyens ni la volonté de régir le continent Européen. Ils se contentent de leurs ” Sudètes” et ça suffit déjà à inquiéter les pays limitrophes.
    Contrairement aux fantasmes de nombres de nationaux français rêvant de voir les cosaques venir nous débarrasser de nos racailles, les Russes ne viendront pas faire notre boulot à notre place.

    Contrairement à l’opinion russe chauffée à blanc par des médias locaux aux accents dignes de la ” Grande guerre patriotique”, Poutine est considéré comme un homme au sang froid.
    C’est quelqu’un de calculateur qui sait jusqu’où il peut aller.

    Un arrangement Entre Poutine avec les politiciens de Batkivchtchina ( Mère patrie) le parti de Timochenko, tenant les principaux postes à Kiev, pourrait être envisageable, après qu’il ait montré ses muscles.
    L’Ukraine fait son deuil de la Crimée en échange d’une aide économique accrue de la Russie et un effacement même partiel de sa dette gazière. Ca pourrait contenter tout le monde.

  • charles-de , 2 mars 2014 @ 11 h 19 min

    J’en profite pour préciser que l’OTAN a été faite pour protéger UN DE SES MEMBRES contre une agression EXTéRIEURE.

    Qui la Serbie avait-elle attaqué quand l’OTAN l’a bombardée pour lui faire lâcher le Kosovo ? Quand a-t-on respecté son intégrité territoriale ?

    La Turquie aussi a envahi et occupé une partie de Chypre pour “protéger” des Turcs, il y a 40 ans. Qui le lui reproche ?

  • Daniel , 2 mars 2014 @ 11 h 33 min

    Les crimées sont un peuple composé d’une bande de chiens qui ont toujours vécu en pillant les peuples slaves, russes, polonais comme ukrainiens.
    C’était un vassal de l’empire ottoman
    Que les nationalistes ukrainiens les foutent à la porte une bonne foi pour toute.

    Auriez vous souhaiter que la Russie envoie son armée à Paris pour protéger les arabdouls du 9-3 le jour où les FDS auront décidé de les foutre à la porte (par train, ça coûte moins cher) ?

    L’Ukraine doit devenir une nation indépendante, non assujettie à l’UE, à la Russie, aux USA

  • Eric , 2 mars 2014 @ 12 h 19 min

    L’ONU sait crée des pays comme le KOSOVO mais refuse le droit à l’autodétermination des peuples.
    Hollande sait envoyer des militaires au Mali pour sauver les intérets d’AREVA, mais s’oppose à l’envoi de troupes russes pour sauver les russes sur des terres russes ( comme la Crimée) ou des ex-républiques soviétiques.

    Quant au prétexte du prétendu danger, hélàs quand le Pravy Sektor et Svioboda prend le pouvoir alors qu’ils sont ouvertement anti-communiste, anti-russes et anti-juif et qu’ils vénérent les Waffen SS , et je pense que le danger pour ces population est réel.

    Pour moi , que la Crimée , terre russe, qui n’aurait pas due être incorporée en 1991 lors de la création de l’Ukraine indépendante , rejoigne sur référendum sa mere patrie, je trouve normal.
    Que les Ukrainiens du Sud -ESt , russophones, veulent leur propre pays , sous forme d’un état fédéré, ou état indépendant, ou même si c’est leur désir , de rejoindre la Russie, je trouve ça normal. C’est au peuple de ces régions de décider de leur destin.

    Et si la Pologne vidée des polonais pro-occidentaux qui ont regagné les bidons-villes de Paris , décide par référendum d’un changement de politique, ou de retourner sous la protection de la Russie, et bien je trouverai ça normal.

    L’autodétermination est le droit fondamental des peuples.

Les commentaires sont clôturés.