« Des médias libres pour une Pologne libre, non à la discrimination des médias catholiques ! »

C’était le genre de slogans scandés par les dizaines de milliers de personnes qui ont manifesté samedi dans plusieurs grandes villes de Pologne : Wrocław, Szczecin, Poznań, Kielce et Tarnów.

La chaîne de télévision catholique TV Trwam qui s’est vu refuser récemment une concession sur la TNT polonaise au bénéfice de chaînes dont personnes n’a encore jamais entendu parler (voir à ce sujet nos articles « Pologne : le pluralisme médiatique en danger » du 9 janvier et « Is communism back in Poland ? ») a recueilli à ce jour près de 2 millions de signatures de soutien, ce qui ne semble pas pour autant émouvoir un pouvoir de plus en plus contesté dans la rue sur la question de la diversité médiatique, mais aussi sur la retraite à 67 ans (au lieu de 65 ans pour les hommes et 60 ans pour les femmes actuellement), sur la question de la réduction des cours d’histoire dans les programmes scolaires, sur le manque d’investissement dans le réseau ferroviaire et l’insécurité affligeante des transports ferroviaires, avec des cheminots qui brandissent la menace d’une grève générale pour l’EURO 2012, sur les carences scandaleuses de l’enquête qui a suivi le crash de l’avion du président Lech Kaczyński à Smolensk, etc.

Une grande manifestation nationale en faveur des « médias libres » est prévue pour le 21 avril prochain à Varsovie.

La manifestation de Wrocław en faveur de la liberté des médias a été filmée par un des participants. La profusion de drapeaux polonais étonnera sans doute les Français, moins habitués à exprimer leur patriotisme :

(Marche pour la télévision TV Trwam et les médias libres le 31 mars à Wrocław, Pologne)

Photo : capture d’écran de la vidéo supra.

De notre correspondant permanent en Pologne.

Autres articles